A l’occasion de la sortie en Blu-ray, DVD et édition bi-pack avec le premier volet demain dans les bacs, nous avons donné sa chance à la suite de Paranormal Activity.

C’est Ludo qui s’y est collé et ce n’est pas forcément une mince affaire de parler d’un film fonctionnant exactement sur les principes de son précesseur, c’est à dire pas grand chose. Heureusement pour les équipes ayant bossé sur le projet, il y a des gens chez qui ça fonctionne. Ou pas.

Critique.

 

 

 

Paranormal Activity 2 – Sortie en DVD et Blu-Ray le 15 mars 2011
Réalisé par Tod Williams
Avec Katie Featherston, Brian Boland, Molly Ephraim
Au moment même de l’arrivée d’un nourrisson chez Daniel et Kristi, une présence démoniaque commence à terroriser le jeune couple. Leur quotidien idéal se transforme peu à peu en un terrifiant cauchemar…
Des caméras de surveillance ont témoigné de leur supplice, rendant chaque minute effroyable de réalité… et vous garantissant de longues insomnies.
Êtes-vous prêts ?

 

Pour situer un peu les choses, et pour dire un peu de bien du film, il se déroule à la fois avant le premier Paranormal Activity et après. Plus un prequel qu’autre chose, le film se passe donc 60 jours avant la mort de Micah (protagoniste du premier film) et se termine donc peu après cet événement tragique. La manière dont sont amenés les événements du premier film n’est ma foi pas inintéressante et permet de mettre à jour le pourquoi du comment de tout cette sordide histoire de démon et autre possession.
Mais est-ce que cela suffit à faire de cette suite un film intéressant ? Je n’en suis malheureusement pas moins sûr.

Kristi et Daniel, fraichement mariés, arrivent dans leur toute nouvelle maison avec leur jeune enfant – Hunter -, la fille de Daniel – Ali -, Martine la nourrice de Hunter et leur jeune chienne Abby. On suit leur formidable aventure dans cette nouvelle vie au travers d’une caméra portable (qui ceci dit, ne tremble pas trop pour une fois) jusqu’au lendemain (ou surlendemain mais peu importe) lorsque la maison a complètement été retournée sans que rien n’eut été volé. Le mystère s’installe dès lors… Notre belle famille décide par sécurité de mettre des caméras de surveillance dans toute la maison et c’est ainsi que commence pour le spectateur une longue heure (voire un peu plus) de suspense haletant ou au choix, une très longue heure d’emmerdement soporifique.
Car en effet, il ne se passe rien. Ce qui fait l’originalité du premier est repris dans ce second volet, donc si cela a fonctionné la première fois pour vous, ça fonctionnera à coup sûr la seconde. Autrement, le temps va vous paraître très long entre les plans fixes et interminables sur la piscine, puis sur l’entrée de la maison, puis sur le salon, puis sur la cuisine, puis sur la chambre de l’enfant, etc, etc, etc. Alors oui il se passe quelque fois des phénomènes étranges, comme une casserole qui tombe, une porte qui claque mais rien de vraiment effrayant.

A l’instar d’un film comme Alien où on ne voit que très peau le monstre et où l’ambiance oppressante fonctionne à mon sens mieux, ou encore comme dans un film tel que le Blair Witch Project, Paranormal Activity 2 n’en est rien, il ne se passe rien, rien d’intéressant, et rien d’affolant avant la fin. Il ne dispose d’ailleurs d’aucune intrigue secondaire pour faire patienter. Je conçois parfaitement que ce soit le principe même du film mais il faut peut-être admettre que c’est un peu léger.
En clair, le film ravira les amateurs du premier film, pour les autres rien n’est sûr. Mais rassurez-vous, le réalisateur Tod Williams reviendra en octobre avec un troisième volet qui se voudra encore plus effrayant et avec encore plus de “rien” pour vous faire peur.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.