Je dois bien avouer qu’au début de la promo du film, X-Men Le Commencement ne m’enthousiasmait pas plus que ça. Peut-être était-ce les bandes annonces qui m’ont laissé de marbre, ou le fait que le film ne soit pas énormément vendu.

Etait-ce finalement une bonne idée de relancer la franchise en allant taper une nouvelle fois dans les origines des personnages – et là on pense aux désastreux débuts de Wolverine en 2009 ?
L’équipe du film, Matthew Vaughn en tête, aurait-elle la pression du studio ?

On a vu le film. Voici donc les réponses…

 

 

X-Men Le Commencement (X-Men First Class) – Sortie le 1er juin 2011
Réalisé par Matthew Vaughn
Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon
Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, et travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…

 

On va faire un bond dans le temps et revenir à 2000. OU plutôt à 1944, date à laquelle se passe la fameuse scène de X-Men premier du nom, avec le jeune Eric Lensherr qui se voit séparé de sa mère par des nazis et qui déforme, pour la première fois, le métal.
C’est sur cette scène que démarre X-Men Le Commencement de Matthew Vaughn, donnant directement le ton : on est en terrain connu. Si le réalisateur a changé, Bryan Singer n’est pas loin et ça se voit.

Comme le réalisateur d’Usual Suspect en a l’habitude, il livre ici un produit fini, soigné, net, précis et sans bavures. On peut même le dire dès à présent : à deux, avec le réalisateur de Kick Ass, ils signent un des meilleurs films de super héros de ces dernières années, enterrant sur son passage toutes les Nolaneries et autres films produits par un certain…Marvel Studios.

X-Men First Class démontre qu’on peut faire un prequel sans basculer dans l’origin story uniquement destinée à introduire des personnages mais aussi qu’on peut faire un film sans être coincé dans l’univers auquel il appartient. Le film n’est pas, contrairement à Thor ou Iron Man, qu’on moyen d’introduire une suite mais bel et bien une histoire à part entière, respectant ses prédécesseurs tout en créant sa propre mythologie.

La première bonne idée a bien entendu été de faire Le Commencement après deux excellents films, un troisième très bricolé et un désastreux spin off (qu’on préfère d’ailleurs ici oublier). On est donc, comme je le disais, en terrain connu et on n’a plus besoin de présenter les Enfants de l’Atome au public. X-Men Le Commencement entre donc vite dans le vif du sujet, un sujet complétement historique.

En effet, quand Chris Nolan tente vainement de faire un Batman moderne en le filmant en pleine lumière et en rendant plus ou moins crédible sa panoplie de justicier, Bryan Singer (qui co-écrit l’histoire) préfère inclure son film dans une véritable réalité : l’histoire. Le Commencement se déroule donc en pleine guerre froide, période à laquelle apparaisse les premiers mutants qui, sous l’impulsion de Charles Xavier épaulé par la CIA, vont se regrouper.

Grâce à la jolie mise en scène de Matthew Vaughn, qui s’est largement calmé depuis Kick Ass, et surtout grâce à l’interprétation de très bons acteurs -en particulier James McAvoy en Xavier, absolument brillant, et un beau choix d’actrice dont la très jolie Jennifer Lawrence- nous allons donc découvrir les premiers mutants et ceux qui deviendront les X-Men, luttant contre un ennemi du nom de Sebastian Shaw – sorte de pré-Magneto, et pour cause. Pendant que cet ennemi manipule les politiques pour son propre compte, Xavier et Lensherr vont recruteur de leur coté une jeune équipe et la former pour qu’enfin les deux teams puissent s’affronter.

Alors que nous sommes donc en pleine guerre froide, les puissants découvrent donc les mutants et ce qui était à la base un conflit Est Ouest pourrait bien se muter (ah ah) en un conflit humains versus mutant comme les X-Men nous l’ont souvent montré dans le comic.
D’ailleurs, à propos de comic, le film montre la formation et l’entrainement des premières recrues de Xavier mais fait aussi mais n’est pas pour autant avare en action. La scène finale est du super héros pur jus, sans retenue, avec de multiples personnages ayant tous leurs moments, de nombreux pouvoirs, des héros qui volent… Ce que vous avez vu dans les différentes bandes annonces n’est qu’une petite partie de ce qui est montré à l’écran.

