Le film attirera surement les jeunes filles pour les beaux yeux bleus de Zac Efron. On a vu Le Secret de Charlie (Charlie St Cloud en version originale), le nouveau film de la star de High School Musical et du plutôt correct 17 Ans Encore.
C’était donc l’occasion ici de découvrir l’acteur dans un rôle différent et sans doute moins léger que les précédents.
Voici la critique…

Le Secret de Charlie – Sortie le 10 novembre 2010
Réalisé par Burr Steers
Avec Zac Efron, Amanda Crew, Charlie Tahan
Se sentant coupable de la mort accidentelle de son frère, un gardien de cimetière se retrouve régulièrement face au fantôme de celui-ci. Il rencontre une jeune femme disparue en mer et se demande s’il s’agit aussi d’une apparition ou si elle est bien réelle.

Tout droit sorti de son école musicale, Zac Efron retrouve celui qui l’a accompagné sur la bonne surprise qu’était 17 again, Burr Steers. L’histoire est adapté de “The Death and Life of Charlie Saint Cloud”, roman de Ben Sherwood. Etant très intrigué par le projet (et par tous les projets d’Efron [Alex possède tous les High School Musical en DVD, NDLR]) c’est donc avec un intérêt particulier que je me suis dirigé vers la salle de cinéma.

Sur le papier, le projet est plutôt intéressant, un mélange de Sixième Sens et de Lovely Bones (le film de l’année, rappelons-le) où un jeune adulte est sauvé par miracle d’une mort certaine. Il se retrouve alors avec une sorte de pouvoir, où il peut voir et communiquer avec les personnes se situant dans l’entre-deux mondes.
Mais le constat est là. Burr Steers n’a ni le lyrisme ni le talent de Peter Jackson.
Le monsieur avait réussi à nous charmer avec 17 ans encore. Mais c’est bien là le problème : ,ous étions devant une comédie légère voir parfois conne, inutile de dire que la réalisation, on s’en fichait un peu. Là, il est évident que le style ne convient pas à une histoire sérieuse. C’est donc pour cela que le film est raté de bout en bout.

Difficile de savoir par où commencer…
Le scénario est niais au possible. Bon, ça à la limite, des histoires d’amour cucul, on en voit toutes les semaines. Le twist final est plutôt bien amené et assez inattendu. Pourtant, la mayonnaise ne prend pas. Clichés après clichés, on assiste donc à des scènes tristes sur fond de violons, à la limite de l’écœurement. Et ce n’est pas la belle gueule de Zac Efron qui changera la donne.
Plutôt convainquant en version rajeunie de Matthew Perry, ici, on a l’impression de voir un mix entre Christian Bale et Keanu Reeves tant ces expressions sont réduites à deux : faire la gueule et pleurer. Tout sonne faux, aussi bien les acteurs (mon dieu mais flinguez moi Charlie Tahan), que le scénario.
Le livre est probablement bien, je n’ai pas eu l’occasion de le lire. Mais les personnages sont complètement sous-développés, Kim Basinger est inexistante, Ray Liotta, égal à lui même, est exécrable et l’espèce de side-kick anglais sensé apporter la touche d’humour est insupportable.

L’histoire a beau être intéressante, sur le fond, ce n’est pas ça. La dimension psychologique à développer aurait pu rendre le récit beaucoup plus intéressant. Charlie parle à des êtres que personne d’autre ne voit. N’est-il pas simplement schizophrène? Ou peut-il vraiment “voir des morts”?. Ellipses temporelles et autres éléments inexpliqués sont parties intégrantes du récit et un bon nombre de questions ne seront pas élucidées. Pourtant, on s’en fout. Parce qu’on ne s’attache pas aux personnages. Ni au film, car au final, Le secret de Charlie est un pétard mouillé.

Alors si vous êtes fleur bleue, et si vous n’avez jamais vu des chef d’œuvres tel Sixième Sens ou (surtout) Lovely Bones, allez-y. Sinon, passez votre chemin.

– Alex

2 commentaires

  • Broack Dincht lundi 25 octobre 2010 12 h 07 min

    je n’avais jamais entendu parler de ce film jusqu’à hier où j’ai vu la bande annonce au cinéma. Ça m’a semblé être encore un truc bien gentillé, un film mélo-puritano-américano-dramatique. Bref, un machin sans-grand intérêt.
    Mais j’admets qu”Efron est un beau gosse

  • Amblin lundi 25 octobre 2010 13 h 31 min

    Bon… Je crois que je vais m’abstenir du coup… ^_^

    De toute façon même si Zac Efron jouait dans un Larry Clark ou dans un film du type les “lois de l’attraction”, il n’arrivera jamais à gommer son physique. Dommage Zac…

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.