Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’Agence Tous Risques à Paris : conférence de presse intégrale et photocall

Toute l’équipe de l’Agence Tous Risques est venue passer quelques jours à Paris pour la promotion du film de Joe Carnahan (voir notre critique). Au programme : conférence de presse dans un grand hôtel parisien suivie d’un photocall au pied de la Tour Eiffel, rien que ça !
Nous étions bien entendu de la partie.
Voici donc Liam Neeson, Bradley Cooper, Quinton Rampage Johnson, Sharlto Copley et Jessica Biel pour l’intégrale de la conférence en vidéo puis en photos haute définition sur le Champs de Mars.
Et, attention, la vidéo commence par un petit message de Rampage rien que pour vous.

Mise à jour avec la retranscription complète de la conférence en français !

La conférence de presse en vidéo (VO non sous titrée)

L’Agence Tous Risques : Conférence de presse et photocall from cloneweb on Vimeo.

 

En France, la série s’appelle L’Agence Tous Risques (“All Risks Agency”). Parlez nous donc de vos risques et de vos challenges pour ce film.
Liam Neeson : le risque pour moi a été de travailler avec ces gens là (silence, puis rires)
Le risque était de prendre une série iconique, d’en faire un film qui plus est tourné avec un casting pas forcément très connu, mélanger tout ça. C’était un risque énorme.
Bradley Cooper : Pour moi, le risque était de faire ce genre de film, je n’avais jamais fait de film d’action. Joe Carnahan a pris le risque de m’engager. C’était aussi un challenge de modifier un peu le personnage, d’en faire quelqu’un de moins classe que le Futé d’origine.
Sharlto Copley : Je ne l’ai pas pris comme un risque quand j’ai commencé à travailler sur le film mais je voulais jouer un personnage identique à celui du Looping de la série. Il fallait que ca fonctionne avec le nouveau public sans trop toucher au personnage.
Quinton Jackson : C’était un risque pour moi d’accepter le rôle, parce que je suis d’abord un combattant. Et puis il y avait The Game, ce rappeur, qui aurait peut-être fait un meilleur Mr T que moi.
Jessica Biel : Ce n’était pas un challenge d’aller bosser. J’ai travaillé avec la meilleur équipe du monde. Le challenge, c’était de créer un personnage qui soit à la fois très militaire, capable de donner des ordres à des hommes mais qui soit aussi très féminine

Il y a beaucoup de cascades dans le film. Avez vous suivi un entrainement particulier ?
Liam Neeson (en français) : Oui.
Bradley Cooper : Tous les cinq, on a travaillé avec un formidable spécialiste des armes. On s’est entrainé deux semaines avant le tournage. Ca nous a beaucoup aidé. Je n’aurai pas été à l’aise avec une arme sans ça.
Liam Neeson : J’ai déjà manipulé des armes dans des films mais jamais à ce point. Cet entrainement était donc important, on est tous arrivé avec un coté vulnérable, on a beaucoup partagé. Ca nous a rapproché.
Bradley Cooper : Finalement, c’était très bien de voir qu’on avait tous ce coté vulnérable.

Est ce qu’il y avait une place à l’improvisation ?
Bradley Cooper : Oui, Joe Carnhan avait créé un environnement pour ça. Il faisait confiance à ses acteurs et nous avions une véritable alchimie entre nous. J’ai fais beaucoup de choses avec Quinton et Liam qui ont aidé à renforcer les relations de l’équipe.

