Parmi les films les plus attendus du printemps et de cette période fastueuse en matière de cinéma qu’est avril-mai, on peut citer Iron Man 2, Le Choc des Titans mais aussi Kick Ass, d’après le récent comic de Mark Millar et John Romita Jr.
A l’initiative du Club300 Allociné, le film a été projeté à une horde de jeunes geeks, pas toujours lecteurs de la bande dessinée. Kick Ass est-il une bonne adaptation ?

Critique initialement publiée le 26 mars 2010.
Film en salles ce 21 avril.

Kick Ass – Sortie le 21 avril 2010.
Réalisé par Matthew Vaughn
Avec Aaron Johnson, Nicolas Cage, Christopher Mintz-Plasse
Dave Lizewski est un adolescent gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom – Kick-Ass – se fabrique lui-même un costume, et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir… Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s’associe bientôt à d’autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D’Amico, va leur donner l’occasion de montrer ce dont ils sont capables…

Bande annonce sur Dailymotion

Kick Ass est à la base un comic très récent puisque sa parution a commencé en février 2008 aux USA. Le projet d’adaptation par Matthew Vaughn a donc commencé presque en même temps. Le produit de base est clairement formaté pour les ados dits “geeks” actuels : références aux comics connus, à l’informatique, quelques clichés sur leur absence de sexualité, etc…
Sans être révolutionnaire, c’est une bande dessinée sympathique à lire quoique particulièrement gore : beaucoup beaucoup de sang, de démembrements, de crânes explosés. Tant qu’à viser un certain public ado, autant lui offrir ses références favorites et un bon lot d’hémoglobine.

La question était de savoir si la version cinéma allait conserver ces références et tout ce sang, et si l’éternel problème de bien adapter un comic allait être contourné.
Malheureusement, ce n’est pas le cas, et Kick Ass est une semi déception.
Le film souffre de ce que j’appelle le syndrôme Watchmen, soit un copié collé de la bande dessinée sans âme. Il n’y a aucune trouvaille, aucune inventivité dans la première heure de Kick Ass. Matthew Vaughn va jusqu’à reprendre cadrage et citations de la bande dessinée sans rien y apporter vraiment.
Ca plaira surement aux non initiés qui découvriront les personnages sur grand écran mais les lecteurs s’ennuient, n’entrent jamais dans le film et voient venir chaque plan, limite chaque réplique.

Le scénario du film finit par diverger du matériel d’origine, pas encore sorti quand Vaughn et Jane Goldman se sont mis à écrire pour le cinéma. Le film devient alors intéressant, avec quelques bonnes trouvailles, notamment celle d’une fusillade retransmise sur Internet et brillamment mise en scène. Mais du point de vue de l’histoire, on s’arrêtera là. La fin est désastreuse, pompée sur plein de “baston finales” vues ailleurs ou les gentils grimpent les étages d’un immeuble en tirant sur tout ce qui bouge.

Le gros défaut du comic vient du fait que Mark Millar abandonne sa bonne idée de départ au bout de seulement quelques dizaines de pages. Son monde sans super héros où un gamin porte un costume vert et se fait tabasser parce qu’ils n’a aucune capacité finit par en devenir un et bascule dans le classicisme.
Matthew Vaugh, lui, fait l’effort heureux de tenter de maintenir le concept plus longtemps, presque jusqu’à la fin de son film. Malheureusement, comme Millar, il finira par craquer et offrira lui aussi un final déjà vu mille fois où l’anti-héros en deviendra un lui-aussi. C’est bien dommage de finir un film qui aurait pu donner quelque chose de grand par des plans à la Spider-Man…

Ne pas oublier non plus qu’on est au cinéma et qu’il faut ratisser large. Exit donc l’hémoglobine à outrance et les corps qui explosent. Le film est certes brutal mais beaucoup moins que son homologue papier. Il ne fallait pas qu’il se retrouve interdit aux moins de 16 ans. Les références aux comics et aux univers geeks, elles, sont bien présentes mais également adoucies. On cite moins Batman et Superman. Par contre, l’éditeur Dark Horse s’offre quelques jolis placements de produits, notamment avec une affiche Hellboy impossible à rater.

