On l’attendait depuis un moment : ça y est !

9 ans après le rachat de Marvel, Disney met enfin à profit le catalogue de la Maison aux Idées dans ses parcs à travers le monde. Le Disneyland de Hong Kong a eu le droit à son attraction Iron Man, le parc originel de Californie a vu sa Tour de la Terreur devenir Guardians of the Galaxy – Mission Breakout et c’est désormais au parc européen situé chez nous de recevoir les Avengers et consorts.

Pour l’instant, point d’attraction, même si une aile de parc Studios se transformera complètement lors des prochaines mutations du parc. Les Studios en question fête l’Eté des Super héros Marvel jusqu’au 30 septembre 2018, avec plusieurs activités auxquelles nous avons pu assister.

Outre les affiches partout dans le parc et un merchandising évidemment omniprésent, avec des costumes, des jouets et même des gourmandises à l’effigie de Groot ou d’Iron Man, les festivités de cet été se concentrent sur trois shows.
Le premier, la Stark Expo, est un spectacle en plein air, avec une présentation des différentes technologies développées par Tony Stark soudain interrompue par Loki lui-même, contre lequel vont s’allier Spider-Man et Black Widow. Assez court et maigre en personnages, cet affrontement assez peu excitant n’est là que pour donner le ton et animer un peu le parc en rapport avec le thème global, et fait surtout office d’apéritif pour le gros spectacle au centre de ses animations : L’Alliance des Super Héros.

Situé dans le studio 2 où se déroulait Cinémagique auparavant, Super Hero United en anglais est un spectacle live avec des acteurs en chair et en os dans le rôle des différents vengeurs, à savoir Iron Man, Captain America, Bruce Banner, Spider-Man, Black Widow, Thor, Doctor Strange et Black Panther, qui vont devoir s’unir contre Thanos et son bras droit Nebula.
L’esthétique s’inspire quelque peu des films, Thanos étant notamment diffusé sur un écran, assis sur son trône comme dans les Gardiens de la galaxie, mais l’histoire diffère et l’ensemble refait à sa sauce la lutte entre les deux camps, ne reprenant aucunement la trame d’un long-métrage en particulier.

Il y a certes des éléments çà et là, dont un passage où l’esprit brouillé d’Iron Man par la pierre de l’esprit le pousse à affronter Captain America, mais on est dans un gros résumé de l’univers, avec les origines de certains personnages rejouées sur scène, et une bataille finale qui arrive assez rapidement histoire que le tout tienne 20 minutes environ.

Forcément, il est difficile de reproduire en direct l’avalanche d’effets spéciaux propre aux super pouvoirs et ne vous attendez pas à voir Iron Man envoyer des lasers dans tous les sens, ni même Spider-Man tisser sa toile partout : malgré l’utilisation soutenue des écrans et de projections dans toute l’enceinte de la salle, on sent bien que les créateurs du spectacle ne bénéficient pas de moyens délirants, donnant lieu à quelques situations un peu étranges, comme Iron Man qui débarque en volant porté par des câbles terriblement visibles ou l’acteur jouant Bruce Banner qui disparaît derrière un écran pour devenir un Hulk virtuel qui ne fera que frapper au sol pour repartir aussitôt.

Les cascades et scènes présentées ici restent dédiées surtout à un jeune public, et se veulent le plus accessible possible pour ceux qui n’y connaissent rien éventuellement. Il est tout de même amusant de voir que les créateurs ont réussi à caler une scène de danse, par ailleurs pourvue d’une jolie idée de mise en scène pour varier un peu un spectacle qui donne souvent dans des combats sur scène, et qui a le mérite de donner la part belle aux rares personnages féminins bien mis en avant afin de s’adresser à tous.

Si ce spectacle, qui a déjà vu une de ses représentations interrompues suite à des problèmes techniques, se montre encore un peu balbutiant et se rôdera sûrement au fil des représentations, la dernière activité Marvel présentée est certes bien plus classique et sobre, mais tout aussi efficace.

Le Guardians of the Galaxy Dance-Off voit dans le parc une petite scène soudainement occupée par Star-Lord et Gamora qui ont besoin du public pour défaire les plans du Collectionneur. Et pour ça, il faudra faire monter la température en dansant ! Profitant de l’excellente bande son des deux films de James Gunn, ce show profite d’un interprète enthousiaste qui colle assez bien au personnage de Chris Pratt, et le public se laisse volontiers porté par les tubes des Jackson Five, de Redbone ou Joan Jett. On a déjà vu des animations similaires dans le parc avec d’autres univers ou personnages, mais la formule est rôdée, et on ne doute pas que les visiteurs y prendront part avec plaisir.

Pour l’heure, ce premier rendez-vous avec Marvel dans les Walt Disney Studios s’adresse donc avant tout aux enfants. On sent bien que Disney cherche encore ses marques pour retranscrire le mieux possible cet univers foisonnant en direct, et même si on est encore loin d’autres spectacles à la Broadway comme le formidable Mickey et le Magicien, dans lequel les effets sont invisibles pour mieux permettre à la magie d’opérer, ce premier été des super héros ne représente sans doute qu’une ébauche prometteuse de ce qui arrivera définitivement par la suite dans les futures transformations du parc. Et si vos bambins sont fans de Marvel, il ne fait aucun doute que voir leurs héros préférés de leurs propres yeux fera son petit effet, encore plus si vous les croisez dans le parc…

L’Eté des Super Héros Marvel, à Disneyland Paris jusqu’au 30 septembre 2018
Merci à Jonathan Rabeute

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.