J’aime Natalie Portman depuis longtemps. Outre le fait qu’elle soit ravissante, c’est une actrice talentueuse. Je me suis donc rué pour voir son nouveau film, Brothers, dans lequel elle partage l’affiche avec Tobey Maguire et Jake Gyllenhaal. Une histoire difficile et poignante sur les ravages de la guerre. Critique…

Critique publiée le 7 janvier.
Le film sort en salle ce mercredi 3 février.

Brothers – Sortie le 3 février 2010
Réalisé par Jim Sheridan
Avec Jake Gyllenhaal, Tobey Maguire, Natalie Portman

 

La guerre, ça craint, parce que ça détruit les hommes. Et ça détruit les familles.
C’est le constat que fait Jim Sheridan dans son nouveau film, Brothers. Un constat simple comme sa manière de le mettre en scène d’ailleurs. Brothers est un film simple, montrant des gens normaux et leur humanité.

Grace (Natalie Portman) et Sam Cahill (Tobey Maguire) seraient un jeune couple américain sans histoire si lui n’était pas capitaine pour l’armée. Envoyé en Afghanistan, son hélicoptère s’écrase. Sa famille le croit mort. Son frère, Tommy, sorti de prison, cherchant une quelconque rédemption se rapproche de Grace et des enfants. Une relation amicale, parfois limite quand ils écoutent U2, se crée petit à petit dans la douleur et la difficulté de s’en remettre. Mais Sam est vivant, et quand il revient, plus que marqué par ce qu’il a dû vivre en tant qu’otage, les choses prennent une tournure encore différemment.

C’est cette histoire ô combien dramatique que Jim Sheridan filme sobrement, offrant des parallèles soignés entre Sam au Moyen Orient et Grace aux USA. Et des drames il y en a bien. Bien écrit, le film contient des scènes fortes, poignantes, quand le coeur bat et que les mains se serrent sur les accoudoirs du siège de cinéma. Malheureusement, le film contient ausssi des scènes plus bancales, trop faciles, trop clichées et il est difficile de rentrer pleinement dans l’histoire.

Natalie Portman, dont je suis amoureux depuis les années 90 et des films comme Tout le Monde dit I Love You, livre une prestation incroyable en jeune mère de famille bouleversée, perdue, et bouleversante. Jake Gyleenhaal s’en sort honorablement. Seul Maguire m’a trop longtemps rappelé Peter Parker pour finalement arriver à montrer qu’il est un acteur doué quand il s’agit de jouer un soldat marqué par la guerre.

La force du film, ce sont ses acteurs sur lesquels tout repose – ainsi que la jolie bande originale de Thomas Newman accompagné par un titre presque inédit de U2 en guise de générique. Dommage que les scènes choisies sont un peu inégales.

La guerre, ça craint, parce que ça détruit les hommes. Et ça détruit les familles.

3 commentaires

  • Broack Dincht vendredi 8 janvier 2010 11 h 42 min

    est ce que Macquire a pris un énorme coup de vieux ou est ce que c’est dans Spiderman qu’ils l’ont maquillé à mort?
    moi aussi je suis amoureux de Natalie Portman (mais j’avoue qu’il faut aussi composer avec Scarlet Johanson…)

  • Misutsu vendredi 8 janvier 2010 16 h 18 min

    Moi je ne suis pas amoureux de Nathalie, elle donne toujours l’impression d’avoir 15 ans. Ça me fait penser à Esther, et ça me file la frousse.

  • L. mardi 9 mars 2010 21 h 46 min

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.