Ou de l’art de traduire intelligemment les titres de films.

Ce mardi, Disney a diffusé la bande-annonce et l’affiche teaser de Tomorrowland, dévoilant par la même occasion la traduction française du titre qui devient “A La Poursuite de Demain” pour des raisons pas bien claires jusque là (on n’a pas vu le film, c’est donc peut-être parfaitement justifié)
C’est l’occasion de s’interroger sur des choix de traductions pas toujours évident à comprendre par le grand public.

Disney, c’est bien connu, traduit systématiquement les titres de ses films pour s’adapter à son marché quand d’autres distributeurs préfèrent garder les versions américaines originales quand elles sont plus réussies.

Passons sur ses distributeurs et studios qui font parfois des choix ahurissants de bêtise, traduisant de l’anglais à l’anglais (“Pain & Gain” est devenu “No Pain No Gain”) voir carrément du français à l’anglais (le film scandinave Force Majeure est sorti en France sous le titre “Snow Therapy”, voulant sans doute rappeler “Hapiness Therapy”). On se souvient aussi de “The Boat that Rocked” devenu “Good Morning England” ou “The Other Guys” devenu “Very Bad Cops”.

Bref, chez Disney, les choix étaient jusque là plutôt audacieux et réfléchis. Traduire “Saving Mr Banks” en “Dans l’Ombre de Mary” était une bonne idée, peut-être même plus vendeuse que l’originale. Puis sont arrivés “Les Nouveaux Héros” et “Vice Versa”. La première traduction sonne totalement sans intérêt et fait perdre le lien avec le comic d’origine. Le second n’a tout simplement aucun sens quand le titre original, “Inside Out”, évoque ce qui se passe à la fois ce qui se passait dedans et dehors.

Arrive donc désormais “A La Poursuite de Demain”. Exit la référence à la partie futuriste du parc Disneyland, exit aussi le lien avec la lettre “T” figurant à la fois sur l’affiche teaser, différents visuels du film et le badge porté par Britt Robertson. Par contre, une notion d’action a été rajoutée car sans doute plus vendeuse qu’une traduction sobre et efficace comme l’aurait été “Le Monde de Demain”. Certes, ce titre a déjà été utilisé pour les aventures de Capitaine Sky mais en dehors d’une poignée de happy fews, il est probable que personne ne se souvienne de ce pourtant mémorable personnage incarné par Jude Law (89 000 spectateurs en salles en 2005).
Reste maintenant à voir comment le lieu Tomorrowland sera traduit dans les dialogues du long métrage de Brad Bird pour savoir si le titre choisi est totalement en décalage avec son sujet ou pas.

Malgré des choix sûrement très marketés mais peu compréhensibles du public, les dernières productions Disney cités sont de très bon films. Heureusement. Espérons que ça soit aussi le cas de Vice Versa et de A La Poursuite de Demain.

1 commentaire

  • EagleWolf lundi 2 février 2015 15 h 29 min

    J’hallucine depuis que j’ai vu ça.. vraiment nawak sur ce coup là.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.