L'actualité des héros au quotidien !

Rencontre avec Alex Pettyfer et D.J Caruso


Deuxième partie des interviews réalisées lors du passage de l’équipe du film à Paris. Alex a posé des questions à Alex Pettyfer, acteur principal du film et à son metteur en scène, D.J Caruso.

Si le premier n’est pas très volubile, le second, lui, nous parle du film mais il évoque aussi son prochain projet : l’adaptation de la bande dessinée Preacher. Pour nous, il spoile également sur le casting. Si rien n’est annoncé, vous le verrez, certains noms ont filtré puisqu’il les a déjà rencontré pour parler des rôles.

Voici l’interview en anglais avec retranscription française.

 

Alex, c’est votre premier film avec autant d’effets spéciaux. Comment s’est passé le tournage ?
Alex Pettyfer : C’était formidable même s’il y avait beaucoup d’effets spéciaux, et qu’il fallait donc beaucoup d’imagination. DJ a créé ses incroyables plateaux où tout prenait vie. C’était énorme !

Avez vous signé pour une suite ?
Alex Pettyfer : Je devrais ? Peut-être…

Comment s’est passé la collaboration avec Michael Bay ?
D.J Caruso : Michael tournait Transformers 3 pendant que nous tournions Numéro Quatre. Mais il nous a beaucoup aidé sur la post-production. Les effets spéciaux pour lui sont comme une seconde nature. Je l’ai interrogé sur des problèmes qu’on a pu rencontrer, il nous a donné une bonne opinion. Donc en post-prod, c’était une bonne collaboration.

Alex, avez-vous fait vous-même toutes les cascades ?
Alex Pettyfer : Oui, il voulait que je les fasse

D.J Caruso : Il a fait toutes les cascades sauf les scènes de parkour que seulement une poignée de gens dans le monde sont capables de réaliser. Mais être attaché à un câble, être tiré, sauter en l’air, il a fait tout ça. Mais le parkour, c’est trop spécifique…

Hier, nous avons brièvement parlé de Preacher. C’est une histoire très violente, politiquement incorrecte et subversive…
D.J Caruso : C’est exactement pour ça que je m’en occupe !

Comment allez préserver le ton de la bande dessinée, avec un gros budget, pour adapter ce road trip de fou ?
D.J Caruso : C’est effectivement un trip de fou et je pense que si c’est Sony est si brave de se lancer dans le projet, c’est parce qu’il y a une sorte d’universalité dans le projet, le bien contre le mal et ces personnages fous qui ne sont pas corrects politiquement… Il y a quelque chose de génialement attractif vis à vis de ces personnages. Mais au bout du compte, c’est vraiment une histoire du bien contre le mal, voir qui va gagner : le coté bon de Jesse, Genesis ou le Diable ?
Je pense que l’universalité rend le film tout public mais en même temps il y a tout pour choquer.

Vous avez quelques noms pour le casting des héros, Jesse, Tulip et Cassidy ?
D.J Caruso : J’ai quelques idées mais je n’y suis pas encore. Je veux d’abord que le script soit bien avancé. Mais je peux dire que c’est le premier film pour lequel je reçois autant de messages, de coups de fils.

Révélez-nous quelque chose !
D.J Caruso : Un acteur que j’aime beaucoup et avec qui j’en ai parlé est Chris Pine, pour le rôle de Jesse. Shia LaBeouf pourrait, voudrait jouer Tronche de Cul. Et mon voisin là [Alex Pettyfer] pourrait bien jouer le Saint des Tueurs même si je ne sais pas s’il est prêt. On verra mais je suis très enthousiaste de ces possibilités. Et tout le monde veut être dans le film.

Vous êtes lecteur du comic ?
D.J Caruso : Clairement ! J’ai lu Preacher il y a quelques années quand il est sorti. A l’époque, Sam Mendes pensait le réaliser mais il a eu l’opportunité d’aller faire un James Bond, j’ai donc repris le projet et j’ai rencontré les producteurs.
Je pense que les possibilités sont énormes et qu’il y a beaucoup de choses à faire pour regrouper toutes les histoires dans un film. C’est un vrai challenge et John August fait du bon boulot de scénariste.

Et les comics en général ?
D.J Caruso : Je ne suis pas un gros lecteur de comics, je préfère les romans graphiques. J’ai été lié à Y The Last Man pendant un moment. Je suis plutôt fan de ce qu’on peut lire chez Vertigo

Et vous Alex ?
Alex Pettyfer : J’aime les romans graphiques mais je ne suis pas un geek de comics. J’aime Batman et Spider-Man

Numéro Quatre est un peu un superhéros…
Alex Pettyfer : Un peu oui mais je n’ai jamais eu de costume !

Voudriez-vous jouer un super héros ?
Alex Pettyfer : Je ne dis jamais non, comme dirait Justin Bieber. Mais sérieusement, je ne sais pas, peut-être…

Revenons à Preacher. La BD commence par Dieu démissionnant, laissant les hommes entre eux…Avez vous peur d’être victimes d’attaques de personnes croyantes ?
D.J Caruso : Je vis en Californie à Pasadena dans un quartier très catholique… Métaphoriquement, Dieu dit qu’il lâche l’affaire, qu’il n’est pas vraiment sûr de l’humanité et que si le Diable peut-être tué par le Saint des Tueurs en Enfer, il y a aussi une chance pour que Dieu lui-même soit tué.
Mais métaphoriquement, c’est aussi à propos des humains tenant de trouver Dieu, trouver où Dieu vit, et ce n’est pas nécessairement au Paradis. Le périple de Jesse est donc de trouver Dieu pour l’affronter.

Le 2e livre de la saga Numéro Quatre tourne autour de Numéro Sept
Alex Pettyfer : Numéro Six !

Numéro Six donc… Est ce que vous envisagez une suite avec les mêmes personnages ou suivre le livre ?
D.J Caruso : Ce sera bien à propos de Quatre et Six qui sont désormais ensemble et vont partir la recherche de Cinq et Sept. Le 2e film, s’il se fait, racontera cette histoire avec un périple un peu à la Terminator 2 où ils cherchent leurs sembables tout en étant poursuivis.

C’est terminé…
D.J Caruso : Non, il vous reste 20 secondes, une question et on fera une réponse rapide !

Ok… Quels sont vos prochains projets ?
D.J Caruso : Preacher

Alex Pettyfer : Je ne sais pas !

On parle de vous dans l’adaptation de Hunger Games avec Jennifer Lawrence
Alex Pettyfer : Je ne sais pas, je n’en ai pas entendu parler…

Partager :
  • email
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • Netvibes
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Live
  • Digg
  • Technorati
  • del.icio.us
  • RSS
  • Tumblr


23 commentaires pour “Rencontre avec Alex Pettyfer et D.J Caruso”

Laissez un commentaire :