Heureusement, tout n’est pas perdu. Kick Ass a quelques qualités à commencer par une bande originale réussie, usant de thèmes rappelant des musiques de héros connus, mêlés à un genre parfois plus rock et toujours bien trouvé.
L’autre réussite de Kick Ass est son casting. Aaron Johnson est parfait dans le rôle du héros et Nicolas Cage est crédible et semble s’amuser dans son personnage. On n’oubliera pas non plus de mentionner la charmante Lyndsy Fonseca, connue pour jouer la fille de Ted dans How I Met Your Mother, et qui incarne ici le rôle féminin principal.
Enfin, et non des moindres, le dernier atout du film s’appelle Hit Girl. Chloe Moretz, 13 ans, botte des culs comme personne. C’est la vraie révélation du film et elle nous offre un lot de scènes d’actions particulièrement cool.

D’un certain point de vue, Kick Ass rappelle donc beaucoup trop Watchmen – en précisant que le comic d’origine est ici déjà beaucoup moins intéressant que l’oeuvre de Moore et Gibbons. Le film plaira au grand public mais me laissera, malgré quelques bonnes idées, sur ma faim : copié collé sans âme puis fin sans intérêt. Je n’en attendais pas forcément grand chose mais quand même, peut-être, mieux.

Espérons maintenant qu’Edgar Wright fasse mieux avec son Scott Pilgrim. On finira bien par l’avoir, notre bonne adaptation de comic !

14 commentaires

  • Kameyoko vendredi 26 mars 2010 11 h 54 min

    Personnellement, je n’ai volontairement pas encore lu le comic (qui est pourtant chez moi), préférant lire après.

    Pourtant j’ai trouvé ce film très bon. Hit Girl déboite, Cage est intéressant, Strong est juste terrible.

    Je ne sais pas si toutes les scènes reprennent le comics, mais j’ai trouvé certaines idées de réalisations pas mal comme les passages BD pour expliquer le passé de Big Daddy, le mode FPS avec Hit Girl….

    Par contre, je trouve un truc assez paradoxal en général mais dans ta critique aussi c’est qu’on reproche de suivre la mise en scène du comics.

    Alors même si je comprend parfaitement qu’on puisse reprocher ce manque de risque du réalisateur et lui reprocher de ne pas apposer sa griffe, mais je trouve que c’est plutôt positif.

    En effet quand on s’éloigne trop de l’oeuvre d’origine, les gens crient au scandale et au manque de respect de l’oeuvre.

    Par quel biais attaquer une adaptation dans ce as? C’est un véritable casse-tête. Doit-on reprendre scrupuleusement le matériel de base pour rendre hommage au livre? Doit-on s’en écarter mais s’en inspirer quand même et proposer quelque chose de totalement nouveau?

    Doit-on suivre globalement la trame mais faire des arrangements à sa sauce quitte à différer sensiblement mais ponctuellement de l’oeuvre de base?

    Je réévaluerai peut être mon avis une fois que j’aurais lu le tome 1.

  • cloneweb vendredi 26 mars 2010 12 h 36 min

    C’est l’éternel débat sur l’adaptation.

    Deux choses :

    1/ Quand on cite le bouquin d’origine et qu’on compare, l’argument est souvent “tu compares, faut prendre les deux indépendamment”. Quand on oublie le matériel d’origine, l’argument est “tu passes à coté, tu as pas lu le bouquin”.
    Moi je prends le parti de parler de ce que j’ai lu si j’ai lu.

