Dans la logique des gens chargés de traduire les titres de films, il fallait rappeler que “This is 40” est un film de Judd Apatow. Ainsi, quoi de plus simple de reprendre les titres de ses deux précédents longs et de les mixer. “This is 40” devient donc “40 Ans Mode d’Emploi”, mix de “En cloque Mode d’Emploi” (Knocked Up en VO) et de “40 ans toujours puceau” (The 40 Year Old Virgin).

Mais ne vous y trompez-pas. 40 Ans Mode d’Emploi n’est que la suite dérivée d’En Cloque Mode d’Emploi” sorti en 2007 et n’a rien à voir avec le premier long-métrage du réalisateur. Suite dérivée car Apatow y reprend des personnages secondaires du film original pour mieux les développer.

Vous avez suivi ? Alors en route pour la critique.

 

Inutile de vous demandez si vous connaissez Judd Apatow. Si le monsieur n’a que 3 films à son actif (40 ans toujours puceau, En cloque mode d’emploi et Funny People), il est producteur d’un bon gros paquet des bonnes comédies US de ces 10 dernières années (en vrac : Supergrave, Sans Sarah Rien ne va, Pineapple Express, La légende de Ron Burgundy, 5 ans de réflexion, Bridesmaids, et plus récemment la série Girls sur HBO). Mais surtout, il est à l’origine du nouveau mouvement des comédies US où on laisse loin derrière les American Pie, les films sans sentiments ou calculés, et où on n’hésite pas à faire rire et pleurer le spectateur sans pour autant lui tenir la main. Après s’être attaqué à un puceau et à la vie d’un couple d’un coup d’un soir, il a commencé à prendre un tournant avec l’excellent Funny People qui était aussi dramatique que comique. Ce tournant est continué et accentué avec This is 40 (et son horrible titre de “40 ans, mode d’emploi”), la plus ou moins suite de Knocked Up.

Si on n’y retrouve ni Katherine Heigl ni Seth Rogen, on retrouve cependant Leslie Mann et Paul Rudd en parents quarantenaires. Ils doivent gérer leurs enfants dont une est en pleine crise d’ado, leur couple bat de l’aile et le boulot ne marche pas fort. Dès les premières minutes, on comprend que le thème des 40 ans est aussi personnel que celui du cancer pour Apatow, et il est fort probable que certains de vous s’y reconnaissent. Et comme d’habitude, c’est une des nombreuses forces de This is 40 : la plupart des situations sont tirées de la vie du scénariste ou de ses proches. Drôle et touchant, parfois même un peu ennuyeux et bavard (ce qu’on lui reprochera, à tort), finalement, un film de Judd Apatow c’est comme la vie de tous les jours. Et c’est ce qui fait sa force.

On retiendra de nombreuses scènes comme celle où Maude Apatow est effondrée après avoir regarder en deux semaines tout Lost, et où Paul Rudd n’hésitera pas à répondre “tout est de la faute de J. J. Abrams”. L’humour fait d’ailleurs mouche assez régulièrement, et nous offrira plusieurs fou-rire dont deux magistraux, à en pleurer. Enfin, et preuve ultime que Apatow est avant tout un scénariste plus qu’un réalisateur (il est clair que, même si celle-ci est dynamique, la réalisation ne transcendera pas), les dialogues, les personnages et leurs relations est une véritable oeuvre d’écriture. Si Pete et Debbie vous rappellerons vous ou vos parents, les deux filles ne sont pas en reste tout comme les personnages secondaires : Jason Segel en coach sportif (rappelez-vous, dans Knocked Up, il était nu et junkie), Chris O’Dowd en loser ou encore Megan Fox en hilarante nympho font parti de cette galerie tout aussi farfelue que réelle.

Mais force est de constaté que This is 40 ne sera absolument rien sans son quatuor d’acteurs absolument fabuleux. Paul Rudd est comme à son habitude, très déstabilisant, à la fois charmeur, niais et monsieur tout le monde, si bien que c’est probablement la personne à qui on s’identifie le plus. Mais surtout, on peut aisément dire que c’est le meilleur rôle de Leslie Mann tant elle illumine tout le film de son apparition. Son personnage complexe est très touchant, mais surtout, elle livre une performance extraordinaire qui la place un peu au dessus de tout les autres pendant le long métrage, et elle n’hésitera pas à nous arracher quelques larmes. L’autre révélation du film c’est surtout Maude Apatow. La justesse dans son jeu du haut de ses 13 ans est hallucinante et tient une bonne partie du film sur ses épaules.

En somme, This is 40 est probablement le meilleur des Judd Apatow, le plus aboutis et le plus adulte. On est assez loin finalement d’un Knocked up à l’humour trash et potache (quoique), superbement bien écrit et porté par de fabuleux acteurs. Le réalisateur sait taper là où ça fait mal, et faire rire quand il faut, avec une virtuosité effarante.

 

40 ans, Mode d’Emploi – Sortie le 13 mars 2013
Réalisé par Judd Apatow
Avec Paul Rudd, Leslie Mann, Jason Segel
Marié depuis des années, Pete est le seul homme de la maison : il vit entouré de sa femme Debbie et de leurs filles Charlotte et Sadie, âgées de 8 et 13 ans. Alors que sa maison de disques indépendante bat de l’aile, avec Debbie, ils doivent trouver les moyens de lâcher prise et de profiter du reste de leur vie… avant de s’entretuer.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.