Nous nous sommes répartis la tâche entre deux festivals majeurs et très différents qui se terminaient tous les deux ce week-end.

Guillaume était au Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême où il a parlé Viking et Espagnol. Pendant ce temps, Jean-Victor était sous la neige à Gerardmer. Avant de revenir plus longuement sur leurs aventures respectives, nous vous proposons de découvrir les palmarès.
Coté cinéma d’abord, on retiendra surtout du festival la projection en avant-première française de Cloud Atlas qui a ému un public aux larmes. S’il fallait une raison de plus d’avoir envie de vite voir le film, en voilà une. Et c’est principalement une production Guillermo del Toro qui a été récompensée…
Coté BD, les résultats du palmarès ont directement fait polémique. C’est en effet le caricaturiste de Libération Willem qui a été récompensé du Grand Prix (il sera donc Président en 2014). Mais il avait face à lui des mastodontes comme Chris Ware, Alan Moore et Akira Toriyama. Lewis Trondheim n’a pas manqué de dire sur Twitter que le jury avait voté pour le seul auteur qu’il connaissait.

Vidéos et interviews sont attendues dans les prochaines semaines ici-même mais d’ici là voici le palmarès en détail.

20e Festival Festival International du Film Fantastique de Gerardmer

Grand Prix
Prix du Public
Prix du Jury Jeune de la Région Lorraine

Mama, d’Andrés Muschietti

Prix du Jury (ex aequo)
Berberian Sound Studio, de Peter Strickland
The End, de Jorge Torregrossa

Prix de la Critique
Berberian Sound Studio, de Peter Strickland

Prix du Jury Syfy
You’re Next, de Adam Wingard

Grand Prix du Court-Métrage
Mort d’une Ombre, deTomy Van Avermaet

 

40e Festival de la BD d’Angoulême

Grand Prix d’Angoulême:
Willem (Pays-Bas)

Fauve d’or du Meilleur album
“Quai d’Orsay Chroniques diplomatiques. Tome 2” (Dargaud) de Christophe Blain (dessin) et Abel Lanzac (scénario)

Prix spécial du 40e Festival pour l’ensemble de son oeuvre
Akira Toriyama

Prix spécial du jury
“Le Nao de Brown” (Akileos) de Glyn Dillon (GB)

Prix de la Série
“Aama. Tome 2. La multitude invisible” (Gallimard) de Frederik Peeters (Suisse)

Prix Révélation
“Automne” (Nobrow) de Jon McNaught (GB)

Prix du Patrimoine
“Krazy Kat. 1925-1929” (Les Rêveurs) de l’Américain George Herriman décédé en 1944.

Prix du Public Cultura
“Tu mourras moins bête” (Ankama) de Marion Montaigne

Fauve du Polar SNCF
“Castilla Drive” (Actes Sud/L’An 2) d’Anthony Pastor

Fauve Jeunesse
“Les Légendaires Origines. Tome 1” (Delcourt) de Sobral et Nadou.

2 commentaires

  • MR.AKA mardi 5 février 2013 10 h 08 min

    erreur “côté bande dessinée”
    Bon que dire sur ce palmarès, il va encore soulever les foules comme à chaque fois. Mais bon il faut bien récompenser tous les vieux croûtons qui n’ont plus d’actualité depuis au moins trente ans (pour pas dire 50), uniquement lus par les mêmes vieux croûtons qui n’ont plus acheté une seule nouveauté depuis la fin des années 80.Les mêmes qui vomissent sur les mangas et qui n’en n’ont jamais ouvert un (j’ai même pas dis “lu”). Les mêmes qui à l’évocation de Toriyama, quand ça leur parle un tout petit peu-ce qui est un miracle en soit- nous recrache le traditionnel “ahah le mec qu’a fait dragonball Z dans le club Dorothée”, c’est dire l’ouverture d’esprit et surtout la culture…bref pissons à la raie de toute cette génération de grabataires et vive TORIYAMA ET OTOMO (qui était aussi dans la liste). Le prix du quarantenaire est vraiment le minimum pour lui.
    Pour le reste, si Blain est un vrai génie à n’en pas douter, ça devient lassant de voir les prix s’échanger entre les amis de Sfar et Trondhiem depuis dix ans. Je me réjouis de voir Marion Montaigne récompensée…bref un Angoulême de plus sans vraiment de surprise finalement…

  • Marc mardi 5 février 2013 13 h 36 min

    Corrigé (et on se met à rêver d’un festival présidé par Moore ou Toriyama)

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.