    2/ Le problème de l’adaptation est sans fin. Je ne vois pas l’intérêt du copié collé, on est pas là pour voir quelque chose de pareil ailleurs. Il faut trouver le juste milieux entre “préserver l’univers d’origine” et “s’en écarter suffisamment mais pas trop pour proposer de l’original”.
    Alors, oui, on peut reprendre des scènes, des passages, des cadrages. Mais pas tout le temps. Watchmen a le même défaut pour ça que Kick Ass. L’un comme l’autre, c’est trop similaire.
    Mais par exemple Iron Man (premier film) reprend bien les origines du personnage, conformément à la BD, tout en faisant quelque chose de différent.
    Ca fonctionne aussi avec un univers comme celui de Harry Potter ou, dans une moindre mesure, du Seigneur des Anneaux.

    Moi je compte maintenant sur Edgar Wright et Scott Pilgrim pour fournir l’adaptation parfaite.

  • Kameyoko vendredi 26 mars 2010 16 h 23 min

    Pour les deux choses :
    1/ C’est sûr que de toute façon en critiquant tu auras une des deux remarques, c’est un grand classique. D’ailleurs à titre personnel, je me demande toujours s’il vaut mieux lire l’oeuvre avant ou après le film. Parce que lire après le film tue le suspense de fin. mais en même temps regarder un film après le livre/ comics/ manga c’est souvent très décevant parce qu’il passe à coté de choses importantes. J’ai toujours pas réussi à trancher.

    2/ C’est clair que c’est un problème sans fin et qui dépend de la sensibilité de chacun. Personnellement je préfère voir un copié/ collé en mouvement qu’une adaptation très libre à visée commerciale.

    Adapapter en s’inspirant largement mais en ayant beaucoup de liberté (comme l’exemple que tu cites d’Iron Man) est plus facile pour du Marvel ou c’est très dur de faire du copié/ collé vu tout le background et l’histoire du perso. Ca serait presque impossible pour l’adapter à un format acceptable pour un film. Je ne vois que Ultimates où ça serait possible de faire du copié/ collé (et plus généralement les “Ultimate” qui sont à la base plus cinématographiques)

    Mais sur des comics plus “one shot” c’est quand même difficile d’innover réellement. L’univers n’est pas aussi riche et on a pas autant d’information sur le perso, le monde, les méchants que du Marvel ou DC.

    Typiquement si on reprend Watchmen, l’oeuvre n’a d’intérêt que parce que le mode de narration est magnifique, l’intrigue génial, et pour ces personnages. Je pense que dans ce type d’exemple c’est difficile de sortir du fil conducteur du comic. Difficile de remanier le scénario sur ça.

    Par contre, pour Harry Potter et le SDA c’est quand même plus facile d’adapter, de modifier, d’utiliser de gros raccourcis. Ces deux oeuvres ont un background énorme. Et puis faut dire qu’adapter du Tolkien à la lettre, les non-connaisseurs serait partis dès le début de la communauté de l’anneau (vu le rythme hyper lent du bouquin).

    Tout ça pour dire que l’adaptation c’est pas facile. Et je pense qu’il ya des oeuvres qui se prêtent plus à une réinterprétation que d’autres.

    Et puis vu le nombre de merde faites à la sauce hollywoodienne (X-Men, Dragon Ball, Hulk…) je préfère qu’on suive à la lettre le comic.

    Pour Scott Pilgrim, je ne connais pas encore le comic. Lui aussi est chez moi mais ps encore lu.

    Sinon, je ne l’avais as dit mais belle critique.

    Et d’accord avec toi pour Watchmen qui est quand même plus profond que Kick Ass, mais moins fun.

  • Trackback: Tweets that mention CloneWeb – L'actualité des héros » Détails » Critique : Kick Ass -- Topsy.com
  • Pottio © samedi 27 mars 2010 15 h 15 min

    “2/ C’est clair que c’est un problème sans fin et qui dépend de la sensibilité de chacun. Personnellement je préfère voir un copié/ collé en mouvement qu’une adaptation très libre à visée commerciale.”

