Le nouveau film de Gavin Hood, Official Secrets, sort en vidéo à la demande le 2 janvier prochain soit trois ans après Eyes in the Sky. Le film rassemble Ralph Fiennes, Keira Knightley, Matt Smith, Matthew Goode ou encore Indira Varma.

 

LA CRITIQUE

Le 20 mars 2003, les Etats Unis alors présidés par George W. Bush déclarent la guerre à l’Irak et au régime en place de Saddam Hussein. Deux mois plus tôt, au Quartier Général des Communications du Gouvernement, Katharine Gun habituellement chargée d’écouter des transmissions en chinois pour les traduire en anglais, reçoit un email pour le moins particulier : il est demandé à son service d’écouter des membres de l’ONU, membres qui voteront pour l’invasion (ou non) de l’Irak, un acte qui viole la Convention de Vienne.

C’est son histoire que le réalisateur Gavin Hood a choisi de raconter, avec Keira Knightley dans le rôle principal. Official Secrets narre donc un pan de la vie de la jeune femme, qui décide de montrer à la presse l’email en question et qui va se retrouver prise dans une spirale qui va la dépasser jusqu’à son procès. Si l’histoire est vraie, certains points sont romancés puisqu’évoquant des détails encore classés confidentiels. Hood, qui a travaillé trois ans sur le sujet notamment avec les journalistes ayant fait éclater l’affaire, a d’ailleurs demandé à ce qu’ils soient déclassifiés.

Tout l’intérêt du film repose sur le traitement de son sujet. Contrairement à Snowden, le long métrage d’Oliver Stone qui se focalisait sur son personnage principal, Official Secrets change régulièrement de point de vue pour montrer tous les aspects de l’histoire : l’histoire de la lanceuse d’alerte Gun évidemment mais aussi l’aspect journalistique porté par Matt Smith dans des scènes qui rappellent Pentagon Papers puis la défense de la jeune femme. Il faut savoir que le cas de Gun est particulier : en confiant l’email qu’elle a leaké à la presse, elle voulait susciter une enquête et de là une réflexion mais le journal qui s’est saisit de l’histoire a décidé de le publier intégralement, lui créant des problèmes.

Peu connue, l’histoire de Katharine Gun est ici portée par une Keira Knightley éblouissante dans le rôle et par une galerie de seconds rôles qui tiennent furieusement la route, Gavin Hood aillant d’avantage misé sur la direction d’acteurs que sur sa mise en scène, ici très sobre. Le rythme est efficace et la jolie photo de Florian Hoffmeister donne du cachet à la campagne anglaise.

Si on se souvient un peu trop de Gavin Hood comme le réalisateur du pire des X-Men (Wolverine 1er du nom), Official Secrets permet de rappeler qu’il est en bon conteur d’histoires qui parvient ici à rendre un sujet passionnant. Official Secrets arrive directement en France en vidéo à la demande mais c’est parfaitement justifié : c’est un petit thriller qui aurait bien eu du mal à se faire une place face aux mastodontes du moment. Ca n’en fait pas un mauvais film, loin de là.

Official Secrets, de Gavin Hood – Sortie en vidéo à la demande le 2 janvier 2020

 

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.