Après avoir cloturé 2019 sur les chapeaux de roue avec The Irishman, Marriage Story ou The Two Popes, Netflix continue sur sa lancée en 2020 avec entre autres les prochains films de Peter Berg, Spike Lee, ou David Fincher. Ou les frères Safdie.

 

LA CRITIQUE

On connait surtout Adam Sandler pour ses rôles dans des comédies débiles et souvent peu mémorables. Mais comme d’autres avant lui (coucou Vince Vaughn), le comédien est capable de jouer tout à fait autre chose quand on lui propose des rôles plus sérieux. Il s’est déjà illustré chez Paul Thomas Anderson ou chez Noah Baumbach dans The Meyerowitz Stories. Le voici désormais à l’affiche du nouveau film des frères Safdie, à qui l’on devait déjà Good Time avec Robert Pattinson.

Le film s’ouvre sur une mine africaine et la découverte d’une opale noire incrustée dans une pierre, l”uncut gem” du titre. La caméra plonge dans les reflets colorés de la pierre pour enchainer sur le système digestif du personnage d’Adam Sandler, se faisant faire une coloscopie. Si si. L’homme travaille dans une bijouterie et a mis la main sur le caillou en question. Alors qu’il compte le vendre pour gagner plein d’argent, le caillou atterrit dans les mains de Kevin Garnett, célèbre joueur de basket ball (qui joue son propre rôle) qui le garde en tant que talisman le temps d’un match. Il gagne la compétition, permettant au bijoutier de remporter de son coté un juteux pari. Tout aurait pu s’arrêter là mais le sportif va préférer garder la pierre, mettant le bijoutier dans une situation compliquée.

Avoir casté Adam Sandler dans le rôle principal est judicieux tant le film n’est jamais loin de la comédie où s’enchainent les quiproquos. L’intrigue est centrée autour d’un mec vachement paumé, qui court après les paris et l’argent, sans parler de sa vie privée tumultueuse. Et il va devoir récupérer un objet pour en récupérer un autre et ainsi de suite. Mais plutôt que de traiter cela de manière drôle, ce que le film est quand même, les frères Safdie nous font plonger dans le monde des pierres précieuses et sa mafia. Uncut Gems se révèle alors être un thriller sacrément tendu, porté par un acteur à fond dans son personnage.

On pense forcément aux frères Coen pour l’écriture et à John Turturro pour l’inspiration et le jeu d’acteur d’Adam Sandler. Deux belles références que les frères Safdie vont pousser plus loin, en terme de rythme, d’ambiance et de brutalité. Le film, souvent tourné de nuit, va monter en rythme jusqu’à un premier climax à mi-parcours. Et s’il aurait pu s’arrêter là, il continue dans un second acte qui commence doucement, offrant à l’ensemble un ventre mou (et c’est son seul défaut), pour mieux surenchérir jusqu’à la conclusion finale.

De là à l’imaginer lors de toutes les cérémonies de remises de prix de ce début d’année, il n’y a qu’un pas qu’on ne franchira justement pas. Uncut Gems est une pépite (ah ah !) mais pas non plus le chef d’oeuvre de début 2020 comme on peut le lire sur les réseaux sociaux. N’en boudez pas pour autant votre plaisir.

Uncut Gems, de Benny Safdie et Josh Safdie – Disponible sur Netflix le 31 janvier 2020

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.