Pierre Coffin est un réalisateur français qui a fait ses armes de l’autre coté de l’Atlantique après avoir fait les Gobelins à Paris.

De l’animation à droite et à gauche, des courts métrages et une série télé (Pat & Stanley) diffusée sur TF1 plus tard, il se fait remarquer grâce à Moi Moche et Méchant, film d’animation qu’il co-réalise avec Chris Renaud et que distribue Universal. L’intérêt du premier volet reposait non seulement sur le fait que le héros était un méchant mais aussi sur les petits personnages devenus cultes : les Minions.

Succès du premier volet oblige, une suite a été mise en chantier (ainsi qu’un spin off). Reste à savoir si l’univers le permet ou pas…

 

En 2010 arrivait sur la scène de l’animation un frenchie inconnu (Pierre Coffin), accompagné d’un studio français (Mac Guff), avec un américain ayant seulement sur son CV un court-métrage avec Scrat. Cette année là, on avait en face rien de moins que Toy Story 3. Le nom ? Moi, Moche et Méchant, avec Gad Elmaleh au doublage. Et une histoire on ne peut plus banale : un méchant-gentil qui décide de voler la Lune, où il se retrouve face à un méchant, avec des enfants dans les pieds.
On sait dès la bande-annonce comment ça va se terminer. Quelle ne fut pas notre surprise alors lorsqu’on s’est finalement retrouvé devant un long métrage, avec une histoire quand bien même convenue mais néanmoins bien écrite, très très drôle, avec des personnages attachants, où on découvrait Agnès et les Minions et surtout quelque chose de visuellement très joli, d’autant plus pour un studio indépendant dont c’est le premier long. Bref, on était conquis et on avait surtout envie de revoir les petits monstres jaunes. Fort de son succès, l’équipe a donc annoncé la mise en chantier d’une suite, après deux échecs commerciaux et critiques (Hop et Le Lorax). Et jusqu’au bout, la promo n’aura quasiment rien révélé de l’intrigue du retour de Gru.

Le super-méchant-gentil mène une vie tranquille avec Agnès, Edith et Margot. Jusqu’au jour où une agent secret vient chercher Gru. En effet, une station polaire a été volée où on y fabriquait un étrange sérum permettant de muter les êtres vivants. Et les Minions commencent, eux, à se faire kidnapper. Mais surtout, préparez vos mouchoirs et vos abdos. Vous allez passer simplement 1h40 à rire du début à la fin. C’est clairement ce qu’il s’est fait de mieux depuis le début de l’année en matière d’animation. Si inévitablement on assiste à deux blagues de prouts (qui sont néanmoins très bien placés), Moi, Moche et Méchant 2 est surtout incroyablement hilarant et si on n’osera pas la comparaison avec Monstres Academy (quoique), on doute fortement que Dreamworks arrive a relevé le défi avec son histoire d’escargot.
Avec 150 idées à la minute, Moi, Moche et Méchant 2 est surtout là pour nous en mettre plein la vue et nous faire rire. Ca ne s’arrête jamais. On ne vous en dira pas plus mais sachez que l’histoire comprend, en vrac, des minions, de jolis clins d’oeil, une chanson géniale, des minions, de la confiture, des tortillas avec du guacamole, un centre commercial, un lapin et des minions. La promo ne vous a d’ailleurs quasiment rien révélé et nous ferons ici de même mais les twists sont nombreux et un peu inattendus. On s’est doucement fait prendre au jeu. Ne vous attendez pas en revanche à plusieurs niveaux de lecture. L’histoire est finalement assez simple pour pouvoir permettre aux plus jeunes de suivre sans problème, mais ne laissera pas une seule fois les parents sur le côté.

Visuellement, c’est bluffant. Les textures sont excellentes et l’ensemble ose parfois rivaliser avec la firme à la lampe. Il y a un soin tout particulier attaché aux décors. En effet, une majorité du film a lieu dans un centre commercial et c’est un fourmillement de petits détails qui nécessitent plusieurs visionnages. Tout comme la réalisation de Coffin qui n’est pas en reste et offre de véritables moments de bravoures notamment une très belle séquence sous-marine.

En somme, Moi, Moche et Méchant 2, c’est simplement excellent, notation deux pouces en l’air. Sans renouveler le genre, on passe 1h40 à pleurer de rire non-stop. On en veut encore !

 

Moi, Moche et Méchant 2 – Sortie le 26 juin 2013
Réalisé par Chris Renaud, Pierre Coffin
Avec les voix originale de Steve Carell, Kristen Wiig, Russell Brand
Ayant abandonné la super-criminalité et mis de côté ses activités funestes pour se consacrer à la paternité et élever Margo, Édith et Agnès, Gru, et avec lui, le Professeur Néfario et les Minions, doivent se trouver de nouvelles occupations. Alors qu’il commence à peine à s’adapter à sa nouvelle vie tranquille de père de famille, une organisation ultrasecrète, menant une lutte acharnée contre le Mal à l’échelle planétaire, vient frapper à sa porte. Soudain, c’est à Gru, et à sa nouvelle coéquipière Lucy, que revient la responsabilité de résoudre une série de méfaits spectaculaires. Après tout, qui mieux que l’ex plus méchant méchant de tous les temps, pourrait attraper celui qui rivalise pour lui voler la place qu’il occupait encore récemment.

4 commentaires

  • thierry samedi 15 juin 2013 14 h 03 min

    Petit détail : Lorax n’a pas été un échec commercial (220 M$ rien que dans les usa) ni Hop d’ailleurs (110 M$ idem).

  • Marc samedi 15 juin 2013 18 h 08 min

    Par contre, qu’est ce que c’était nul

  • broack Dincht samedi 15 juin 2013 19 h 22 min

    j’avais bien aimé le 1er film, mais surtout pour les 3 petites filles que je trouvais très touchantes. Par contre les minions étaient absolument insupportable! C’était juste des minis sketch parellèles à l’intrigue pour combler des vides et faire des blagues à la con. Dans l’age de glace, ça marchait assez bien avec Scrat, mais là non

  • Lest’ dimanche 16 juin 2013 14 h 25 min

    Il faudrait revoir la syntaxe de tout l’article, c’est diablement mal écrit (rien que la première phrase est un affront aux plus élémentaires cours de français avec une utilisation hasardeuse de la conjonction “Quand” en début de phrase…)! Malheureusement ça m’a gâché la lecture de la critique!
    Le premier “MMeM” était sympa sans plus, reste à voir si ce second opus sera plus “ambitieux”…

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.