L'actualité des héros au quotidien !

Star Wars et la quête d’identité


Annoncée en novembre dernier, l’exposition Star Wars Identités s’ouvre à Paris ce samedi 15 février.

Après avoir fait les beaux jours de plusieurs villes au Canada, l’exposition débarque donc en France jusqu’au 30 juin prochain et vous permet de découvrir dessins préparatoires, costumes, et différents éléments de la saga, couvrant les six films et (un petit peu) de la série animée Clone Wars.

Je suis allé y faire un tour pour vous ramener notamment un court clip monté sur le plus célèbre thème de film du monde.

En présence du bataillon français de la 501e Garnison accompagné par Dark Vador en personne, j’ai été accueilli au studio 8 de la Cité du Cinéma de Luc Besson pour découvrir plus de 200 pièces issues des archives de Lucasfilm : costumes, dessins préparatoires dont du Ralph McQuarrie, quelques maquettes et le pod d’Anakin échelle 1.

Si vous aviez visité l’exposition Star Wars qui s’était tenue à la Cité des Sciences en 2005, sachez que celle-ci est moins riche en éléments du film. Bien qu’il y ait de très belles pièces et que ce soit toujours un plaisir de les (re)découvrir, on ne peut que constater qu’elle aurait pu être encore plus vaste. Pas d’éléments de décors, très peu de maquettes, quasiment aucun objets. « Seulement » 200 pièces donc, ce qui est finalement assez peu quand on voit la richesse visuelle et les possibilités offertes depuis Un Nouvel Espoir et jusqu’à la Revanche des Sith.

Ne boudez pas pour autant votre plaisir si vous n’aviez jamais eu l’occasion de vous plonger dans les archives du père George d’autant que la scénographie et l’interactivité sont une véritable réussite. Dès l’entrée, on vous équipe d’un comlink et d’un bracelet en caoutchouc. Le premier servira à écouter les commentaires de différentes vidéos projetées tout au long du parcours. Il suffit de s’approcher d’une zone marquée sur le sol et le sol se déclenche automatiquement dans l’oreille.

Le second permet de s’impliquer dans la quête d’identité qui est mise en avant à travers l’exposition et les personnages précédents. Dix étapes, mini-questionnaires sur écrans où il faut faire des choix, vous permettent de vous créer un personnage dans l’univers Star Wars. Origines, Influences et Choix sont les maitres mots du parcours. Chaque réponse est mémorisée par le bracelet et vous pouvez découvrir qui vous êtes vraiment à l’issue de la visite et obtenir le résultat par e-mail.. A vous de voir si vous répondez par rapport à votre vie personnelle ou si vous en profitez pour vous créer un personnage fictif.

Toute la mise en scène de l’exposition tourne autour de cette quête, que ça soit dans les vidéos thématiques proposées, les écrans tactiles permettant de découvrir les personnages ou les objets exposés. Et on se prend d’autant plus au jeu que tout est fait pour plaire aussi bien aux plus jeunes -via le coté ludique et l’univers des films- qu’aux adultes qui pourront se plonger dans le mythe du héros cher à Joseph Campbell mâtiné de psychologie moderne.

L’exposition tombe à point nommé. Le tournage de Star Wars Episode VII est sur le point de démarrer, les vieux fans sont prêts à dégainer à la moindre rumeur sur Internet, les cosplayers s’apprêtent à nettoyer leurs vieilles tenues oranges et les médias profitent de l’engouement, notamment en repassant une énième fois les films avec succès à la télévision.
De fait, si vous aimez la saga et avez envie d’approfondir un peu tout ça, si vous n’avez pas peur de mettre 22 euros (plein tarif) dans un billet et d’aller affronter la pire ligne de métro de Paris, ça signifie que non seulement vous êtes un Jedi mais aussi que vous prendrez du plaisir à découvrir Star Wars Identités. Si vous avez été biberonné à la saga de George Lucas et que le contenu du Sywalker Ranch n’a plus de secret pour vous, vous préférerez dans doute conserver vos sous pour 2015, on ne sait jamais.

Une chose est néanmoins certaine : la saga n’a pas fini d’émerveiller les plus jeunes, prêt à prendre la suite de leurs parents. Star Wars est définitivement une saga intemporelle.

A la demande des organisateurs, les photos de cet article ne sont issues que de la première partie de l’exposition.

Partager :
  • email
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • Netvibes
  • Wikio FR
  • LinkedIn
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Live
  • Digg
  • Technorati
  • del.icio.us
  • RSS
  • Tumblr


Laissez un commentaire :