Enfin, tout en créant sa propre mythologie, le film s’inscrit dans la lignée de ceux de Bryan Singer, reprenant les éléments clés de la saga : comment Eric est devenu Magneto, comment Xavier est devenu le professeur X (dans une scène qui ne manque pas d’émotions), etc… sans parler de quelques cameos bien trouvés dont un particulièrement excellent dont on ne dira rien ici.

X-Men Le Commencement est donc la preuve flagrante qu’en 2011 on est encore capable de faire du super héros de haute volée, un film riche, dense, pas trop moderne, pas trop coincé dans un univers.
Bryan Singer avait quitté la franchise X-Men pour tenter sa chance chez Warner/DC avec un Superman joli mais un peu vide d’action. Il a bien fait d’y revenir, et on ne peut que souhaiter qu’il y reste longtemps. Il fait partie, avec une petite poignée d’autres dont Sam Raimi, des rares metteurs en scène qui ont compris comment faire un vrai bon film de super-héros.

28 commentaires

  • Ryru jeudi 26 mai 2011 7 h 36 min

    “enterrant les Nolaneries et autres … Marvel”

    A partir de là j’ai compris que critique serait dénué d’intéret

  • Misutsu jeudi 26 mai 2011 16 h 19 min

    Ah là là, il n’y a que des acteurs que j’adore là-dedans. Et j’ai hâte de voir le film pour en découvrir les actrices que l’on voit très peu dans la bande-annonce :/

    PS : Sus à votre Captcha inbouffable !

  • Mil0vni jeudi 26 mai 2011 19 h 59 min

    « enterrant sur son passage toutes les Nolaneries et autres films produits par un certain…Marvel Studios »

    Un vrai bon film de super-héros en perspective , donc.

    Cool !

  • number18 jeudi 26 mai 2011 21 h 11 min

    A l’époque batman the dark knight avait pas reçu une excellente critique sur ce site? c’est pour ça que j’ai du mal à comprendre dans votre critique le “enterrant les Nolaneries “. Sinon Xmen donne réellement envie d’être vu!

  • Olivier jeudi 26 mai 2011 21 h 43 min

    Vous êtes un peu dur avec Nolan…il a n’a pas toutes les qualités, mais c’est quand même un excellent réalisateur.

    Ce X-Men, je suis pas surpris qu’il soit réussi. J’aime la réalisation de Vaughn, et alors si Singer a surveillé la chose…

  • Plyc jeudi 26 mai 2011 22 h 40 min

    “Vous êtes un peu dur avec Nolan…il a n’a pas toutes les qualités, mais c’est quand même un excellent réalisateur.” Non

  • The Dude vendredi 27 mai 2011 1 h 45 min

    Taper sur Nolan qui est l’un des seuls à avoir bâti une série de films de super-héros plus que respectable alors qu’il y a une liste longue comme le bras d’adaptations de comics ratées c’est quand même très très gros… Je suis le premier à respecter les critiques, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, mais balancer ces âneries sur The Dark Knight sans jamais étayer ou en tout cas expliquer vos propos c’est franchement moyen. Et puis en plus je vois pas bien le rapport avec X-Men: c’est comme parler de L’Incroyable Hulk dans une critique qui porterait sur Iron Man 2… WTF?

  • Lest’ vendredi 27 mai 2011 3 h 12 min

    C’est très à la mode de cracher sur le boulot de Nolan en ce moment, ça se fait pas mal dans le cercle des pseudo-geeks en manque d’une légitimité critique.
    Vaudrait mieux commencer par savoir écrire une vraie critique digne de ce nom (autant sur le fond que sur la forme parce que merci les erreurs de syntaxe et la relecture absente) avant de vouloir étaler ses réflexions critiques sur tel ou tel réalisateur!

