Que Justice Soit Faite. Sous ce titre pompeux se cache un thriller appelé Law Abiding Citizen et mettant en scène Jamie Foxx face à Gerard Butler, le tout devant la caméra de F. Gary Gray à qui on doit Braquage à l’Italienne (avec Mark Walhberg) ou encore Be Cool avec John Travolta et Uma Thurman.
Le film est sorti en octobre 2009 aux USA et arrive discrètement chez nous en décembre prochain.

Que Justice Soit Faite (Law Abiding Citizen) – Sortie le 22 décembre 2010
Réalisé par F. Gary Gray
Avec Gerard Butler, Jamie Foxx, Leslie Bibb,
Dix ans après le meurtre de sa femme et sa fille, un homme se dresse contre le procureur en charge du procès des meurtriers, pour obtenir lui-même la justice. Sa vengeance menace tout aussi bien l’homme qui leur a accordé la clémence, que le système et la ville elle-même.

Sorti en même temps que Max et les Maximonstres aux USA l’année dernière, Que Justice Soit Faite arrive donc en France le 22 décembre prochain alors qu’il est déjà disponible en DVD un peu partout, même en import.
C’est toujours un peu étrange, voir inquiétant, quand une sortie est repoussée. Soit le distributeur ne sait pas quoi faire du film, trop centré, trop américain, soit il n’est pas très bon.

Je n’ai pas trouvé qu’il s’agisse ici d’un navet. Mais le film, avec un peu de recul après la projection, a pas mal de défauts à commencer par celui d’avoir le cul entre deux chaises.
En effet, si l’histoire pourrait être résumée en un face à face entre deux hommes (un procureur face à méchant qui veut se venger du système judiciaire), le temps nécessaire est pris pour nous expliquer comment on en est arrivé là : un homme voit sa femme et sa fille assassinées sous ses yeux ; les coupables sont arrêtés, jugés, et l’un témoigne contre l’autre bénéficiant ainsi d’une liberté anticipée ; l’homme du début ne va pas supporter cette remise en liberté et va donc s’en prendre à tous les responsables de cette affaire.

Pour montrer tout cela, le film oscille dangereusement entre plusieurs genres : film de procès, policier, thriller, il a même droit à une scène de torture bien gore, sans jamais vraiment se trouver. Il finira par se trouver une fois tous les éléments mis en place. Mais on est alors à la moitié de l’histoire et on n’a plus assez de temps pour profiter de ce qui devient alors un thriller.
C’est d’autant plus dommage que ce sous-The Dark Knight -c’est à peu près le même genre d’intrigue, la lutte d’un procureur face à un homme terrorisant une ville- n’est pas inintéressant puisque les différents plans mis en place par le personnage de Gerard Butler tiennent le spectateur en haleine. Le film a en effet de jolis moments de surprises et de tensions.

Malheureusement pour lui, Que Justice Soit Faite a également un problème de casting. Leslie Bibb (la jolie journaliste qui couche avec Tony Stark au début du premier Iron Man) y est délicieuse comme à chacune de ses apparition. Jamie Foxx, excellent acteur, y fait un travail honorable. Mais Gerard Butler, en méchant psychopathe rongé par l’assassinat de sa femme et de sa fille- n’est pas crédible une seule seconde. Ce n’est ni le Joker ni Hannibal Lecter. Il a donc du mal à nous convaincre être le dingue qui tire les ficelles depuis sa cellule de prison.

L’ensemble n’est donc pas inintéressant mais aura trop de défauts pour plaire aux spectateurs attentifs, notamment une fin sortie d’un peu nulle part et à l’encontre de la plupart des principes de justice évoqués jusque là.
Ceux qui veulent se vider la tête devant un thriller un peu bancal mais néanmoins prenant par moments devrait, eux, quand même y trouver leur compte.

– Marc

3 commentaires

  • Trackback: CloneWeb » Demain c’est … mercredi 21 décembre
  • Misutsu mercredi 29 décembre 2010 18 h 45 min

    Mais pourquoi se met-il à poil quand la police vient le chercher ? C’était dans son contrat de montrer son torse peut-être parce-que je ne vois pas en quoi cela sert ses plans ?!

  • l2ctro mardi 31 mai 2011 20 h 18 min

    Misutsu, il est a poil car comme cela il n’y a aucun risque qu’on lui tire dessus, tu sais bien la police americaine, “geste mal interpreté” ou autre et boum on tire, en ce mettant nu il n’y a aucune autre possibilité que de l arreter sagement. bien a toi

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.