Est ce que vous connaissiez la série d’origine et en étiez-vous fan ?
Liam Neeson : Est ce qu’on est là pour les cinq prochaines heures ? (rires) Je n’étais pas fan donc je préfère passer mon tour.
Sharlto Copley : Je suis fan. Et c’est un jeu entre moi et Rampage de savoir qui est le plus grand fan.
Rampage Jackson : J’avais un Mr T en jouet !
Sharlto Copley : Quand j’avais dix ans, je faisais partie d’un groupe qui se prenait pour A-Team et on combattait dans un champs. J’avais des jouets, et mêmes des sortes de cartes secrètes.
Rampage Jackson : J’avoue, Sharlto m’a surpris. Il connait énormément de petits détails. (S’inclinant) Il est et restera le plus grand fan.
Jessica Biel : Je ne connaissais pas.
Sharlto Copley : Elle n’était même pas née.
Jessica Biel : J’avoue, je n’ai pas vu les épisodes.
Sharlto Copley : J’ai pourtant les DVD à te prêter !
Jessica Biel : (à Sharlto) Je m’excuse une fois de plus de ne pas connaitre la série et de pas être aussi fan que toi. (Au public) Je ne regardais pas beaucoup la télé étant petite, je ne connaissais donc pas mais ce n’était pas un choix volontaire.
Bradley Cooper : Moi je n’étais pas un grand fan mais je me souviens avoir vu quelques épisodes.

Bradley, vous avez fait une partie de vos études en France. Quels souvenirs gardez vous d’Aix en Provence ?
Bradley Cooper : (en français impeccable) J’avais une copine là bas à Montpellier quand j’étais étudiant. Je me souviens d’elle (rire)
Sharlto Copley : Et il parle français, mesdemoiselles ! Je dis ça comme ça…
Bradley Cooper : (toujours en français) C’est une ville incroyable. Je me souviens des saisons là bas, c’était il y a 15 ans. Mais j’y retourne dans quelques jours après la promo parisienne. J’adore la France en général mais spécifiquement ces deux villes là.
(Applaudissements pour la qualité du français)

Avez-vous déjà discuté de vos rôles avec les acteurs d’origine ? Vous êtes vous rencontrés ?
Sharlto Copley : J’ai rencontré Dwight Schultz [l’acteur incarnant Looping dans la série]. C’était important pour moi qu’il approuve ce que je faisais. Je lui ai donc montré une petite vidéo test que j’avais faite moi-mêle appelée “ce qui aurait pu arriver à Looping dans une chambre d’hôtel” et j’ai improvisé. C’était très émouvant pour moi. Il en a parlé sur son site web, disant que le flambeau était passé. Looping est ce qui m’a poussé à faire du cinéma
(A Rampage) Tu rencontreras Mr un jour j’espère !

Rampage, regarder la série chez vous était une expérience familiale. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Rampage Jackson : J’ai grandi à Memphis, et j’ai des souvenirs de mon père dans le salon en train de regarder la série. Je revois mes frères aussi avec lui. Je suis très proche de mon père et c’est un fan alors je l’ai emmené sur le tournage. Il était comme un grand enfant là-bas. Et il était très fier de voir le film.

Liam, avez-vous regardé des épisodes pour voir comment jouait George Peppard ?
Liam Neeson : J’ai surtout dû m’entrainer avec le cigare. J’ai dû faire attention parce que c’était des cubains et que je suis non fumeur depuis seize ans, j’ai dû faire attention à ne pas replonger

Rampage, Est ce qu’avoir joué Barracuda vous a ouvert des portes ?
Rampagne Jackson : Ca m’a ouvert quelques portes, j’ai pris des cafés autour de projets mais je ne sais pas encore ce que je vais faire, si je vais refaire un film ou reprendre les combats. Je dois mettre les deux en balance car je deviens mauvais au combat et je n’aime pas être battu.

