Nous étions il y a quelques jours à la présentation de la Belle et la Bête, le musical. Tout le monde a vu le chef d’oeuvre d’animation signé Disney, doublement oscarisé pour la musique d’Alan Menken, mais tout le monde ne savait pas qu’à la manière du Roi Lion il existait une version “comédie musicale à Broadway” depuis 13 ans.

Ce que nous avons vu n’avait pas pour but de présenter le musical dans son intégralité mais uniquement de s’arrêter sur l’orchestre et les chansons, en présence d’Alan Menken oscarisé pour le film d’animation.

Et pour nous, c’était une manière de recroiser le compositeur mais aussi de comparer le spectacle et le film…

Après le prologue du film, on nous a présenté les différents travaux du maître Menken, du musical Little Shop of Horrors à plus récemment Newsies, mais aussi ses différentes collaborations avec le parolier Howard Ashman, de la Petite Sirène à Aladdin jusqu’à La Belle et la Bête.

Puis, avec Alan Menken sur scène, on nous a dressé un historique du projet depuis le film jusqu’au musical. Et si l’histoire reste la même le musical apporte quand même quelques nouveautés.

Alan Menken nous a raconté qu’il avait souhaité faire une chanson d’ouverture de 9 minutes pour le film, mais que ce projet n’était pas réalisable. C’est donc grâce à la comédie musicale que son envie a vu le jour. Préparez-vous donc à découvrir sur scène un prologue différent, avec une composition inédite.
Autre nouveauté dans la Belle et La Bête, Maurice et la Bête vont avoir le droit à leur chanson, une façon de découvrir sous un autre angle ces personnages. Lors de la présentation, nous avons eu un petit aperçu de la chanson de la Bête, évoquant ses sentiments envers Belle.
Menken nous a également expliqué que les objets ont un rôle central dans le film. Sans eux ce serait juste l’histoire de La Belle et la Bête qui dinent soir après soir. C’est pourquoi dans le musical un énorme travail sur les costume a été fait, et pour montrer que plus le temps passe, plus l’emprise du sort sur eux est forte, les costumes des “objets” évolueront au fil du spectacle !
Autre changement, la chanson “Humain à Nouveau”. Elle avait pour but de montrer le rapprochement entre la Belle et la Bête mais n’a pas été intégré dans la version cinéma car le spectateur se serait demandé où est passé Maurice durant ce laps de temps. Disponible en bonus sur le blu-ray, elle sera elle aussi interprétée sur scène.
Les paroles, elle, et contrairement au musical du Roi Lion, resteront inchangées.

Pour clôturer l’événement, et après nous avoir interprété plusieurs titres dont “Bonjour”, les deux artistes qui interpréteront respectivement la Belle et la Bête, Manon Taris et Yoni Amar, sont intervenus sur scène. Après une brève de présentation de leurs mésaventures de castings, ils reprennent “L’histoire éternelle” dans une version inédite à deux voix, avant de nous laisser avec toutes ses merveilleuses musiques qui ne nous ont pas quitté depuis.

On termine avec un montage de quelques extraits entendus ce soir là et avec une intervention d’Alan Menken évoquant la chanson “Bonjour”. Le spectacle se tiendra à Mogador (à Paris 9e) à partir du 13 octobre. La billetterie est d’ores et déjà ouverte.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.