Cannes 2018 : demandez le programme

Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont joué les pompiers de service ce matin pour éteindre les nombreux feux allumés en amont de l’annonce de la Sélection officielle de la 71e édition du Festival de Cannes. Weinstein, Netflix, selfies, projections presse… Aucun des sujets épineux n’ont été épargnés aux deux compères perchés sur la scène de la grande salle de l’UGC Normandie.

Certains titres avaient déjà filtrés avec le nom de Cate Blanchett en présidente du jury. Todos los Saben d’Asghar Farhadi offrira une belle brochette pour le tapis rouge de l’ouverture avec Javier Bardem, Penelope Cruz et Ricardo Darin. Star Wars fera aussi son retour sur la Croisette !

Après La Revanche des Sith en 2005, c’est le spinoff Solo de Ron Howard qui viendra animer une sélection moins préoccupée par les blockbusters stellaires. Mais il faudra également compter sur la sélection de Cannes Classics qui remettra en valeur le 2001 : l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick en 70mm avec une masterclass de l’un des réalisateurs les plus influencés par le film : Christopher Nolan.

Sur les 1906 long-métrages visionnés, quelques dizaines se verront honorés cette année. Un choix drastique s’est encore effectué. France, États-Unis, Italie, Iran, Chine, Liban, Japon, Corée du sud, Pologne, Égypte et Russie seront les pays mis en avant dans la Compétition. Garonne, Jia, Brizé, Hirokazu, Panahi et Honoré forment le groupe des habitués, tandis que les retours les plus marquants seront ceux de Jean-Luc Godard et de Spike Lee. Un seul premier film et le seul russophone de cette année avec L’Été de Kirill Serebrennikov. La sélection d’Un Certain Regard corrige le tir avec 6 premiers films sur 14.

Le suspense reste entier car 18 films composent actuellement la liste très prisée. Deux autres pourraient la compléter prochainement. Une femme ? Le film de SF de Claire Denis High Life serait en bonne position, Thierry Frémaux aurait laissé entendre qu’une quatrième réalisatrice pouvait s’ajouter en compétition. Le sort du nouveau Lars Von Trier sera décidé « dans quelques jours ».
Pas de nouvelles concernant Un peuple et Son Roi de Pierre Scholer.

Dans les absents certains : le Dolan reparti en montage, The Sisters Brothers, le western de Jacques Audiard, définitivement gardé sous le coude par ses producteurs américains, ou le Roma d’Alfonso Cuaron produit par Netflix.

L’autre victime déplorée par tous de la guéguerre entre la plateforme qui conquiert le monde et le « plus grand » festival du monde s’avère la restauration du Orson Welles De l’autre côté du vent. « Le débat reste ouvert » pour Pierre Lescure, sachant que Thierry Frémaux – qui a vu le film reconstruit – considère que « sa place était à Cannes ».

À minuit, le programme se réserve Arctic de Joe Penna et le Gongjak de Yoon Jong-Bing, alors que Wim Wenders présentera notamment un documentaire sur le pape François ou Romain Goupil sur mai 68 parmi les séances spéciales.

Nous attendons de pieds fermes les sélections des autres programmations qui se révèleront sous peu, afin de remplir totalement le calendrier entre les mardi 8 et samedi 19 mai prochains ! En attendant, vous pouvez retrouver l’intégralité de la sélection sur le site officiel du Festival.



Laissez un commentaire :

 
  © CloneWeb - 2002-
RSS Actus | RSS Commentaires | RSS Forum
Reproduction, même partielle, interdite sans l'accord de l'auteur
Les différents produits cités ou utilisés sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
Site propulsé par Wordpress - Design du thème : CloneWeb - Logo et plein de trucs biens par Ol-Design
56 requêtes. 0,459 secondes.