Seulement deux petites années après le sympathique Pan, Joe Wright revient aux affaires avec Les Heures Sombres, les premières de Winston Churchill au poste de Premier Ministre de sa Gracieuse Majesté.

Pour incarner le bouillant politicien, Wright a fait appel à Gary Oldman et l’a entouré de Ben Mendelsohn, Kristin Scott Thomas, Lily James, ou encore Stephen Dillane…

 

LA CRITIQUE

Bien avant le récit de la Bataille de Dunkerque par Christopher Nolan dans le film portant le nom de la ville française, cet évènement historique avait intéressé Joe Wright. En 2007, pour son second long métrage après Orgueil et Préjugés, le metteur en scène envoyait James McAvoy de l’autre coté de la Manche. Cette magnifique histoire d’amour racontée de deux points de vue différents offrait notamment un long plan séquence sur une plage française, valant à lui seul le déplacement dans les salles.

Dix ans plus tard, le réalisateur revient à l’évènement pour le raconter d’une toute autre manière, à travers le regard de Winston Churchill. Basé sur un scénario original de Anthony McCarten, Les Heures Sombres racontent les débuts du Premier Ministre anglais, confronté non seulement à ses adversaires politiques mais aussi à cette fameuse bataille. Il fallait ramener les troupes anglaises et françaises sur le sol de sa Gracieuse Majesté pour mieux les préparer à revenir affronter les Nazis.

Le bouillant homme d’État anglais a été incarné par Brian Cox dans le film portant son nom et sorti début 2017 mais aussi par l’incroyable John Lithgow dans la non moins réussie série The Crown, produite par Netflix. Cette fois, c’est Gary Oldman qui s’y est collé. L’acteur a enfin délaissé les blockbusters où il venait cachetonner pour un rôle à la mesure de son talent. Sous une tonne de maquillage et d’effets numériques, Oldman livre une incroyable performance, rendant parfaitement justice à l’incroyable personnalité qu’était celui que tout le monde appelait simplement Winston. Ni Ben Mendelsohn ni Lily James ne parviennent à lui voler la vedette.

Le film regorge de trouvailles visuelles. Vous vous souviendrez longtemps de quelques transitions très “Spielbergiennes” et des superbes séquences tournée en plongée de la bataille autour de Dunkerque, loin d’être au coeur du film mais pourtant nécessairement montrées. La personnalité de Churchill donne du rythme et apporte de l’humour à l’ensemble et quelques scènes, dont une bien émouvante dans le métro parisien. Néanmoins, l’histoire n’apporte rien de neuf à qui en connait le déroulement. Les Heures Sombres est une leçon d’Histoire avec une majuscule, très joliment filmée mais finalement très académique même pour Joe Wright qui nous avait habitué à plus de fantaisie. Si vous maitrisez le sujet des premières heures de Churchill à la tête de l’Angleterre, vous ne serez qu’en terrain connu.

Ce qui est intéressant, c’est que différents auteurs se sont intéressés à la même période historique d’un pays sans jamais se recouper. Ainsi, si le sujet vous intéresse et que vous voulez le creuser, vous pouvez tout à fait enchainer Reviens-Moi et Les Heures Sombres, Dunkerque et la série The Crown pour avoir toutes les pièces d’un fascinant puzzle (qui a pensé “univers partagé” ?).

Porté par un acteur incroyable et une mise en scène au dessus de la mêlée, Les Heures Sombres est une formidable leçon d’histoire rendant hommage juste comme il faut à un héros totalement hors norme.

Les Heures Sombres, de Joe Wright – Sortie le 3 janvier 2018

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.