    Tu insinues que toutes les adaptations très libres sont à visée commerciale ? A mon avis, un simple copier coller de l’œuvre d’origine est une mauvaise chose puisque nous avons là deux supports différents : comics/manga d’un côté et cinéma de l’autre. La narration n’est pas la même, on peut faire passer un message différemment et c’est donc au réalisateur de s’accaparer l’univers de base à sa sauce.

    Dans le genre, je préfère 100 fois Batman Returns (et même le premier !) que Batman Begins…

  • Broack Dincht lundi 29 mars 2010 10 h 00 min

    je n’ai pas lu le comics, ne le lirai surement pas, mais j’irai sans doute voir le film

  • Marc lundi 29 mars 2010 10 h 42 min

    Tiens, j’ai oublié de répondre à Kameyoko.

    Je pense qu’on peut innover avec un one shot quand même. Il y a moyen de modifier suffisamment l’histoire pour que ça ne soit pas identique. La première apparition de Hit Girl, c’était obligatoire de la refaire dans un immeuble identique à celui de la BD ?

    Cela dit, tu as raison sur un point : difficile de trouver une adaptation parfaite d’un one shoot :(

  • nirina mardi 30 mars 2010 23 h 54 min

    Et bien moi! Je lai vu au club 300 et j’ai adoooooré! Et a mon sens, WATCHMEN est la meilleure adaptation de super héros ever!!!

  • Dark-Movie jeudi 15 avril 2010 23 h 55 min

    WAHO ! Je viens de le voir en avant-première en V.O…. “It’s fucking awesome !” j’ai adoré :D beaucoup de bonnes surprises, de nombreuses scène aux effets visuels “really cool” des dialogues simples mais excellents, de l’action, des conneries… Et pour les scènes qui reprennent le comics, ça va, c’est pas dérangeant, yen a pas beaucoup. Moi j’ai purement kiffé c’est tout :)

  • Misutsu mardi 20 avril 2010 9 h 26 min

    Je suis hyper déçu. Je n’ai pas passé un mauvais moment, loin de là, mais j’attendais un film fun sur un ou des ados qui risquent leurs vies en jouant aux justiciers, mais au bout de 30 minutes, l’idée de départ est balayée pour laisser place à un règlement de compte sanguinolent. Kick-ass, ça aurait pu le faire, mais c’est raté.

    Vivement Scott Pilgrim. Edgar, je reporte tous mes espoirs sur toi.

  • b4ss dimanche 25 avril 2010 9 h 26 min

    Vous avez raison, l’adaptation d’une œuvre (BD, roman, etc…) est un casse tête.

    L’œuvre originale sera toujours mieux de toute façon a de très rares exceptions.

    Ainsi, ce débat est quasiment dénoué d’interêt. Faut prendre le film en se détachant de son original.

    Je ne lirai pas le comics.

    Et Kick ass, il déchire. J’ai pris mon pied !!! Tous mes fantasmes d’ados sont dans le film même un clin d’oeil a Claudia Schiffer ;-)

    Du tout bon.

  • Dark-movie jeudi 29 avril 2010 12 h 13 min

    Au fait, si vous n’avez pas encore la B.O. de Kick-Ass, procurez-là vous ! Elle est jouissive, je n’arrête pas de l’écouter depuis 2 semaines… Avec quand même la musique de “Pour une poignée de dollars” ! Pas négligable !

  • 004 samedi 1 mai 2010 22 h 58 min

    ooooooooooooooooooooooooooooooh

  • sarrazin vendredi 31 décembre 2010 0 h 59 min

    Ce film est un scandale! Il est parfaitement réalisé de façon à inciter les adolescents à la violence façon Colombine! ces adolescents à la recherche d’eux même qui se prennent pour des “héros” et qui tuent de manière sanglante…pour le bien!! comment ne pas donner à nos enfants l’envie de faire pareil. C comme si ont leur disait “pour être un super héros prenez des armes & faites justice comme bon vous semble” C toute l’endoctrinement de cette nouvelle génération!! Bravo!

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.