Sweetwater, Sweet Vengeance ou Sherif Jackson ? D’un pays à l’autre, le titre de ce western change tout autant que son moyen de sortie. Sorti directement en VOD aux USA, en DVD en Angleterre, il arrive quand même sur les écrans français. D’habitude, c’est plutôt l’inverse qui se produit.

Doté d’un micro budget estimé à 7 millions, le film parvient à réunir la toujours charmante January Jones et Ed Harris dans une histoire de vengeance tournée au Nouveau Mexique.

Mais qu’est ce qui a pu convaincre un distributeur français de lui offrir les honneurs de la salle en France dix mois après sa sortie numérique américaine ?

 

On peut dire sans se tromper que 2013 est l’année Ed Harris. Entre Michael Bay (No Pain, No Gain), un film dans un train (Le Transperceneige), un film dans l’espace (Gravity), une comédie romantique (The Face of Love) et un DTV avec David Duchovny (Phantom), l’acteur, réalisateur et scénariste qu’on ne présente plus a eu une année visiblement bien chargée, osant les grands écart d’une production à une autre. Il a donc rajouté à son planning déjà bien rempli Shérif Jackson, au côté de January Jones et Jason Isaacs. Rien que ça. Et pour mettre en scène ce beau monde, deux inconnus : Noah et Logan Miller, également scénaristes. Les deux frères avaient déjà travaillé avec Ed Harris sur leur précédent et premier film, Touching Home, un film autobiographique, datant de 2008 et jamais sorti en France.

Sorti début 2013 aux Etats-Unis sous le nom de Sweet Vengeance, on avoue qu’on s’étonne un peu de le voir débarquer en salle ici, non seulement 10 mois après sa sortie mais aussi au vu des critiques qu’il s’est ramassé. Avec une affiche, un titre, et une bande-annonce qui nous vendent un western avec Ed Harris en personnage principal, il faut savoir que le titre original a bien plus son sens. Car le Shérif Jackson n’est qu’un personnage secondaire et on est plus devant un vigilante movie : Sarah Ramirez vient de retrouver son mari mort, assassiné par le prophète Josiah qui fait régner sa propre loi. C’était sans compter la veuve qui décide de tuer tous les bad guys du village, et du Shérif le plus excentrique du monde, Jackson. Et voilà, c’est à peu près tout ce que raconte le film et l’écriture est sans aucun doute son plus gros défaut, puisqu’on peut facilement dire qu’à part le pitch de base, il n’a pas de scénario.
En effet, passé la première demi-heure, on assiste à un enchaînement d’assassinat jusqu’au boss final et ça n’ira pas plus loin. Sieste garantie, ou pas loin. On a vu beaucoup mieux en matière de western ces dix dernières années, aussi bien qu’en matière de vigilante movie. Le film est honnête : il n’enchaîne pas les clichés et il y a une vraie volonté de creuser l’héroïne. Mais tout tombe à côté. Le sous-sujet de la prostitution plus ou moins cachée arrive comme un cheveux dans la soupe, et à force de vouloir se focaliser sur le personnage principal, on en oublie les secondaires : qui est ce Shérif Jackson ? Et Josiah, il est très méchant, d’accord. Mais pourquoi ? Notons aussi un sous-contexte religieux assez foireux et encore une fois aussi complètement à côté de la plaque.

Toujours dans un soucis d’honnêteté et de bien faire, les deux frères essayent tant bien que mal de se donner un style “à la Malick” (comprendre : des longs plans sur des couchers de soleil et des champs de blé) mais rien ne prend. Si les bonhommes semblent vouloir y mettre tout leur corps, on se demande s’ils ne sont pas simplement dépourvu de talent, ou du moins dans ce qu’ils essayent de faire. On passera aussi largement sur la prestation de Ed Harris complètement en roue libre, cabotinant au possible pour un personnage qui au final, n’est pas des plus intéressants. Le désastre est rattrapé déjà parce que le film évite, heureusement, de tomber dans l’ennui profond, mais aussi grâce à January Jones, aussi glaçante que ravissante dans le rôle de cette prostitué assoiffée de vengeance et un Jason Isaacs qui semble s’éclater en rôle de grand malade comme il sait si bien le faire. C’est tout. Shérif Jackson aurait mieux fait de passer par la case DTV, car on n’est ni plus, ni moins devant un film qu’on pourrait regarder sur M6 un dimanche après-midi pluvieux.

 

Sherif Jackson – Sortie le 9 octobre 2013
Réalisé par Noah Miller, Logan Miller
Avec January Jones, Jason Isaacs, Ed Harris
Dans les plaines arides du Nouveau-Mexique, Sarah, une ancienne prostituée, découvre le corps sans vie de son mari, sauvagement assassiné par un fanatique religieux. Meurtrie, elle part en croisade vengeresse, mais c’est sans compter sur l’arrivée de l’extravagant shérif Jackson.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.