Après la vidéo pour un avis à chaud à la sortie de la projection, parlons de Thor Ragnarok de manière plus détaillée.

Taika Waititi a-t-il la liberté annoncée sur le film au point que son casting puisse se lâcher et improviser ? Thor va-t-il en finir avec Loki ? Est-ce finalement une adaptation de Planet Hulk ou pas ? Verra-t-on les Gardiens de la Galaxie dans une scène post-générique ? Début de réponse…

 

LA CRITIQUE

Thor Ragnarok, c’est avant tout une promesse. La promesse de Marvel Studios de confier les rênes de sa série de films la plus faible à une réalisateur de comédies pour qu’il propose quelque chose de différent : Taika Waititi. Avec son Vampire En Toute Intimité (What We Do In The Shadows), le réalisateur néo-zélandais apportait une dose de délire dans ce monde bien gris. Mais Thor troisième partie, c’était aussi la promesse d’un film où tout le monde se laisse aller. Les acteurs en promo ont vendu leur liberté, leurs possibilités d’improviser et la bonne humeur qui régnait sur le plateau. C’était enfin l’occasion de proposer autre chose que des aventures asgardiennes, sorte de Dieu du Tonnerre dans l’Espace mixé à quelques idées du comic Planet Hulk.

Thor, c’était une promesse. Pas vraiment tenue.

L’histoire commence par Thor enchainé face à une créature enflammée. Le héros va s’en sortir pour revenir à Asgard et découvrir que son frère est bien vivant, et qu’il a usurpé l’identité d’Odin comme le montrait le deuxième volet. Une petite tape sur l’épaule et revoilà les frangins repartis comme si rien ne c’était passé. Si ce n’est qu’Odin, désormais sur Terre, est mourant. Et que sa mort va libérer Hela, une déesse qui veut tout anéantir. Surpuissante, elle va trouver moyen d’envoyer les deux frères asgardiens sur une planète lointaine. Et ils devront se sortir du pétrin où ils se sont mis là bas pour rentrer chez eux et stopper le Ragnarok.

Voilà pour le pitch dans les grandes lignes. Le souci majeur du film, outre la linéarité d’une intrigue qui aurait mérité mieux, est la volonté de tout le temps revenir à Asgard pour raconter des choses pas terribles dans le plus pur des esprits Marvel Studios. La partie dans l’espace est intéressante à plusieurs niveaux, surtout dans l’aspect visuel très différent de ce qui nous avait été proposé ici mais aussi parce que le changement de ton était radical pour un héros qui s’éclate d’avantage sur cette planète inconnue que sur Terre. Mais très régulièrement, le récit nous ramène sur Asgard pour nous raconter l’histoire d’Hela et de son sous-fifre inutile alors qu’on aurait voulu rester à l’autre bout de la galaxie. C’est comme si Kevin Feige venait régulièrement taper sur l’épaule de Waititi en lui rappelant qu’il dépend d’un univers et qu’il doit rester dans les clous.

Il faut aussi adhérer à l’humour omniprésent et qui décontenance dans sa première partie tant elle est chargée en vannes. Certains moments sont absurdes, ou vraiment drôles mais une nouvelle fois Marvel Studios balance des plaisanteries cartoonesques qui font tomber à plat des moments vraiment tragiques, à l’instar des retrouvailles entre Loki et Thor évoquées plus haut et qui auraient mérité un autre traitement vu la manière donc ça s’est terminé dans le second volet.

On aurait aimé l’originalité promise mais ne boudons pas pour autant notre plaisir : comme tous les films de la franchise Avengers, Thor Ragnarok a ses moments et de nouveaux personnages attachant (Tessa Thompson en Valkyrie ou Waititi lui-même en Korg). Le rythme se tient, et l’humour succède suffisamment bien à l’action pour que les 2h10 du film passent sans problème. Peut-être même avec une envie de le revoir par la suite, peut-être pas dans l’immédiat mais avec un certain plaisir lors d’une diffusion télé par exemple. Le résultat n’est jamais déshonorant mais, à l’image de cette connexion évoquée entre les Vengeurs et les Gardiens de la Galaxie à travers le héros d’Asgard qui ne viendra jamais, la promesse n’est pas tenue.

Thor Ragnarok, de Taika Waititi – Sortie le 25 octobre 2017

3 commentaires

  • rafa07 mercredi 25 octobre 2017 16 h 45 min

    Très différent des deux premiers opus voir même un peu trop, on passe malgré tout un bon moment contrairement aux gardiens de la galaxie 2 (seul intérêt Baby Groot) qui m’a beaucoup déçu en comparaison du premier sans parler de Spiderman homecoming (j’aurais préféré un amazing spiderman 3 avec Andrew Garfield).

    Quand aux scènes post-génériques, la deuxième n’a aucun intérêt et ne mérite pas d’attendre la fin du générique.

  • David vendredi 27 octobre 2017 15 h 55 min

    Vu ce matin, avec mes enfants.

    SI je rejoins la critique sur le raté des aller-retour Asgard/espace, j’ai trouvé le film réussi, coloré (on est très proche des comics des 60’s et des délires de Kirby) et très agréable à suivre.

    Quelques regrets : les explications sur la présence de Hulk sont un peu trop évasives et Hela est quelque peu sous-employée.

    Mais dans l’ensemble, je trouve que la cohérence de l’univers Marvel se tient et la scène avec Stephen Strange, même si vue dans le film consacré au “doctor” est excellente.

    Enfin, le film m’a fait bien rire. L’avantage du MCU est de proposer des films très différents.

  • David dimanche 29 octobre 2017 21 h 07 min

    Ce nouvel opus est dans la continuité des films du Marvel univers. C’est efficace, ça fait le job ! :)

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.