Après une petite pause pour cause de festivals et d’emplois du temps surchargés, Jean-Victor et son Emission reviennent en pleine forme.

Au programme de ce numéro de juillet, un programme éclectique avec notamment la très attendue critique d’Amazing Spider-Man, fameux reboot de la franchise par Marc Webb et son “histoire jamais racontée” actuellement. Vous pourrez aussi retrouver du rock des années 80 remixé à la sauce Glee dans la comédie musicale Rock Forever avec notamment Tom Cruise (et la participation amicale de Fred de MysScreens) ainsi que Red State, la tentative horrifique de Kevin Smith dont nous avions déjà parlé et qui est enfin disponible en DVD et blu-ray depuis la semaine dernière.

Comme d’habitude, et en attendant la prochaine vidéo, vos commentaires sont les bienvenus !

3 commentaires

  • noopyoun mercredi 11 juillet 2012 11 h 54 min

    Sautons le 3 qui était effectivement une bouse, j’ai trouvé les raimi largement supérieur à ce que je viens de voir: twilight chez les araignées…

  • noopyoun mercredi 11 juillet 2012 11 h 56 min

    Ah et au fait, si qlq1 pouvait m’expliquer dans le film l’intérêt des lance-toiles (que tout le monde oublie évidemment quand PP les pirate…)

  • Mike jeudi 5 juillet 2012 8 h 03 min

    Ayant trouvé les films de Sam Raimi loin de l’oeuvre originelle, niais (tante may, l’acteur principal insuportable) et sans originalité, j’ai largement été soulagé d’apprendre qu’il arrêtait le carnage (seul le 2 relevait la tête). Après, j’ai croisé les doigts pour le nouveau, sans trop expérer et hier, nous étions 4 à le voir.
    Tout le monde l’a trouvé sympa. J’ai bien aimé le héro humain, le changement d’acteurs (ils sont tous bien plus attachants). La palette d’émotion du héro, critiqué dans la vidéo apparaît toutefois bien plus large et en adéquation avec ce qui se passe dans le film (revoir la scène “je suis spiderman méchant” dans spiderman 3 pour rigoler un coup).
    Le héro ne change pas parce qu’il obtient des pouvoirs, il utilise plus sa tête et il y a davantage un côté enquête. Il n’est pas non plus seul à se battre et ce n’est même pas vraiment lui qui bat le lézard (la blonde inutile… tout ça).

    Après, je trouve facile de trouver des ressemblances entre 3 films de Sam Raimi sur un homme araignée… Oui, il utilise de la toile, c’est dans une grande ville et il se balance d’immeuble en immeuble. Comme les vues aériennes dans un Batman quoi, c’est un peu inévitable. C’est un remake, fait peu d’années après les “autres” donc avec des technos peu différentes et des points communs.
    En dehors de ça, il y a beaucoup de différences et ça n’est jamais chiant, parfois c’est drôle, un peu sombre et même s’il y a des passages un peu lent et pas tant que ça d’action le film est agréable. A noter aussi que j’ai trouvé le film plus proche de la version comics (en tout cas l’idée que j’en ai), ce qui m’a plu.

    Au final je pense que ceux qui détestent ou qui ont oublié les versions de Sam Raimi devrait essayer, ça pourrait bien leur plaire. Ceux qui ont adoré semblent par contre avoir une dent contre le nouveau Spider-man…

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.