Il a 69 ans mais l’énergie d’un adolescent. Quand Yann Arthus-Bertrand vient présenter, en chemise en jean et sac à dos de lycéen à l’épaule, à la presse son nouveau long-métrage, il le fait avec un enthousiasme qui semble inaltérable même après avoir visité les quatre coins de la planète pour en ramener les images qui en ont fait son succès.

Trois ans de boulot, 110 séances de tournage dans 60 pays et 2500 heures de rushes triés plus tard, voici Human. Un film à l’image de son réalisateur, pas vraiment comme les autres mais tout simplement humain.

 

LA CRITIQUE

En 2009, Yann Arthus-Bertrand sortait Home et bousculait les modes de distributions de films en France, en proposant un long métrage en même temps à la télévision et au cinéma (avec, certes, deux montages différents). Six ans plus tard, le revoici donc avec la même volonté de bouger les lignes pour montrer au plus grand nombre le projet Human.

Le montage cinéma -celui que nous avons découvert- fait 3h10. Contrairement à Home qui était un véritable documentaire sur l’état de notre planète, Human ne ressemble à aucune production connue, si ce n’est peut-être à l’exposition 7 Milliards d’Autres qu’Arthus-Bertrand avait initié et qui compilait photos et témoignages recueillis à travers le monde. Ici, pendant 190 minutes, vont se succéder des humains ayant quelque chose à dire, une histoire à raconter, une réponse à apporter sur un thème donné. Chaque thème est séparé d’un autre par d’époustouflantes images aériennes, véritables tableaux montrant des hommes et des femmes et la nature qui les entoure illustrés par la très belle bande originale d’Armand Amar.

Les témoignages, eux, sont tous filmés de la même manière : sur fond noir, cadrés en portrait, tournés en une seule prise sans montage et en demandant aux gens de parler le plus possible en regardant la caméra pour donner l’impression au spectateur qu’on s’adresse directement à lui. L’avantage, c’est qu’on prend toutes les voix de la même manière, qu’on considère chaque intervenant à égalité avec le précédent, quelles que soient les origines ou l’histoire racontée.
2020 personnes ont été interrogée (en 63 langues !), et seulement quelques dizaines retenues. Elles évoquent des thèmes aussi universels que l’amour, la mort ou le bonheur mais parlent aussi du travail, de leurs richesses. Certains sujets sont plus touchants que d’autres aussi, et on s’émeut d’écouter la perception de gays par leur entourage ou de découvrir ce que les femmes des cinq continents pensent des hommes (et l’inverse).

Vu la palette de profils évoqués, chacun y trouvera forcément un témoignage fort, un autre émouvant et un autre ennuyeux ou pathétique. Mais comme le film cherche à le montrer, on a beau être tous différents, on est tous égaux par notre humanité. Ainsi, difficile de ne pas être touché par cette jeune Africaine qui dit avoir eu un homme dans son lit pour être bien vue de son entourage alors qu’elle aime les femmes ou par ce vieux Japonais au visage déformé par les radiations d’Hiroshima.

On reprochera quand même à Human sa longueur (3h10 de gens parlant face caméra, c’est long !) et un certain parti pris lorsque certains thèmes sont évoqués. Pourquoi, quand il s’agit d’évoquer le travail, ne montrer que des gens pauvres qui vivent de pas grand chose ? Pourquoi évoquer les réfugiés de Calais mais ne pas donner la parole à un Français habitant sur place ? Il est évident que c’est fait pour montrer la détresse de certaines personnes dans des situations difficiles et face à notre petit confort mais le film cherchant à couvrir un éventail de témoignages le plus vaste possible, il est dommage de ne pas avoir donné la parole à vraiment tout le monde pour être totalement égalitaire.

Il n’en reste pas moins que Human est un film qui mérite d’être découvert, ce que vous aurez l’occasion de faire largement puisque différentes versions sont prévues. Le montage cinéma sera ainsi visible en salles du 12 au 22 septembre (et la fondation GoodPlanet espère convaincre les distributeurs de baisser leurs tarifs pour l’occasion). Il sera diffusé lors de projections spéciales accompagnées d’ateliers du 13 au 16 septembre à Paris au Grand Rex (infos et réservations ici). Ensuite, il sera mis à disposition gratuitement des collectivités voulant organiser des projections. Une version raccourcie d’une heure sera diffusée fin septembre sur France 2 accompagnée de nombreux bonus et une version spécifique à Youtube (en trois volets de 90 minutes) sera mise en ligne le 12 septembre. Enfin, le montage télé sera disponible en DVD et blu-ray juste après diffusion. Dans un monde idéal, le Ministère de la Culture aurait donné à Yann Arthus-Bertrand l’autorisation de sortir également la version cinéma en blu-ray dès que possible, au lieu de l’obliger à attendre les quatre mois légaux imposés par la chronologie des médias.

Il faut reconnaitre que le projet a permis une collaboration unique puisque deux fondations (GoodPlanet et la fondation Bettencourt Schueller) se sont unies pour produire le long-métrage et que tout le monde, des Nations Unies à l’Association des Maires de France, travaille à ce que le film soit montré au plus grand nombre et de la manière la moins couteuse possible.

Human est un projet suffisamment atypique et original pour qu’il mérite votre attention et qui, malgré ses petits défauts, rappelle à une époque marquée par les conflits qu’on est quelque part tous égaux. Car tous humains.

 

Human – Sortie cinéma le 12 septembre
Réalisé par Yann Arthus-Bertrand
HUMAN est un dyptique de récits et d’images de notre monde pour créer une immersion au plus profond de l’être humain.
À travers les témoignages remplis d’amour, de bonheur, mais aussi de haine et de violence, HUMAN nous confronte à l’Autre et nous renvoie à notre propre vie. De la plus petite histoire du quotidien, jusqu’aux récits de vie les plus incroyables, ces rencontres poignantes et d’une sincérité rare, mettent en lumière ce que nous sommes, notre part la plus sombre mais aussi ce que nous avons de plus beau et de plus universel. La Terre, notre Terre, est sublimée au travers d’images aériennes inédites accompagnées de musique tel un opéra, qui témoignent de la beauté du monde et nous offrent des instants de respiration et d’introspection.
HUMAN est une œuvre engagée qui nous permet d’embrasser la condition humaine et de réfléchir au sens même de notre existence.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.