Mark Walhberg enchaine les collaborations avec le réalisateur Peter Berg. Ils ont tourné ensemble Lone Survivor en 2013 puis ont enchainé les tournages de Deepwater Horizon et de Patriot’s Day.

Le comédien sera également cette année à l’affiche du dernier Transformers de Michael Bay, où il reprendra son personnage de Cade. Mais avant cela, il incarne un policier de Boston se trouvant sur la ligne d’arrivée du marathon 2013.

 

LA CRITIQUE

Derrière ce titre français fadasse qui donne l’impression qu’on va découvrir un énième DTV d’action où Bruce Willis fait un cameo se cache en réalité Patriot’s Day du réalisateur Peter Berg, à qui l’on doit du très bon (Friday Night Lights, Deepwater Horizon) comme du moins bien (l’affreux Battleship). Un film qui fait partie de ses histoires presque documentaires qui reviennent sur des faits très -et parfois trop- récents.

Le 15 avril 2013, pendant la Journée des Patriotes fériée aux USA, les frères Dzhokhar font exploser deux bombes à l’arrivée du Marathon de Boston.
Le film va s’intéresser à travers le point de vue d’un flic incarné par Mark Walhberg aux conséquences et suites de cet attentat, d’abord avec les victimes sur place puis à travers l’enquête et la traque des deux terroristes jusqu’à un dénouement bien connu quelques jours plus tard.

Adapté du bouquin “Boston Strong: A City’s Triumph Over Tragedy” de Casey Sherman et Dave Wedge, le film de Peter Berg accomplit avec brio une tâche qui s’annonçait compliquée : trouver le bon équilibre pour narrer les faits, sans verser dans le patriotisme américain à outrance ou les larmes gratos. Il y parvient grâce à une galerie de personnages réussis, tous présentés dans leur quotidien avant le marathon de manière à les rendre le plus attachant possible et même si leur rôle se trouvera finalement limité. Par exemple, le couple qui sera en première ligne lors des explosions se révèle être excessivement mignon en quelques plans seulement.
Mark Walhberg, lui, campe un flic qui sera le personnage principal de l’histoire puisqu’omniprésent mais loin du héros badass que les scénaristes auraient pu imaginer. Imaginer parce que son rôle est en réalité un mix entre différents policiers intervenant à différents moments de l’enquête, que Berg et ses scénaristes ont choisi de combiner pour donner un héros à suivre aux spectateurs.

Le fait d’avoir tourné pendant l’un des marathons suivants permet également de donner un aspect extrêmement réaliste à l’histoire puisque tout est en décors réels. Certes, ça n’a pas dû être évident pour les familles de victimes et il y a une polémique provenant de gens pensant que c’était sans doute trop tôt. Mais ça permet de rendre le film encore plus crédible, un peu comme quand Clint Eastwood va tourner Sully au beau milieu de l’Hudson peu de temps après le vrai crash.

Porté par la musique discrète mais efficace de Trent Reznor et Atticus Ross, le film est très rythmé : on enchaine avec l’attentat, l’enquête, et la traque des terroristes. Le premier acte est évidemment difficile : l’acte est odieux, minutieusement préparé et les scènes montrant des victimes sont difficiles. La suite permet une légère mais nécessaire respiration à travers l’enquête menée par Walhberg en flic connaissant bien sa ville et par le trop rare Kevin Bacon, toujours excellent. La traque, elle, permet notamment une incroyable scène de fusillade autour de petits pavillons de banlieue.

Patriot’s Day met aussi en avant la solidarité américaine et l’amour de ses habitants pour la ville de Boston, comme l’explique le personnage de Mark Walhberg quand il dit à Kevin Bacon de laisser faire la ville. On suit une population marquée mais toujours debout, prête à aider ceux qui en ont besoin sans jamais verser dans le patriotisme à outrance.

On n’attendait pas forcément grand chose de cette Traque à Boston, de par son générique mais aussi parce qu’on a tous encore en tête au moins quelques éléments de ce qui s’est passé. Pourtant Peter Berg et ses équipes parviennent à en faire une belle surprise, un film juste et particulièrement réussi.

Traque à Boston, de Peter Berg – Sortie le 08 mars 2017

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.