Mes Meilleures Amies est un film réalisé par Paul Feig ayant fait pas mal de bruit à sa sortie outre-Atlantique sous le titre de Bridesmaids.

En France, la campagne parle d’un “Bridget Jones toutes griffes dehors”. Il semblerait plutôt que le film lorgne du coté de Very Bad Trip pour le coté “aventure avec des potes” mais au féminin.

En attendant de pouvoir vous faire un avis le 10 août prochain, voici celui d’Alex.

 

 

Mes Meilleures Amies (Bridesmaids) – Sortie le 10 août
Réalisé par Paul Feig
Avec Kristen Wiig, Maya Rudolph, Ellie Kemper
Annie a la poisse. Son fiancé l’a quittée et son nouvel amant est un goujat. Lillian, sa meilleure amie, file quant à elle le parfait amour. Lorsqu’elle lui annonce son futur mariage, Annie oublie ses soucis pour se consacrer à son rôle de témoin et transformer les préparatifs en un moment magique et privilégié. Mais c’est sans compter sur les autres amies de Lillian, l’insatiable et athlétique dragueuse Megan, la candide Becca,l’ex-beauté Rita et l’ultra-snob Helen… toutes incontrôlables et décidées à donner de la voix pour imposer leurs choix dans l’organisation de l’enterrement de vie de jeune fille. Débute alors une délirante aventure…!

 

Chaque production Apatow est un petit évènement en soit. En effet, depuis quelques années, Judd avait donné un visage nouveau à la comédie américaine. Après le succès critique de la série Freaks and Geeks, il s’est lancé dans le cinéma, aussi bien à l’écriture qu’à la réalisation et à la production. Il a d’ailleurs eu une sorte de don pour dénicher certains réalisateurs ou longs métrages. Ce nouveau visage de la comédie américaine c’est la comédie intelligente, loin des superproductions stupides tel American Pie qui continue inlassablement de faire un carton on ne sait comment. A l’instar de Funny People qui n’a pas su trouver son public, des très bons En cloque mode d’emploi, American trip ou de l’excellent Sans Sarah rien ne va, on observe souvent une réelle réflexion et plusieurs niveaux de lectures. Alors quand il a mis Kristen Wiig aux commandes de ce qui s’avérait être une comédie féminine, on avait toutes les raisons de croire au génie.

Alors que la comédie explose outre Atlantique, c’est seulement maintenant que Bridesmaids, lamentablement traduit par “Mes Meilleures Amies” sort sur nos écrans. Bénéficiant d’ores et déjà du statut de culte, de hilarant ou encore de la meilleure comédie de cette décennie, Kristen Wiig s’est entouré de sa bande de copains. Réalisé par Paul Feig, créateur de la série Freaks and Geeks, Mes Meilleures Amies sort d’une idée d’Annie Mumolo et Kristen Wiig. Annie Walker n’a rien pour elle : elle bosse dans une bijouterie cheap, n’a pas de copain, a fait faillite suite à la fermeture de sa pâtisserie. Son sex friends est un véritable gougeat en plus d’être un mauvais coup et pour couronner le tout, sa meilleure amie, Lillian, se marie avec un riche banquier. Meilleure amie et demoiselle d’honneur oblige, elle va donc s’occuper du mariage en mettant ses soucis de côté. Mais Annie ne se doutait pas qu’elle était la seule amie de Lillian, et surtout qu’elle allait être évincée par Helen, brune, riche, belle, à qui tout réussi.

Une bande de potes qui décident de tourner leurs conneries ensemble ça ne vous rappelle rien ? Very Bad Trip ? Et bien c’est bien le cas. Sans pour autant atteindre le niveau de médiocrité de Hangover, la nouvelle production Apatow n’est pour autant pas glorieuse. La majorité des actrices se connaissaient d’avant le tournage puisqu’elles venaient de Groundlings. Et même si le scénario est inspiré du vécu de la plupart des protagonistes et principalement de la scénariste Annie Mumolo cela n’en fera pas pour autant un bon film. Pas de plusieurs niveaux de lectures, on n’est pas non plus dans l’humour qui tâche puisque cela reste un minimum subtile. Toutes les scènes de groupes nous feront rarement rire aux éclats, à la limite doucement rire pour les scènes les mieux écrites. L’humour cible visiblement, comme c’est de plus en plus le cas. Peut être est-ce un humour féminin, à l’instar de l’humour beauf du film de Todd Philipps.

Continuant les ressemblances avec ce dernier, on retrouve des similitudes jusque dans les personnages. En effet, Melissa McCarthy est une véritable version féminine de Zach Galifianakis, tout aussi insupportable. Le reste des protagonistes n’est pas bien plus intéressant à l’exception des délicieuses Kristen Wiig et Rose Byrne. En effet, ces deux antagonistes sont bien plus proches qu’elles ne le croient et le jeu de la surenchère constente qui n’arrête pas est une des seules choses drôles du film. Pour le reste malheureusement, l’histoire, même si sur la forme peut paraître originale, est vue et revue en plus d’être ultra linéaire. Les rebondissements sont prévisibles et il en résulte simplement une comédie lambda.

Tout n’est pourtant pas à jeter. Même si l’ensemble n’est pas finement écrit, certains passages sont plus que plaisant. En effet, force est de constater que Kristen Wiig a écrit le film pour elle puisque c’est un véritable show qu’elle nous offre. On ne retiendra d’ailleurs que ces passages où elle semble littéralement s’éclater devant la caméra (une bonne partie du film a été improvisé) notamment la scène dans l’avion et son pétage de câble au mariage.  Après son rôle déjanté dans Paul, on a quand même hâte de la revoir. Egalement la deuxième chose à retenir est ce que le film aurait dû être : une véritable comédie romantique. Car même si la romance fait partie intégrante de l’histoire, elle passe bel et bien au second plan. Ainsi, tous les passages avec l’excellent Chris O’Dowd sont quant à eux vraiment bien écrit et possèdent tout ce qu’on veut voir dans une bonne romcom, délicieux et drôles sans pour autant être mielleux.. Et même si encore une fois c’est très linéaire, l’ensemble est loin d’être mielleux et s’avère même assez intelligent, en plus d’être drôle. Pour le reste, un soin a visiblement été apporté aux personnages secondaires (à défaut des premiers rôles) puisqu’on se souviendra plus des colocataires à moitié incestueux ou du sex friend. Malgré deux excellentes actrices principales (Rose Byrne ayant déjà fait ses preuves en Jackie Q dans American Trip), force est de constaté que ses “Meilleures Amies” c’est surtout beaucoup de bruit pour rien, qui fera probablement rire les aficionados du non-humour de Very Bad Trip et ses comparses.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.