Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Critique : Fantastic Mr Fox

Demain sort dans les salles un film un peu particulier. En effet, Wes Anderson, réalisateur de La Vie Aquatique, a choisi d’adapter le roman de Roald Dahl Fantastic Mr Fox. Et il a choisi de s’essayer à l’animation image par image, et de s’appuyer sur un lourd casting vocal avec George Clooney dans le rôle principal. Voici notre critique…

Fantastic Mr Fox – Sortie le 17 février
Réalisé par Wes Anderson
Avec George Clooney, Meryl Streep, Jason Schwartzman
Trois fermiers doivent faire face à un renard très futé à la recherche de nourriture pour sa famille…

 

Depuis plus d’une décennie, le cinéma a basculé dans l’air du numérique et l’animation avec, les dessins animés étant désormais majoritairement en image de synthèse avec en tête de liste les productions du studio Pixar, dont le succès a été tel que son partenariat avec Disney s’est soldé par un rachat complet. Pourtant, il existe des résistants qui prônent une certaine forme d’artisanat, avec l’animation image par image. L’année dernière encore, nous en avions encore la preuve avec Mary & Max ou Coraline d’Henry Selick, tandis que les maîtres en la matière, le studio Aardman, nous avais gratifié d’un long métrage Wallace & Gromit il y a quelques années déjà.
Nouveau venu dans le domaine, Wes Anderson réalise ici son premier film d’animation après les étonnants La Famille Tenenbaum, La Vie Aquatique ou encore A Bord du Darjeeling Limited. Adaptant ici le Fantastique Maître Renard de Roald Dahl, auteur célébré par la jeunesse et dont le Charlie et la Chocolaterie ou James et la Pêche Géante sont déjà passés par la case cinéma, le réalisateur de Rushmore s’attaque donc à un autre classique du fameux écrivain tout en y injectant les caractéristiques de son cinéma. Et autant dire que le résultat est une fois de plus exaltant…

Le Fantastic Mr. Fox raconte les mésaventures d’un renard passé maître dans l’art du vol de poule et qui, après quelques années de retraite suite à son nouveau statut de père de famille, va remettre le couvert en secret pour dérober les biens des trois plus gros fermiers du coin : Boggis, Bunce et Bean.
Malheureusement pour lui, les trois hommes vont s’allier pour mettre un terme aux agissements de l’animal qui va devoir alors ruser d’intelligence et compter sur ses amis pour s’en sortir…

Le premier point sur lequel le film étonne et séduit, c’est sur l’incroyable casting déployé pour interprété et donner vie à ces marionnettes déjà pleines de charme. Entre George Clooney dont la voix se fond à ravir avec le renard malin, Meryl Streep surprenante de vitalité pour Felicity ou encore des habitués du metteur en scène tels que Bill Murray, Jason Schwartzmann, Owen Wilson ou Willem Dafoe, les acteurs semblent une fois de plus s’être éclatés à travailler avec le réalisateur prodige qui a réalisé un véritable tournage en studio avec ses comédiens pour que ceux-ci jouent véritablement les scènes, afin que l’enregistrement des voix soit optimal suite à une immersion maximum pour l’équipe du film. Le résultat se sent dès le début et l’on obtient un doublage d’un naturel déconcertant et sur lequel Wes Anderson a cousu sa mise en scène de façon très efficace et personnelle puisqu’on retrouve des cadrages et un découpage typique du metteur en scène.

N’ayant peur de rien et jouant sur les plans traditionnels qu’il met en place (tels que les plans fixes sur la tête des personnages ou les longs travellings latéraux qu’il affectionne particulièrement), le jeune réalisateur s’amuse à recréer son univers visuel au travers d’un médium qu’il maitrise de façon impressionnante tout en laissant un côté fait main au charme dévastateur, l’animation n’étant pas parfaitement fluide pour mieux montrer au spectateur la matérialité des objets à l’écran et la fabrication du film. On sait par ailleurs que l’homme est passionné par les petits détails et autant dire qu’ici il trouve un terrain de jeu incroyable, mettant en place une série de petites choses pouvant paraître anodine mais se révélant terriblement amusante car chaque décor fourmille d’objets que l’on a pas fini de remarquer et on sent une véritable richesse visuelle à quoi la composition très typique et poussée des cadres d’Anderson convient mieux que jamais. De même, le scénario se plie totalement à l’univers du réalisateur qui l’a écrit dans la demeure de l’écrivain pour mieux s’imprégner de l’atmosphère dans lequel ce dernier avait imaginer l’histoire d’origine. N’ayant pas lu l’œuvre de base, je ne peux absolument pas faire état de la qualité et de la fidélité de l’adaptation à proprement parler mais cependant, force d’admettre qu’encore une fois Wes Anderson s’est magnifiquement bien approprié l’histoire qui à l’écran semble être totalement le fruit de son imagination tant on retrouve son style atypique et unique, avec des dialogues absolument tordants et toujours d’une grande subtilité, auxquels s’ajoute des situations décalées et loufoques littéralement magnifiées par le traitement rusé d’un artiste véritablement accompli, dont l’humour sera pleinement compris seulement par un public mature ou du moins quelque peu âgé, la finesse de certaines répliques ou sketchs risquant de ne pas faire mouche à tous les coups pour un jeune public.

