Sortons des comédies romantiques et des asiles de fou pour parler musique, et musique country en particulier. Crazy Heart n’est pas qu’un film qui parle de country, c’est aussi une nomination à l’Oscar du Meilleur Acteur pour Jeff Bridges et deux Golden Globes (Meilleur Acteur et Meilleure Chanson). Des raisons suffisantes pour aller voir ce que ça donne sur grand écran.

Critique initialement publiée le 18 février 2010.
Sortie du film en salles ce 3 mars.

Crazy Heart – Sortie le 3 mars 2010
Réalisé par Scott Cooper
Avec Jeff Bridges, Maggie Gyllenhaal, Robert Duvall et Colin Farrell


Crazy Heart – Bande annonce sous-titrée
envoyé par cloneweb. – Regardez des web séries et des films.

La musique country, et même la musique folk américaine, ce n’est pas juste un cliché de bar, de la musique qu’on s’imagine écouter en tapant du pied une bière à la main. La musique country, avec d’autres gens comme le blues, est née du mélange des cultures américaines et est à l’origine de beaucoup de chose, notamment du rock actuel. On a donc tout intérêt à s’y intéresser.

Bad Blake est un chanteur de musique country. Star américaine, sa carrière s’enfonce, il n’écrit plus et se voit obligé d’écumer les bars miteux et les salles de bowling pour donner des petits concerts.
Bad Blake est un petit cliché : presque la soixantaine, bourru, fumant clopes sur clopes, alcoolique ou presque, et pas forcément très distingué. Sa route va croiser celle de Jean, une jeune et fraiche journaliste qui ne tardera pas à succomber à son charme d’artiste. Elle va devenir sa muse et lui montrer à nouveau que la vie n’est pas juste le whisky et les motels sur des routes désertes.

La qualité de Crazy Heart, c’est de livrer cette histoire tout en douceur. Si, effectivement, le personnage incarné par Jeff Bridges est un peu facile, le scénario évite les enchainements de situations tragiques que peuvent offrir ce genre de film. On n’est pas vraiment dans le drame, plus dans la belle histoire de la remontée d’un homme à la surface.

Jeff Bridges y livre une composition éblouissante et, même si je me demande encore pourquoi Scott Cooper n’a pas choisi Kris Kristofferson (célèbre musicien de country, également acteur, et connu pour avoir incarné Whistler dans la trilogie Blade), il mérite vraiment ses récompenses. Son jeu est parfait et c’est toujours agréable de voir un acteur chanter vraiment, plutôt qu’un doublage sans âme.
Le défaut du film repose sur ses personnages secondaires. L’histoire est trop centrée sur Bad Blake au dépend de tous les seconds rôles. On aurait sans doute apprécier en savoir un peu plus sur le personnage de Jean.

Mais quoiqu’il en soit, Crazy Heart est une belle histoire à voi mais peut-être d’avantage destinée aux amateurs de grands espaces américains, de cowboys modernes et de guitare sèche.

Pas question, pour finir, de vous laisser sans musique. Voici une courte playlist country…

2 commentaires

  • Misutsu mercredi 3 mars 2010 13 h 57 min

    The Wrestler sur fond de musique Country. J’ai trop hâte …

  • kdace jeudi 4 mars 2010 8 h 52 min

    Belle critique aussi dans Le Monde, presque une ode à Jeff Bridges !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.