Vendredi 4 septembre L’Etrange Festival ouvrait ses portes à Paris. Je vous en parlais déjà ici. Je me suis donc rendu à la cérémonie d’ouverture, histoire de découvrir l’excellent film d’animation belge Panique au Village…

Panique au Village sort aujourd’hui dans les salles en même temps que les médiocres Micmacs de Jean-Pierre Jeunet. Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas à vous jeter sur la comédie d’animation belge. C’est une belle tranche de rire en perspective. Et laissez vos avis sur le film dans les commentaires.

C’est donc au Forum des Images à Paris que s’ouvrait cette 15e édition de l’Etrange Festival diffusant principalement des films de genre.
Ce 4 septembre au soir, la salle était pleine à craquer pour l’ouverture. Discours habituels, remerciements et applaudissement d’un public plutôt hétéroclite. Dans la foule, notamment le réalisateur Bruce LaBruce (qui aura droit à une Carte Blanche pendant la semaine) mais aussi quelques personnalités dont Christophe Salengro, le Président du Groland.

Avant de voir le tant attendu Panique au Village, on a eu droit à deux surprises.
D’abord, Logorama, un extraordinaire court métrage d’animation entièrement réalisé avec des logos et des mascottes de marques connues relatant notamment une prise d’otage (où le méchant est le clown de McDo et les policiers des bonshommes Michelin). S’il passe dans un festival près de chez vous, jetez vous dessus, c’est un bijou. Et à défaut de pouvoir vous en montrer un extrait, voici un sujet réalisé par Le Monde et le site officiel

Ensuite, on a vu un documentaire consacré à John Philip Law, acteur américain ayant joué dans plus de 80 films et notamment Barberalla. Personnellement, ça m’est passé un peu au dessus mais j’avoue que je ne connaissais pas l’acteur avant de voir ces images. Ma voisine de gauche non plus, elle n’a pas manqué de s’assoupir. C’était manifestement réservé à un public de connaisseurs.

Enfin, le fameux Panique au Village (site officiel et trailer) réalisé par Aubier & Patar d’après leur série. Il s’agit en fait d’un film d’animation en stop motion, avec des petits personnages en plastiques façon “animaux de la ferme”. Pas de pâte à modeler comme dans Wallace et Gromitt, donc, mais bien des personnages existants dans toutes les positions.
Le film vaut son bouche à oreille. C’est complétement loufoque, barré, nawak et c’est à mourir de rire – notamment parce que c’est de l’humour belge avec des expressions et des accents locaux. Bref, la salle a adoré, tout le monde riait.
Véritable ovni de l’animation, avec Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Frédéric Jannin, Jeanne Balibar au doublage et une musique inédite de Dionysos, le film sort dans les salles le 28 octobre prochain et je vous conseille de ne pas le rater.

A suivre à L’Etrange Festival, du moins pour moi, Postal en présence du réalisateur Uwe Boll…

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.