Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, sera de lire cette critique de Mission Impossible Protocole Fantôme.

Le film, réalisé par Brad Bird bien connu pour ses Indestructibles au sein du studio d’animation à la lampe, met en scène bien entendu Tom Cruise dans le rôle d’Ethan Hunt cette fois entouré de Jeremy Renner, Simon Pegg et la délicieuse Paula Patton.
Et cette fois, le groupe Mission Impossible aura à faire avec une menace nucléaire alors qu’ils n’ont plus aucun soutien.

Si vous ou l’un de vous était capturé ou tué pendant cette lecture, le Département d’État nierait avoir eu connaissance de vos agissements. Bonne chance !

 

 

Mission Impossible Procotole Fantôme – Sortie le 14 décembre 2011
Réalisé par Brad Bird
Avec Tom Cruise, Jeremy Renner, Paula Patton
Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération “Protocole Fantôme”, Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations…

 

Brad Bird est un homme aux multiples talents. En 1999, il se fait connaitre du grand public en sortant un long métrage en animation classique pour Warner Bros : Le Géant de Fer. Remarqué par Lasseter, il rejoint ensuite le clan Pixar et travaille sur Les Indestructibles. Là-bas, il prend également les rennes de Ratatouille pour remplacer Jan Pinkava, qui avait jeté l’éponge.

Cette année, il revient donc avec son premier long métrage en prise de vue réelle. Le projet était casse gueule d’autant qu’il s’agissait de bosser sur une franchise existante, sans doute le meilleur moyen de ne pas pouvoir exprimer sa créativité.
Et pourtant.
Et pourtant Brad Bird livre un film d’une perfection rare et se trouve une jolie place à coté d’un maitre : Brian de Palma.

Les plus pointilleux d’entre vous me feront remarquer à juste titre que ce n’est pas la première fois que Bird travaille avec de vrais acteurs. C’est parfaitement exact puisqu’on lui doit l’épisode The Family Dog de la série télé Les Histoire Fantastiques produite par Steven Spielberg. Mais la comparaison s’arrête là puisque c’est bien grâce à Mission Impossible qu’il prouve qu’il est un vrai réalisateur, offrant un travail millimétré, parfaitement lisible, prenant, riche et dont quelques secondes sont tout simplement à couper le souffle. D’ailleurs, si vous avez la possibilité, allez voir Ghost Protocol en Imax rien que pour la fameuse et hallucinante scène tournée sur la plus haute tour de Dubaï.

Il ne s’arrête d’ailleurs pas là puisque Bird prouve qu’il sait diriger une troupe d’acteurs, et ce n’est pas forcément évident quand on vient de l’animation, univers où tout est retouchable à l’infini. Le casting est très bon, Cruise est parfait comme à son habitude et prend du plaisir à retrouver son personnage d’Ethan Hunt. Et ses petits camarades ne sont pas en reste. Même Léa Seydoux, qui n’est sans doute au générique que grâce à Papa, tire son épingle du jeu.

Enfin, Brad Bird sait s’entourer. Josh Appelbaum et Andre Nemec font du bon boulot en terme de scénario, offrant à l’équipe de Mission Impossible un job d’envergure face à menace qui l’est tout autant. On leur reprochera seulement de ne pas avoir plus fouillé un méchant principal sans doute un peu fade par rapport au danger qu’il représente. Quand à Michael Giacchino, à la musique, il continue son travail de qualité commencé sur Mission Impossible III, s’emparant, tordant, réinterprétant sans cesse le thème culte créé par Lalo Schifrin.

Votre mission, si vous l’acceptez, sera donc de vous jeter dans la salle de cinéma la plus proche dès le 14 décembre prochain pour profiter pleinement du grand spectacle qu’est Mission Impossible Protocole Fantôme, ses scènes d’actions prenantes et son rythme haletant. En attendant que Brad Bird retourne derrière une caméra ou un écran d’ordinateur. Pour 1906 ?

4 commentaires

  • Lemechu jeudi 8 décembre 2011 10 h 08 min

    J’avais peur de la grosse déception, mais votre critique est assez encourageante ma fois ! Et me permet de rester confiant au sujet de John Carter par la même occasion.

  • poterne jeudi 8 décembre 2011 10 h 11 min

    J étais pas motivé pour aller le voir. Mais vu le billet je vais aller jeter un coup d oeil

  • PJ2 jeudi 15 décembre 2011 12 h 20 min

    Je me tâte à aller le voir tout à l’heure, ayant déjà vu “Carnage”, “Oh my God” et “Hugo Cabret” hier… Je pense que je vais me laisser guider par votre critique

  • Trackback: CloneWeb » Mission Impossible Protocole Fantôme arrive en blu-ray

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.