  • Mo%$ vendredi 27 mai 2011 5 h 10 min

    En ce qui me concerne, je ne suis aucune mode et mon avis est sensiblement resté le même après deux visionnages de la série. Les batman de Nolan sont donc, pour moi, des films assez froids (l’urbanisme pléthorique ok, mais Mann se débrouille infiniment mieux dans le domaine), déshumanisés (je n’ai pas réussi à éprouver beaucoup d’empathie pour les personnages), avec des scènes d’action mal fichues (les “bastonnades” et autres courses poursuites sont moches), un fond sonore constant irritant, ainsi qu’un rythme bien faussé. Au final, des films assez peu captivants.
    Après, oui il y a moults sujets intégrés, avec volonté d’élaborer un squelette architectural thématique, néanmoins la mayonnaise ne prend pas (le savoir-faire : l’apanage d’un bon réal). De toutes façons, beaucoup de ceux qui défendent TDK le font plus pour ses intentions que pour le résultat final, alors que pour un film c’est la mise en scène qui prime. Pour rappel aux fanboys : des thèmes peuvent être dégagés de n’importe quoi, et des raccordements/justifications forcément trouvés (souvent par extrapolations) avec une bonne louche de volonté et d’inspiration.
    Ensuite, par rapport au matériau d’origine on peut dire que c’est un peu la cata : il est passé où le plus grand détective du monde ? et ne parlons pas de la démystification du personnage-titre passée sous la brouette d’un certain réalisme.
    De toutes façons, pour Nolan ses batman ne sont pas réellement des films de super-héros mais plutôt des polars (mais avec Swatman en premier rôle, tout de même). Et là encore, question polar, on ne peut pas dire que ce soit la Soif du mal ou le Marché de brutes, loin de là !
    J’avoue tout de même que tout n’est noir car j’ai plutôt apprécié la petite gallerie de vilains de TDK, du moins l’acting.

    Moi, je tape essentiellement sur Nolan parce que son cinéma prétentieux m’agace, que je le trouve très surestimé et que des films pouvant me plaire auraient pu être faits à la place. Après je ne demande qu’à être étonné par le prochain opus, mais pour l’instant je n’y crois guère …
    Et puis, à mon sens, le dernier “vrai bon film” avec des super-encapés dedans c’est Batman Returns.

    BTW, pour l’instant les critiques lues sur ce nouveau film X-men m’ont bien convaincu de bouger ma carcasse au cinoche le jour J (ou X au choix) :)

  • Marc vendredi 27 mai 2011 8 h 03 min

    Oula, ça part en live ici. Ma remarque, c’était du bashing un peu gratuit.

    En très résumé,quand même je trouve beaucoup de qualités à de The Dark Knight mais lui fais un gros reproche : celui de ne pas être un film de super héros (au sens où les super héros ne sont pas réalistes, jamais). On pourrait ici limite remplacer par Batman par Jason Statham que ça ne changerait rien au film, ce qui n’était pas faisable chez Chris Nolan.

    Ceci étant dit, le sujet de la critique, c’est X-Men

  • Papymat vendredi 27 mai 2011 10 h 37 min

    Votre débat peut être résumé en une seule question: Batman est-il un super-héros?
    La réponse est dans la perception que chacun se fait de ces personnages et donc en définitive SUBJECTIVE!

  • fred samedi 28 mai 2011 23 h 17 min

    @ Mo%$ : tes parents t’ont cogné avec des magazines Batman quand tu était gosse? 
    Pour rappel Batman est avant tout humain donc pour ma part le coter réaliste du film pour ce personnage me gêne pas du tout, sa me fais même penser a certain comics qui évolue sur plusieurs plan tel que Spiderman Noir. 
    Le pire c’est que tu compare TDK avec Batman return de Tim Burton. quitte a choisir entre ces 2 films, je préfère de loin les persos de TDK a celui de selena kyle qui obtient des pouvoirs en ce faisant bouffer les bout des doigts par des chats de goutière.  

  • Fanch dimanche 29 mai 2011 14 h 06 min

    Que vous critiquiez Nolan, d’accord. Mais dire à côté que Sam Raimi, lui, sait faire des bons films de super-héros ?! Spider-man, 1 et 2 étaient tout juste passables, et le 3 était à la limite du nanard (et je suis gentil). Ca me laisse sceptique sur First Class si vous vous servez de ça comme étalon de valeur… o_O

  • Switch dimanche 29 mai 2011 15 h 43 min

    Allez Cloneweb …… Dis nous combien te paye Marvel pour nous enfumé ?

    Une critique bien fleuri ou tout est parfait et sans la moindre ombre de mauvaise choses ?……

    C’est du Alyce aux pays des merveilles cette article !!!

  • Switch dimanche 29 mai 2011 15 h 50 min

    Edit : Mon com s’adresse a Marc

  • Marc dimanche 29 mai 2011 18 h 17 min
  • rumeur2jeux.fr mercredi 1 juin 2011 10 h 28 min

    J’ai vraiment aimé ce préquel. Mais je n’arrive plus à me souvenir de la réplique de wolverine :)

  • Misutsu vendredi 3 juin 2011 11 h 19 min

    @Rumeur2jeux.fr : “Va te faire enculer avec ton putain de spoiler” ça ressemblait à ça non ?

