La comédie anglo-saxonne à tendance geek a toujours été une galère en matière de distribution en France. On se souvient de l’épisode Scott Pilgrim, pourtant un des meilleurs films sorti cette année-là, ou plus récemment du Dernier Pub avant la Fin du Monde qui, s’il avait eu droit à une promo en bonne et dûe forme, avait échoué dans trop peu de salles et souvent dans une version (française) ne correspondant pas aux attentes du public visé.

Dernière victime : C’est la Fin. Le film de Seth Rogen et ses copains arrive mercredi dans les salles, quatre mois après la sortie américaine et ce, à l’heure d’Internet. Et comme pour enfoncer le clou, la version blu-ray est disponible de l’autre coté de l’Atlantique depuis quelques jours.

 

La mode est aux films rassemblant toute une génération d’acteurs. On pense forcément à Expendables qui réunit tout le gratin du film d’action des années 80 mais d’autres sont en train de prendre le même chemin à l’instar de Fast and Furious qui ajoute Kurt Russell à un casting déjà sévèrement musclé. On peut désormais ajouter C’est la Fin (This is the End en version originale) qui réunit la fine fleur d’une génération d’acteurs montants qu’on a pu voir dans bon nombre de comédies réussies. Autour de Seth Rogen (Le Frelon Vert), qui écrit et co-réalise, on retrouve donc Jay Baruchel (En Cloque Mode d’Emploi), Jonah Hill (21 Jump Street), Danny McBride (Pineapple Express) ou encore James Franco. Tout se petit monde s’est déjà croisé dans de nombreuses productions dont celles de Judd Apatow, le casting avait donc un potentiel incroyable.

Malheureusement et malgré tous les talents réunis, la mayonnaise a bien du mal à prendre.

On est ici dans un film où les comédiens jouent leur propre rôles et dont la première demi heure est pourtant très réussie. Jay Baruchel arrive à Los Angeles pour voir Seth Rogen et s’offrir du bon temps. Ensemble, ils vont à une fête organisée par James Franco qui inaugure sa nouvelle maison. Tout le monde est là-bas, de Paul Rudd à Jason Segel en passant par Rihanna. Et ce qui devait arriver arriva : la fin du monde, rien de moins, l’apocalypse s’invite à la pendaison de crémaillère.

Seule une poignée d’invités va survivre et c’est là que l’ennui va commencer. Après une scène à la fois drôle et particulièrement gore, on va pas mal s’emmerder. De longues scènes de dialogues pas forcément drôles et pendant lesquelles il ne se passe pas grand chose vont s’enchainer, en alternance avec quelques passages plus réussis comme ceux avec Emma Watson, toujours aussi délicieuse. Mais sur 1h45 de film, c’est un long ventre mou d’une heure qu’il faut malheureusement subir, heure pendant laquelle les personnages semblent pas plus savoir quoi faire que les spectateurs.
En voyant le rythme du film on se dit que Rogen aurait dû en rester au format court métrage (This is The End est la version longue de “Jay & Seth vs the Apocalypse”) tant il ne sait pas quoi faire de ses personnages pour les faire bouger.
Reste heureusement le dernier quart d’heure, qui revient au niveau de l’introduction, et dans lequel la majorité du budget du film (un petit 30 millions de dollars) a dû passer.

C’est dingue de voir qu’avec tout ce beau monde au générique, le film n’arrive jamais à décoller. Est ce que Rogen et ses camarades ne se seraient pas trop retenus ? C’est en effet quand ils sont le plus trash dans le film qu’il parvient à décoller. A croire qu’ils ont tourné le film en pensant à la censure plutôt que de tout se permettre (ce qui est étonnant, le film étant de toutes façons classé R).
Il y avait pourtant un potentiel de fou qui tente de s’exprimer ici et là par petites touches, notamment quand Emma Watson veut les défoncer à la hache ou quand Michael Cera est sous l’emprise de drogue dure pour ne citer qu’eux (mais d’autres caméos, notamment dans le dernier acte, sont tout aussi dingues). Mais la plupart du temps, on passe à coté.

Et quand on voit qu’en face, en Angleterre, Edgar Wright est capable d’un Dernier Pub Avant la fin du Monde en réunissant ces petits camarades, ça fait mal.

 

C’est la Fin – Sortie le 9 octobre
Réalisé par Seth Rogen, Evan Goldberg
Avec James Franco, Jonah Hill, Seth Rogen
Invités à une fête chez James Franco, Seth Rogen, Jonah Hill et leurs amis sont témoins de l’Apocalypse.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.