Navet pour certains, séance de souvenirs pour d’autres, gros film d’action bourrin, G.I Joe de Stephen Sommers est sorti en DVD et Blu-Ray le 10 décembre dernier. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette sortie ainsi que mon avis de fanboy assumé sur le film.

Détails
Edition DVD
Son : Dolby Digital : Anglais Surround 5.1, français Surround 5.1, espagnol Surround 5.1
Sous-titres : Anglais, français, néerlandais
Bonus :
– Commentaires du réalisateur Stephen Sommers et du producteur Bob Ducsay
– La Théorie du Big-Bang : Le making of de G.I. JOE
– Action “Next-Gen” : Les incroyables effets spéciaux et graphismes de G.I. JOE

Edition Blu-Ray
Son : Anglais 5.1 DTS-HD Master Audio, français 5.1 Dolby Digital, espagnol 5.1 Dolby Digital, italien 5.1 Dolby Digital, allemand 5.1 Dolby Digital
Sous-titres : Anglais, français, allemand, néerlandais, italien, danois, suédois, norvégien, finnois, espagnol, portugais, anglais pour les sourds et les malentendants
Bonus identiques à la version DVD

 

Critique express
Alors, déjà, posons le contexte : j’ai 30 ans, mon grenier est vraiment plein de jouets G.I Joe de toutes sortes, parfois des trucs immenses comme l’ancien modèle d’avion à décollage vertical.
J’ai vu le dessin animé, j’ai lu quelques comics.
Donc j’ai vu ces jouets prendre vie. Je ne savais pas quoi à m’attendre parce que l’univers de GI Joe n’est finalement pas clairement défini à moins de lire le comic. Et j’ai vu ces putains de jouets prendre vie sous mes yeux exactement comme je l’avais imaginé. Je crois que quand le blondinet a dit s’appeler Duke au début du film, j’ai du devenir fou. Ou j’ai perdu 20 ans.
J’ai pris un pied d’enfer. C’est fun, décomplexé, ça s’assume complétement, ça bouge dans tous les sens. Dans l’ensemble, bien que trop enthousiasmé à la sortie, il m’a semblé que le scénario se tenait : un film d’introduction mais avec une histoire qui se vaut, des personnages bien foutus (notamment grâce à l’insertion d’astucieux flashbacks), des ninjas…
C’est évidemment blindé de références aux univers déjà connu, entre les flingues qui tirent des lasers, les engins de la génération 80s, un sergent à moustache aux commandes d’un avion, la petite phrase “a real american hero” et Destro et Cobra Commander à la fin
C’est énorme.

 

4 commentaires

  • sebiomega mardi 15 décembre 2009 13 h 04 min

    J’ai aussi 30 ans, j’ai grandi aussi avec les gijoes, j’en ai eu un paquet et mon petit frère à continué la collec. On ne compte plus les heures passées à jouer avec, bref, c’est tout naturellement qu’on est allé le voir ensemble. Et là, quel navet ! j’ai rarement vu un film aussi mauvais. Scénario hyper linéaire (hyper déjà vu ), sans surprise, tout est cousu de fil blanc, des acteurs minables (voir anecdotique, snake eye qui n’est là que pour la figuration), des scènes d’actions mal filmées, des designs sortis d’un logiciel 3d gratuit, des effets spéciaux hyper bas de gamme (il ya 15 ans on faisait mieux),un humour aussi balèse que Titof ou Bossot (pas drôle quoi), des doublages français catastrophiques, et une incarnation de Tonnerre totalement foireuse (tant par le design que l’acteur et son rôle) alors qu’il a toujours été pour moi et pour beaucoup le perso absolu! Bref, rien ne tient la route dans cette série z de quatrième zone (enfin il faut bien satisfaire ceux qui ont aimé dragonball évolution…: ) Sommers au panier et vive CAMERON !!!!!!!!

  • Joel mardi 15 décembre 2009 17 h 18 min

    Perso, je n’étais pas du tout familier de G.I. Joe et j’ai vu le film sans rien en attendre, sinon du divertissement. Ben comme Mister Cloneweb, j’ai pris un pied d’enfer. Effets spéciaux de folie d’une qualité rarement atteinte. Histoire pas compliquée pour apprécier le spectacle. Fun et décomplexé. C’est clair que je m’achèterai le DVD très bientôt.

  • rafa-07 mardi 15 décembre 2009 17 h 33 min

    J’ai 27 ans et j’ai aussi grandi avec les jouets gi joe que j’adorais étant gamin, je n’ai pas été voir le film au cinéma car j’avais trop de doutes quand j’ai vu quel réalisateur ils avaient choisis, j’ai donc attendu sa sortie en location. Pour ma part ce film valait la peine d’être vu sur grand écran, j’ai vraiment passé un bon moment cinéma sur mon canapé, pour une fois sommers n’a pas trop exagéré sur l’humour qui est assez léger, les scènes d’actions sont vraiment superbe, le casting n’est pas mal non plus même si ce qui m’a fait le plus hésiter à aller le voir au ciné est sans doute l’apparition de Marlon Wayans dont je m’attendais à voir énormément de débilité de sa part ce qui n’est absolument pas le cas ici et c’est bien la première fois, quand à mon coup de coeur il se portera sur la belle scarlett interprété par Rachel Nichols : ) Vivement une suite si il y a, ce qui ne serait pas étonnant.

  • Trackback: CloneWeb » Un Dimanche, Une Critique : G.I Joe

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.