    Moi j’ai été un peu déçu. Pas par le film dans sa globalité que j’ai trouvé plutôt sympa, mais par les raccords vite faits vite vus avec les épisodes suivants. La paraplégie de Xavier, le changement de camp à peine justifié de Mystique (Xavier aurait pu deviner qu’il suffisait de lui dire qu’il aime le bleu, merde quelle pintade !), la partie formation et entraînement de l’équipe – importante tout de même – balayée en 2 minutes, et cette foutue nécessité d’inclure un tas de personnages qui alourdissent inutilement le film en bouffant du temps de pellicule à ceux qui en avaient le plus besoin.

    Certes le film s’appuie davantage sur l’histoire que su le “wa p’tain t’as vu il a des pouvoirs”, mais lundi les x-men sont encore des ados boutonneux, et mercredi ils se dressent devant des navires de guerre pour le compte de la CIA. Il n’y a aucune progression.

    Je suis déçu.

  • rumeur2jeux.fr vendredi 3 juin 2011 11 h 25 min

    Pour mystique je suis d’accord c’était trop radicale. Elle est avec xavier toute son enfance et un beau gosse arrive et hop … Pour leur première mission je trouve qu’il s’en sorte trop bien avec si peux entrainement, mais je vois pas comment il aurait pu le filmer autrement, le film aurait été trop long.

    Dans ce cas il aurait fallu faire une coupe sur une partie du film mais ou ?

    Merci pour la réplique ;)

  • Marc vendredi 3 juin 2011 12 h 09 min

    Je l’ai revu hier, il méritait une 2e fois.
    Pour le coup, le changement de camps de Mystique m’a moins dérangé cette fois. Il est amené par petites touches de Magneto, par ci par là et c’est moins ridicule que le changement de camps d’Angel.
    En ce qui concerne le combat final, ils sont juste entrainés à utiliser correctement leurs pouvoirs et heureusement personne ne fait rien de fou donc ça reste “réaliste”.

    Je suis resté bien scotché devant le final avec les missiles et le passage où Magneto dévie les balles (pour ne pas en dire plus). Du talent.

  • Misutsu vendredi 3 juin 2011 13 h 59 min

    Par progression, j’entends surtout progression mentale, pas sur la maîtrise de leurs pouvoirs:

    .X-Men 1 : Les jeunes sont spectateurs du combat que mènent les adultes,
    .X-Men 2 : Les jeunes craignent – à juste titre – la confrontation, mais ils se posent en tant qu’observateurs du combat dans lequel ils vont bientôt avoir un rôle à jouer,
    .X-Men 3 : Avant même de se lancer concrètement dans la bataille, on voit les jeunes s’entraîner durement aux situations de combat.

    Résultat, à la fin de X-Men 3, quand je vois des gosses de 16 ans se battrent contre une armée de déglinguos, je ne suis pas surpris.

    Mais quand dans le commencement, je vois des gosses se lancer sans hésiter dans un confrontation contre leurs congénères coincés entre des navires de guerre Russes et des navires de guerre ricains, en ayant eu pour seul entraînement, une meilleure maîtrise de leurs pouvoirs, et une séance de brainstorming visant à se choisir un nom de code, je trouve ça ridicule, et surtout de trop, car ces jeunes x-en n’ont tellement pas été creusés (Si ce n’est Mystique et le Fauve), qu’on en à rien à foutre de leurs gueules.

  • rdhy samedi 4 juin 2011 19 h 31 min

    ” Que vous critiquiez Nolan, d’accord. Mais dire à côté que Sam Raimi, lui, sait faire des bons films de super-héros ?! Spider-man, 1 et 2 étaient tout juste passables, et le 3 était à la limite du nanard (et je suis gentil).”

    Pfff encore un qui ose critiquer Spider-man 1&2,c’est clair que si Spider-man 2 était juste passable ils ne se serait pas cassé le cul à réaliser le 3 (2éme film le plus cher au monde).
    Spider-man 1 & 2 font juste partie des meilleur adaptations Marvel et surpasse largement les Marvel studios(je m’explique Iron man 1 & 2 ont un GROS manque d’action,L’incroyable Hulk est remplie d’incohérence et Thor n’est pas assez connu).
    Mais peut-être que Captain America,Avengers et Iron man 3 peuvent rattraper le tout.
    Puis Nolan est un excellent réalisateur et les “Nolannerie” sont d’excellent films mais je dois regarder x-men le commencement pour vraiment me fire une idée.

