Critique : Plaire, Aimer et Courir Vite

Cannes, ce n’est pas que des films encore un peu obscurs pour le grand public qui ne peut pas le voir. Ce sont aussi des sorties en simultanée.

Cette année, c’est le cas du film d’ouverture, Everybody Knows et de celui de clôture, le très attendu Don Quichotte de Terry Gilliam. C’est aussi celui de Plaire, Aimer et Courir Vite de Christophe Honoré.

Lire la suite...