St Trinian’s, comédie anglaise se déroulant dans un pensionnat pour jeune fille sortie en salles outre-Manche en décembre 2007 arrive en France directement en DVD demain 22 février.

C’était l’occasion de découvrir Gemma Arterton dans le son premier long-métrage de cinéma (elle avait joué auparavant dans un téléfilm, Capturing Mary).

Voici tous les détails autour de cette sortie, dont une critique rapide.

St Trinian’s – Pensionnat pour jeunes filles rebelles – Sortie en DVD et Blu-Ray le 22 février 2010
Réalisé par Oliver Parker, Barnaby Thompson
Avec Rupert Everett, Colin Firth, Jodie Whittake
St. Trinian est une école pour jeunes filles de l’aristocratie qui possède une doctrine anarchique de la libre expression, mais qui se trouve aussi au bord de la banqueroute…

St Trinian’s est à l’origine un comic strip de l’Anglais Ronald Searle dont la première parution remonte à 1948. Son univers, celui d’un pensionnat pour jeunes filles rebelles dans lequel elles font à peu près n’importe quoi, véritable anti-thèse du pensionnat stricte anglais, a été adapté plusieurs fois au cinéma : 4 films de 1960 à 1966, une suite avec de nouveaux acteurs en 1980 puis celui dont nous parlons actuellement, véritable reboot de la franchise.

St Trinian’s nouvelle version reprend donc tout à zéro, empruntant manifestement des éléments au premier film. On y découvre un pensionnait dans lequel les jeunes filles, bien qu’encadrées font ce qu’elles veulent (elles réalisent notamment de la gnôle et la deale).

Arrive dans ce joyeux bordel une jeune fille bien comme il faut, qui passera évidemment par la case bizutage. Et comme souvent dans ce genre d’adaptation basée sur du format court (comme Yogi L’Ours par exemple), les scénaristes ne peuvent se cantonner à au pensionnat et cherche donc un moyen d’en sortir. Ici, ça se fera au travers d’un besoin d’argent pour sauver les murs et l’idée de faire un casse. Il faudra ajouter à ce plan un élément perturbateur : un haut fonctionnaire bien décider à tout faire fermer et qui en prendra pour son grade.

Malheureusement, le scénario est trop confus par moments et pas assez intéressant pour qu’on soit pris au jeu. Qui plus est, il semble être formaté pour son public : les jeunes collégiennes. Ainsi les ados amateurs de High School Musical et autres téléfilms pleins de bons sentiments et d’humour à la Disney Channel y trouveront leur compte. Mais quand on n’a plus de 15 ans, ça devient délicat.

St Trinian’s vaut quand même pour son coté légèrement irrévérencieux, loin de la classe et du flegme britannique dont il se moque joyeusement. Il a également un sympathique casting : la charmante Gemma, bien entendu mais aussi Leana Headey (300), Catarina Murino (Casino Royale) mais aussi Rupert Everett, excellent en directrice du pensionnait, Russell Brand et deux Britanniques indispensables : Colin Firth (Le Discours d’un Roi) et Stephen Fry (bientôt dans Sherlock Holmes 2).

Une comédie sans doute trop formatée pour le grand public mais qui plaira aux plus jeunes.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.