Le mois de janvier sera marqué au cinéma par les histoires vraies et autres biopics.

Ce n’est pas un hasard : c’est un genre particulièrement apprécié de l’Académie des Oscars, proposant des films souvent portés par un seul acteurs. Tout pour tenter de remporter une statuette.
Vous verrez donc dans les prochaines semaines l’histoire de Louis Zamperini par Angelina Jolie (voir notre critique) ainsi que celles d’Alan Turing avec Benedict Cumberbatch et de Stephen Hawking avec Eddie Redmayne (papiers à venir).

Mais évoquons donc ce mardi l’histoire de Cheryl Strayed, qui a traversé les USA du Sud vers le Nord, à pieds…

 

LA CRITIQUE

Surtout connue pour avoir joué dans quelques comédies idiotes, Reese Witherspoon a pourtant enchainé quelques seconds rôles très réussi dans des films dramatiques comme Sexe Intention, America Psycho ou plus récemment Mud. Elle s’est même offerte le luxe d’incarner June Carter, la femme de Johnny Cash, dans Walk The Line sorti en 2005. Il lui manquait néanmoins un grand rôle, un film à porter entièrement comme l’a fait Sandra Bullock avec Gravity. Ce rôle lui a été offert par le réalisateur québecois Jean-Marc Vallée, remarqué pour son Dallas Buyers Club en 2013.

Wild, dont le titre fait irrémédiablement penser au long-métrage de Sean Penn, raconte l’histoire vraie de Cheryl Strayed, d’après le livre qu’elle a elle-même écrit. Witherspoon en a acheté les droits via sa société de production et a financé l’adaptation pour laquelle elle s’est totalement impliquée. Et même si elle n’a pas eu à faire le chemin de son héroïne, elle évoque des conditions de tournage particulièrement drastique en pleine campagne américaine. Et il faut bien dire que la comédienne se crève à la tâche, révélant donc qu’elle est bel et bien capable d’incarner un film entier.

La réalisation de Jean-Marc Vallée raconte donc l’histoire Cheryl Strayed, qui décide de s’engager sur la Pacific Crest Trail (ou PCT), un chemin de randonnée qui commence à la frontière mexicaine, tout à l’ouest des USA et remonte jusqu’à la frontière canadienne. 4286 kilomètres allant du sud au nord, passant par l’Oregon, la Californie, l’état de Washington que la jeune femme a décidé de parcourir seule. Le chemin n’a évidemment rien d’une partie de plaisir puisqu’il passe dans les coins les plus reculés des Etats Unis.

Les motivations de Cheryl Strayed apparaitront petit à petit dans le récit, commençant d’abord comme des images presque subliminales pour devenir de vraies flashbacks, augmentant en durée au fur et à mesure des réflexions de l’héroïne et de son habilité à parcourir les kilomètres. Plus elle sera “à l’aise” en randonnée, plus elle pourra se pencher sur son passé et faire le point avec elle-même, ce que permettront également quelques éléments du récit venus l’aider à réfléchir. Il faut dire qu’elle est passée par plusieurs drames s’enchainant, on ne peut donc que comprendre cette envie de solitude, de réflexion et de rédemption.

Porté par une superbe bande-originale dont Bruce Springsteen, le film est une magnifique traversée des Etats Unis filmés avec brio et sobriété par Jean-Marc Vallée. Le réalisateur évite le cliché de la carte postale pour nous faire vivre une aventure humaine d’abord, profitant néanmoins des décors et de la lumière naturelle qui lui sont offerts.

Réunissant toutes les qualités pour remporter quelques statuettes de part le monde, Wild est une très belle histoire, touchante et humaine, portée par une actrice exceptionnelle. Ne le manquez pas.

 

Wild – Sortie le 14 janvier 2015
Réalisé par Jean-Marc Vallée
Avec Reese Witherspoon, Gaby Hoffmann, Laura Dern
Après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale : elle tourne le dos à son passé et, sans aucune expérience, se lance dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue… Cheryl va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie et découvrir sa force.Une femme qui essaye de se reconstruire décide de faire une longue randonnée sur la côte ouest des Etats-Unis.

1 commentaire

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.