Nous avons prévu de vous parler en long en large et en travers de Predators de Nimroad Antal dans L’Emission #4. Malheureusement, elle ne sera en ligne qu’après la sortie du film en salles, Jean-Victor partant en Suisse couvrir l’actualité du Festival du Film Fantastique de Neuchatel pour CloneWeb dans les prochains jours.
Mais pas question pour autant de vous laisser sans un avis. Voici donc notre critique “express” de Predators, en attendant de vous en reparler plus longuement en vidéo.

Predators – Sortie le 14 juillet 2010
Réalisé par Nimrod Antal
Avec Adrien Brody, Topher Grace, Danny Trejo
Royce, un mercenaire, se retrouve obligé de mener un groupe de combattants d’élite sur une planète étrangère. Ils vont vite comprendre qu’ils ont été rassemblés pour servir de gibier. A une exception près, tous sont des tueurs implacables – des mercenaires, des yakuzas, des condamnés, des membres d’escadrons de la mort ; des « prédateurs » humains qui sont à présent systématiquement traqués et éliminés par une nouvelle génération de Predators extraterrestres. Voici l’affrontement sans pitié de tueurs absolus…

Lorsque les premières infos ont circulé sur Predators, on a eu peur, très peur.

Voir le nom de Robert Rodriguez rattaché à un film mythique (on ne parlera pas de franchise, seul le premier étant resté dans les annales), cela n’avait rien de rassurant. Et même si Rodriguez n’était crédité que comme producteur, les risques étaient énormes. En fin de compte, c’est Nimród Antal qui se charge comme un grand d’assurer le plantage du projet, bien secondé il est vrai, par les scénaristes.

On appréciera quand même le tout début du film, qui ne se perd pas en fioritures ainsi que l’absence de flashbacks pour nous expliquer les origines des personnages (tendance qui commence légèrement à me courir sur le haricot).
Hélas, les dialogues redondants prennent le pas sur la suite, le personnage de Laurence Fishburne est spectaculairement pourri et la fin se traîne en longueur avec d’inutiles rebondissements.

Dans l’ensemble, le film est propre mais tristement soporifique, les scènes d’action ne sont pas illisibles mais elles ne sont pas passionnantes non plus.

Il n’y a rien dans Predators qui permettra au film de rester dans les mémoires. Enfin son statut de semi remake servilement inféodé au premier (bonjour le défilé de références) le dessert totalement. Adrian Brody torse nu, ça ne délivre pas la même notion de bestialité que Schwarzie.

– Basile

6 commentaires

  • planitron92 mercredi 30 juin 2010 12 h 26 min

    ça a l’air pas mal,moi qui m’étais promis de plus voir de bande annonce la j’ai sacrement merdé,j’ai l’impression d’avoir vue les meilleurs scéne du film(espérons qu’ça soit qu’une impression)exemple on fait bien montré qu’le black de service s’fait dérouillé sévére,même si on ces qu’ils vont tous passé a la casserole,enfin bref to be continued…. ;0)

  • coolool dimanche 4 juillet 2010 10 h 54 min

    Dans la bande annonce, les humains n’avaient apparemment aucun mal à respirer et à se déplacer normalement sur cette planète étrangère. La forêt ressemblait à celle du premier Predator, quel hasard. Je ne comprends pas la phrase “une nouvelle génération de predators extraterrestres”. En quoi est-elle nouvelle et pourquoi préciser extraterrestres puisque c’est la planète des Prédators??

  • cloneweb lundi 5 juillet 2010 9 h 18 min

    coolool > Ca avait été évoqué par Robert Rodriguez lors d’un chat avec lui. Il y aura des Predators différents de ceux qu’on connait jusque là
    https://www.cloneweb.net/predators/predators-venez-discuter-avec-robert-rodriguez/

  • cloneweb mercredi 14 juillet 2010 18 h 05 min

    Vu aujourd’hui :

    Nimrod Antal n’est pas John McTiernan mais c’est pas trop mal, quoiqu’un peu facile. On devine facilement ce qui va arriver aux personnages mais le film a quelques bons moments d’action et/ou de stress.
    6,5/10

    A noter que la bande annonce contient des plans qui ne sont pas dans le film final, ça devient une manie

  • mak’ vendredi 16 juillet 2010 20 h 12 min

    Quelqu’un peut il m’expliquer pourquoi il y a une différence entre la bande annonce et le film sur une scène : dans la BA on voit le héros marqué par de nombreux pointeurs lasers des predators (laissant supposés qu’il y a beaucoup de predators) or dans le film tout ces pointeurs n’apparaissent pas ( et au final on se retrouve avec 3 “malheureux” predators ) ?

  • cloneweb vendredi 16 juillet 2010 21 h 45 min

    Le montage final a changé. Je ne comprends pas non plus.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.