Les sorties de ce mercredi 28 janvier sont une nouvelle fois très nombreuses.

Entre le conte de fées signé Disney et Rob Marshall dans lequel Anna Kendrick chante, Benedict Cumberbatch au dessus du game et le fameux film de Seth Rogen et James Franco bénéficiant finalement quand même d’une centaines de salles, vous aurez de quoi faire dans les prochains jours.

Sort également ce mercredi la comédie dramatique Snow Therapy, à laquelle Alexis est allé jeter un oeil ou deux.

 

LA CRITIQUE

Turist, Force Majeure, Snow Therapy… Il est décidément bien difficile de définir l’objet du dernier long-métrage du réalisateur Ruben Östlund à travers son titre. Snow Therapy chez nous donc, nous emmène pour cinq jours aux Arcs avec une famille de la classe moyenne suédoise dont la relation entre les deux parents va littéralement voler en éclats après un incident imprévu et, au premier abord, bénin.

Ce film aura reçu le Prix du jury d’Un Certain Regard lors du dernier Festival de Cannes. Il faut dire que le metteur en scène n’en est pas à son coup d’essai. Son second long intitulé dans l’hexagone Happy Sweden (encore une traduction française faite par dessus la jambe) avait aussi été sélectionné dans cette même section quelques années auparavant. Ayant fait ses premières armes dans le documentaire, Ruben Östlund se positionne comme un réalisateur sociologique aimant explorer et décortiquer les relations humaines, surtout si ces dernières partent en vrille.

L’histoire de Snow Therapy place alors ses héros d’un jour dans le cadre idyllique d’une station de ski haut de gamme française, pour mieux renforcer l’impression de leur chute. Östlund sait poser son regard sur les montagnes lors du ballet nocturne des chasse-neiges pour préparer les pistes du lendemain sur un arrangement plus grinçant des Quatre saisons de Vivaldi. Cependant, sa rigidité à filmer le relief déforme également sa mise en scène des êtres humains. Sa caméra est posée, longtemps… trop longtemps parfois. Une volonté évidente de laisser le drame de chaque scène décanter au fil des minutes, mais aussi à laisser s’installer la gêne auprès des spectateurs avec de longs silence ou des larmes de crocodile. On ne sait plus vraiment si on doit rire, plaindre ou abandonner ces personnages à leur sort. L’indifférence générale est aux aguets.

Encore faudrait il trouver un intérêt à suivre cette Snow Therapy. Si l’ambition visuelle est très présente (la scène de l’avalanche montre bien que ceux que l’on appelle péjorativement les films d’auteurs peuvent sortir des plans assez bluffants), on retombe assez vite dans ce cinéma scandinave où l’être humain est une bête de laboratoire froide et égoïste que l’on observe avec une distance glaciale ou avec cynisme sur le ridicule de leurs turpitudes. On ne peut pas dire que la philosophie de comptoir sur l’instinct de survie et le surmoi relèvent le niveau général. Le casting livre une belle performance, notamment au travers de scènes découpées en de longs plans. Si le climax est sans surprise, la conclusion donnera quand à elle plus l’impression d’une deuxième fin nous réexpliquant la même chose qu’au dénouement.

Si jamais contempler la thérapie morose d’un couple au ski vous intéresse sur un grand écran, libre à vous. Nous passerons sur Snow Therapy pour aller faire quelques descentes suivies d’un bon verre de vin chaud.

 

Snow Therapy (Force Majeure) – Sortie le 28 janvier 2015
Réalisé par Ruben Östlund
Avec Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Clara Wettergren
Une famille suédoise passe ensemble quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Mais le désastre annoncé ne se produit pas, l’avalanche s’est arrêtée juste avant le restaurant, et la réalité reprend son cours au milieu des rires nerveux. Il n’y a aucun dommage visible, et pourtant, l’univers familial est ébranlé. La réaction inattendue de Tomas va les amener à réévaluer leurs rôles et leurs certitudes, un point d’interrogation planant au dessus du père en particulier. Alors que la fin des vacances approche, le mariage de Tomas et d’Ebba est pendu à un fil, et Tomas tente désespérément de reprendre sa place de patriarche de la famille. Snow Therapy est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.