C’est à ce demander si l’œuvre d’origine existe tant la personnalité du cinéaste transpire à chaque image comme pour ses autres films, ce que l’excellente bande son avec des artistes tels que les Beach Boys ou les Rolling Stones et les compositions originales signés Alexandre Desplat appuient totalement, l’univers du cinéaste resplendissant totalement au travers de ce film d’animation au charme dévastateur et au rythme ultra soutenu, l’heure et demi de film passant à une vitesse incroyable.

Car au final, on pourrait encore tarir de nombreuses éloges devant un tel film et pourtant, ce serait vous prendre de votre temps, vous qui devriez déjà être en train de courir dans votre cinéma le plus proche pour rejoindre sous terre cette incroyable famille de personnages hauts en couleurs et tous plus délirants les uns que les autres, sous couvert d’un doublage VO absolument exquis qu’il serait dommage de sacrifier par la VF, même si nous ne connaissons pas celle-ci.
En l’état, le film d’animation de Wes Anderson est à l’image de ce metteur en scène, totalement atypique, décalé, et d’une fraîcheur hallucinante. On défie quiconque de ne pas tomber sous le charme d’une telle équipe de bras cassés et ne pas succomber à un humour aussi délicieux car il est clair et net que les amateurs du cinéaste seront en terrain connu et quand à ces détracteurs, ils devraient tenter l’expérience malgré tout tant le Fantastic Mr. Fox porte bien son nom et se révèle tout simplement fantastique.

– Victor

Voir les commentairesFermer

7 Comments

  • par Basile
    Posté mardi 16 février 2010 16 h 02 min 0Likes

    —–[Pourtant, il existe des résistants qui prônent une certaine forme d’artisanat]—–

    Raaaaaah mais quand t’écris ça on dirait que pour toi l’image de synthèse c’est pas de l’artisanat T___T

  • par Xidius
    Posté mardi 16 février 2010 19 h 57 min 0Likes

    C’est un bricolage différent de celui du stop-motion

  • par Basile
    Posté mardi 16 février 2010 21 h 42 min 0Likes

    “Pourtant il existe des alternatives qui prônent une autre forme d’artisanat” alors :)

  • Trackback: 5 bonnes raisons de voir…Fantastic Mr. Fox | Fully HD
  • par Val'
    Posté jeudi 18 février 2010 23 h 51 min 0Likes

    Franchement j’ai très envie de le voir.
    Je suis amoureux du stop-motion.
    “Coraline” est sublime. “Mary et Max” je l’ai achetè en Blu-ray mais toujours pas vu.
    Je ne me souviens pas avoir vu un film de Wes Anderson mais en tout cas j’aime beaucoup les adaptation de Roald Dalh que ce soit “Mathilda” de Devito ou bien “Charlie et la chocolaterie” de Buton !
    C’est un univers très different et ça me fait un peu penser à “Chicken run” des studios Ardmaan sur cette histoires de vengeance mais je pense que c’est mieux ! ^^
    Merci pour la critique Victor !

  • par Onyx
    Posté samedi 20 février 2010 18 h 40 min 0Likes

    Jaii toujour été très rétissant a visionner des film stop-motion. Mais Wallace et Gromit a fait de moi un amateur du genre. fentastic Mr. Fox va être un autre petit chef-s’oeuvre que je vait ajouter a ma cinématèque.

  • par alexandre mathis
    Posté dimanche 21 février 2010 12 h 02 min 0Likes

    ce film est une vraie merveille, sans rire, on y plonge avec délice, on se marre, et toute la réflexion dur la famille, sujet central chez Wes Anderson, est exquis de réalisme.

Laisser un commentaire