  • Problème dimanche 5 juin 2011 1 h 10 min

    J’ai un problème , je ne connais rien à l’histoire originale des x men .. mais il y a un problème, dans X men 3 au TOUT debut on voit le professeur xavier et magnéto rencontrer GIN gray la super télépathe, le professeur Xavier MARCHE avec ses deux jambes !!!
    SPOIL Alors que dans X men commencement le professeur xavier n’a pas encore rencontrer gin gray et est paraplégique ..

    Encore un problème dans le trois ils annoncent que gin et scott étaient les premiers élèves de l’école .. alors que la on voit clairement qu’il y en avait avant eux ..

  • Solution dimanche 5 juin 2011 20 h 08 min

    Le réalisateur de x-men 3 etait juste imcompétent,alors au lieu de d’engager de jeunes acteurs pour jouer la 1ere scéne il a préféré “rajeunir” P.x et M(ils ont exactement la même tête que dans les autre films).
    Puis ils n’ont pas pensé que des films se déroulant avant le 1er X-men pouvait être réalisé.
    C’est en partie à cause de cela que beaucoup de personne considérent X-men le commencement comme un semi reboot.

  • Marc dimanche 5 juin 2011 20 h 52 min

    Ce n’est donc pas vraiment une incohérence, juste un problème d’acteurs.

  • Ssithra dimanche 12 juin 2011 12 h 45 min

    Sauf erreur de ma part, la création de l’école est décrétée à la toute fin du film. Jean Grey et Scott Summers sont donc parfaitement capables d’en devenir les premiers élèves de façon plausible. Les protagonistes du films interviennent AVANT la création de l’école. Tout en étant les premiers X-Men, ils ne sont donc pas les premiers élèves pour autant, CQFD.

  • Teuteuf mercredi 15 juin 2011 0 h 16 min

    Salut a tous , je m’attendais a une grosse bouse , c’est une bonne surprise pour ce qui ne connaisse les x men que par les films de la franchise , mais franchement avoir pris autant de liberté avec les personnages choisi pour être les premiers mutants… C’est comme si ils avais pris un personnage crée tous les 10 ans , avoir pris le petit frère de Scott (cyclope) alors que le film ce passe dans les année 60 ???? Bon le fauve ça passe sauf pour ça super inteligence (qui n’est pas sensé être un pouvoir mutant en ce qui le conserne ) et shawn qui est (semble t’il) un chercheur nazi ???? Qui ne vieuillis pas (grasse a son pouvoir?!?!?)et pour ce qui connaisse a un pouvoir qui ne réagi pas comme ça , et pour finir ce pauvre Darwin qui ne sers a rien et qu’on ne revois pas alors qu’il ne peut pas mourrir , c’est idiot de l’avoir prix pourle tuer de cette façon ! Enfin pour finir , même pas une petite scène de fin après le générique :(

  • yanou lundi 26 mai 2014 22 h 44 min

    Critique sans grand intérêt, Matthew Vaughn rend un grand service à Bryan Singer en réalisant ce film. Ne nous y trompons pas: le réalisateur de l’excellent Layer Cake (il avait une vie avant kick-ass!) était le seul capable de mener à bien ce film. Bryan singer s’est servi de lui pour redorer “sa” franchise” (qui ne l’est plus depuis qu’il l’a laissée lâchement tomber pour réaliser le piteux superman returns, au passage je tiens à saluer le courage de Brett Ratner qui a fait ce qu’il a pu en débarquant au beau milieu du projet, et vu les conditions s’en est tout de même bien sorti.). X-men le commencement n’est pas le film de Bryan singer faut que le critique se réveille!! Et je tiens à noter la superbe prestation de Michael Fassbender, franchement heureusement que le mec qui a écrit la critique n’est pas nommé (ou alors j’ai mal lu) parce que sur ce coup-là il était aux fraises! Et depuis que je sais que singer reprend du service pour x-men days of future past il n’est pour moi qu’un arriviste à la con. Heureusement qu’il a fait usual suspects sinon j’aurais été bien plus méchant.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.