Les sorties de ce mercredi 23 avril s’annoncent plutôt calmes, en attendant la déferlante Amazing Spider-Man 2 de la semaine suivante.

Vous aurez néanmoins le choix entre un polar français avec Nils Arestrup et l’un des derniers films de Paul Walker, le fameux Brick Mansion, version américaine de Banlieue 13. Et au milieu de ces gros mastodontes, une réalisation indé : States of Grace, un film qui porte bien son titre et une héroïne qui porte bien son nom.

Un sujet sérieux mais un traitement tout doux.

 

 

Prix de la meilleur actrice à Locarno pour le film qui nous intéresse, Brie Larson continue tranquillement sa jolie carrière sans faire de vagues. Découverte dans la série United States of Tara, elle a été vue dans 21 Jump Street, dans The Spectacular Now mais aussi dans le rôle d’Envy Adams dans Scott Pilgrim d’Edgar Wright. Elle arrive désormais le rôle principal d’un petit drame indé qui a fait le tour des festivals dont South by Southwest et qu’on est bien content de voir en salles plutôt que via une discrète sortie VOD.

Basé sur le court métrage Short Term 12 du même réalisateur (c’est d’ailleurs aussi le titre original du film), States of … raconte l’histoire de Grace, à la tête d’un foyer pour jeunes en difficultés. L’histoire commence quand un nouveau “moniteur” débarque, manière d’introduire au spectateur l’univers mis en place. On va suivre Grace/Brie dans son quotidien, entourée de jeunes qu’elle tente d’aider du mieux qu’elle le peut, cherchant à mettre en avant sa douceur et sa capacité au dialogue.

Filmé comme un documentaire, au plus proche des gens, le film de Destin Cretton nous permet une véritable immersion dans cet univers et ces méthodes, finalement assez différentes de ce qu’on peut voir de ce coté-ci de l’Atlantique. L’autre intérêt de l’histoire réside dans le parallèle fait entre Grace et Kaitlin, une jeune fille tourmentée et fragile qui va lui rappeler elle-même. Leur relation va mettre en lumière le passé de Grace et ensemble elles vont avancer.

La plupart des films sur ce genre de sujet, à l’instar de Detachment de Tony Kaye, sont résolument tristes et sombres, comme s’il n’y avait pas d’issue. States of Grace aborde ces problèmes sous l’angle de l’espoir : après tout, si la jeune femme s’en est sortie et s’est engagée pour venir en aide aux autres, alors les autres doivent pouvoir faire de même, non ?

Porté par des comédiens inspirés, Brie Larson et John Gallagher Jr (Jim dans la série The Newsroom) en tête, est un très bon petit film indé comme on aimerait en voir plus souvent. Une preuve qu’il peut y avoir de la douceur dans ce monde de brutes.

 

States of Grace – Sortie le 23 avril 2014
Réalisé par Destin Cretton
Avec Brie Larson, John Gallagher Jr., Kaitlyn Dever
Sensible et déterminée, Grace est à la tête d’un foyer pour adolescents en difficulté. Parmi les jeunes membres de son équipe, diversement expérimentés, la solidarité et le bon esprit sont de mise. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’une fille tourmentée qui ignore les règles du centre et renvoie Grace à sa propre adolescence… pas si lointaine.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.