Le nouveau film de Martin McDonagh arrive sur les écrans le 30 janvier prochain.

Et pour son nouveau long-métrage, le réalisateur s’offre un casting de choix : Colin Farrell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, Olga Kurylenko, Sam Rockwell et Christopher Walken et même Tom Waits. Et les premières images annoncent quelque chose d’assez barré.

Qu’en est il réellement ? Critique express et vidéo prise par Après la Séance où votre serviteur parle à la sortie de la projection.

 

 

Les fans de Martin McDonagh attendaient le réalisateur de pied ferme depuis la sortie de Bons Baisers de Bruges sorti en 2008, film ayant connu un joli succès. Et s’ils ont eu L’Irlandais, mis en scène par McDonagh frère, ce n’était sans doute pas suffisant. Mais 7 Psychopathes arrive en salles. Heureusement ? Pas si sûr.

En effet, 7 Psychopathes est loin d’être parfait et ses défauts faut penser à In Brugges mais à l’envers. Explications.
Le film se déroulant en Belgique bénéficiait d’une ambiance soignée et d’acteurs en forme. L’ambiance flamande fonctionnait à merveille mais on pouvait reprocher à Martin McDonagh de mettre un temps incroyable à poser ses personnages, temps pendant lequel il ne se passait finalement pas grand chose. On était heureux de voir un peu d’action finalement arriver à l’écran.

7 Psychopathes, c’est tout l’inverse. Le démarrage est sacrément intéressant mais le film va finir par s’enliser. Le réalisateur pose une galerie de personnages hauts en couleurs en commençant par un meurtre sanglant. Entre véritables personnages timbrés et ceux sortis de l’imagination de Colin Farrell, écrivain en panne d’inspiration, on se prend au jeu. Les textes affichés à l’écran et la mise en scène lorgnent du coté de Quentin Tarantino et tout le monde s’en donne à cœur joie.
Malheureusement, McDonagh ne sait pas quoi faire de tout ça. Enlisé dans un scénario bizarrement foutu, il décide de déplacer son action dans un désert… où il ne se passera rien jusqu’au dénouement.
Que le réalisateur soit empêtré dans son histoire ou qu’il ait vraiment eu envie de filmer des gens causant à proximité du Joshua Tree, on ne le saura pas. Mais à ce moment-là, le spectateur a décroché. Et même la fin qui tente de recoller les morceaux et de repartir dans ses délires ne parviendra pas à vous sortir de votre torpeur.

Les acteurs ont beau être bons, Sam Rockwell et Christopher Walken en tête, c’est trop tard. Bon Baisers de Brugges avait un problème de rythme au début du film et on venait à se réveiller à la fin, et le sentiment final n’en était que positif. Mais là, le film fait l’inverse et finit par faire naufrage.

Pour compléter cette critique express, retrouvez mon avis ainsi que celui de quelques collègues pris en vidéo par la caméra d’Après la Séance.

 

7 Psychopathes – Sortie le 30 janvier 2013
Réalisé par Martin McDonagh
Avec Colin Farrell, Woody Harrelson, Abbie Cornish
Marty est un scénariste hollywoodien en panne d’inspiration. Confronté à l’angoisse de la page blanche, il peine à écrire son nouveau projet de film au titre prometteur : 7 PSYCHOPATHES. Son meilleur ami Billy, comédien raté et kidnappeur de chiens à ses heures, décide de l’aider en mettant sur sa route de véritables criminels. Un gangster obsédé par l’idée de retrouver son Shih Tzu adoré, un mystérieux tueur masqué, un serial-killer à la retraite et d’autres psychopathes du même acabit vont alors très vite prouver à Marty que la réalité peut largement dépasser la fiction…

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.