Pas plus tard qu’hier, nous nous inquiétions une nouvelle fois des adaptations d’objets issus de la pop culture par le cinéma français.

Aujourd’hui, le réalisateur de Baby Sitting et Alibi.com annonce via Instagram qu’il va porter à l’écran les aventures… de Nicky Larson.

Le réalisateur et scénariste est-il conscient de ce qu’il adapte ? Nicky Larson n’est pas “une série du Club Dorothée” qui avait largement censuré l’œuvre animée, City Hunter, elle-même édulcorée par rapport au manga de Tsukasa Hōjō. Les 35 volumes de la bande dessinée japonaise racontent les aventures d’un héros au passé obscur, et non pas un “détective” comme le pitche le Français, qui tue sans hésitation, harcèle les jolies filles autant que possible et s’en prend plein la tronche à longueur de pages.

Verra-t-on Ryô Saeba se prendre des coups de massue géante, dissimuler ses érections face aux décolletés de ses clientes, casser des gueules et se livrer à du harcèlement sexuel ? D’après nos confrères d’Allociné, Lacheau se réserve le rôle principal et offrira d’autres personnages à ses petits camarades de la Bande à Fifi, dans une histoire qui ne se déroulera pas du tout au Japon. On est donc bien loin de ce qu’on pourrait espérer voir en live après plusieurs versions dont une série coréenne et un long-métrage sorti en 1992 avec Jackie Chan dans le rôle principal.

Sur les réseaux sociaux, le mécontentement et la parodie sont de mise. Mais peu importe pour les producteurs. Ce “Nicolas Larçon” est prévu pour le 6 février 2019. On pense fort à Alexandre Aja qui cherche pendant ce temps à désespérément financer son adaptation de Cobra.

4 commentaires

  • broack dincht samedi 15 juillet 2017 0 h 25 min

    c’est sur que ça peut sembler totalement absurde, mais et alors? Il en ressortira quoi au final? Un gros fanmovie qui fera hommage au dessin animé qu’on a connu gamins. Alors, oui, city hunter le manga est très différent de Nicky Larson le DA (et plus encore en VF), ils ne retranscriront pas ce qu’était le manga, mais peu importe, ça pourrait être rigolo quand même. Si le film se tient en tant que comédie d’action, hommage sans trop aller dans le fanservice basique, il pourrait en ressortir quelque chose de sympa quand même.
    Je ne connais pas tellement le travail de Philippe Lacheau en dehors de l’époque où il était chez Karl zéro, mais je dis pourquoi pas.

  • Marc samedi 15 juillet 2017 10 h 49 min

    La seule manière de faire un truc correct, c’est d’en faire un Deadpool-like. Mais peut on produire ça en France ?

  • broack dincht dimanche 16 juillet 2017 13 h 40 min

    pas faux, mais probablement pas

  • Trackback: CloneWeb » Albator bientôt au cinéma par Olivier Van Hoofstadt

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.