Question pour Liam Neeson en particulier. Quelle est la place pour votre propre interprétation sachant que les personnages sont très codifiés ? Donnez vous quelque chose qui vous appartient au personnage ? Et y a t-il une différence entre Hannibal et vos autres rôles plus denses ?
Liam Neeson (sans attendre la traduction) : Oui. (rires) On a pris des références pour rendre hommage à la série mais ce n’est pas vraiment le même personnage.
Bradley Cooper : Moi j’ai travaillé ça de la même manière que n’importe quel autre film.
Sharlto Copley : Je n’ai fait que deux films donc j’apprends encore !
Rampage Jackson : Mr T avait fait un boulot incroyable. D’ailleurs, les gens confondent encore l’acteur et le personnage. J’ai juste essayé d’être moi-même.
Liam Neeson : D’ailleurs, être soi-même devant une caméra est très difficile. Rampagne nous a beaucoup inspiré à ce niveau-là, avec sa simplicité et sa justesse.
Bradley Cooper : Oui, il a fait un boulot formidable, nous montrant une large palette d’émotions. On a donc pu raconter autre chose
Rampage Jackson : Je vais les payer à la sortie ! (rires)

Il y a une évocation de la 3D dans le film. Comment faut-il comprendre cette scène ?
Bradley Cooper : C’était un gag, rapport à Avatar et à son succès mais pas une critique disant qu’on pouvait faire mieux sans.

On évoque la guerre dans le film mais le Vietnam, pas l’Irak…
Liam Neeson : Je ne veux pas faire de déclaration politique mais on est tous concernés par ce qui se passe là bas. Nos soldats combattent là-bas. Le gouvernement, les sociétés, la haute finance. On est tous conscients…

Serez-vous de la partie si un 2e film se fait ? Et que pense Bradley de son Razzie Award ?
Bradley Cooper : Si le film marche financièrement, il y aura une suite. Il y a des éléments pour une suite. Le Razzie, je l’ai pris avec humour bien sûr.

Quel regard portez-vous sur les acteurs de la série qui sont restés prisonniers du petit écran ?
Liam Neeson : Il n’y a plus vraiment de frontière entre le petit et le grand écran.
Jessica Biel : La télé a beaucoup changé, elle est attirante pour les comédiens de cinéma.

Parlez nous du ton du film et du réalisateur…
Bradley Cooper : Je pense qu’on voit l’âme d’un réalisateur dans son film. C’est intéressant de voir que dans un film pop corn on voit quand même son style

Vu que vous êtes fans de la série, je voulais savoir si vous connaissiez par coeur le speech du générique
Liam Neeso (sifflotant La Marche Impériale) : Ah mince, non, ça, c’est Star Wars !

 

Le photocall

Cliquez sur les photos pour les voir en HD

Voir les commentairesFermer

4 Comments

  • par rafa-07
    Posté mercredi 16 juin 2010 20 h 43 min 0Likes

    Qu’il est toujours impressionnant de voir des grandes stars d’Hollywood parler le français et même très bien ça fait même bizarre parfois exemple: Bradley Cooper dans cette vidéo chapeau !

  • par Kaleendah
    Posté mercredi 16 juin 2010 20 h 51 min 0Likes

    Rampaaaaaaage!!!!!!!

  • par planitron92
    Posté jeudi 17 juin 2010 0 h 15 min 0Likes

    je viens d’sortir du ciné et franchement jai passé un très très bon moment,action et humour sont au rendez-vous,pour l’instant sa reste pour moi l’adaptation cinématographique tiré d’une série télé la plus réussite a ce jour,c’est long mais éfficace,a ne pas oublié que c’est stephen j cannell le papa dla série culte qui a produit ce film donc tout est dit ;0)

  • par rafa-07
    Posté lundi 5 juillet 2010 10 h 49 min 0Likes

    J’ai été le voir hier, hé bien contrairement à Starky et Huch (qui m’avait bcp déçu et dont je suis fan de la série) j’ai passé un très bon moment ciné, c’est pour ma part la première adaptation de série que je trouves réussie.

    Le casting quand à lui est vraiment bien choisit je trouve et j’espère que si suite il y a (et je doute que ce ne soit pas le cas) l’équipe restera la même.

    Un film d’action sans accro avec la dose d’humour suffisante pour faire un bon film pop corn : )

Laisser un commentaire