Mise à jour : Là-Haut sort dans les salles ce mercredi. Retrouvez donc ici la critique texte et la version audio et lâchez-vous dans les commentaires pour me donner votre avis sur ce film !

Ce 13 mai, plusieurs cinémas de France retransmettaient la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes et son film, Là-Haut (Up), dernier né des studios Pixar. C’était l’occasion pour le public de découvrir presque deux mois avant sa sortie en salles la nouvelle réalisation de Pete Docter, qui était déjà derrière Monstres et Cie. Et nous n’avons pas été déçu.


AudioCritique #1 : Là-Haut, des studios Pixar

Il n’était pas évident de prime abord de succéder au très poétique Wall.E. Et ça l’était encore moins sur le papier : un vieux bougon qui fait voler sa maison à l’aide de ballons gonflés à l’hélium en direction de l’Amérique du Sud, accompagné d’un scout et d’un chien qui parle… Malgré de très jolies images, on pouvait douter de l’intérêt de la chose.
Et c’est là que Pixar démontre sa supériorité. Le film est un pur chef d’œuvre.
Attention, l’avis qui suit contient bon nombre de superlatifs.

null

Je ne m’attarderai pas sur la réalisation. Pixar n’a plus rien à prouver et reste le maitre incontesté de l’animation 3D enterrant de loin tous ses concurrents. Dans Là-Haut, elle est aux petits oignons.

En conférence de presse, John Lasseter -le patron de Pixar et Disney- reprenait Walt lui-même : pour chaque rire, il doit y avoir une larme. C’est cette recette magique qui a parfaitement été appliquée au film. Avec des personnages hauts en couleurs, chacun ayant une petite histoire, les équipes de Pixar nous font passer du rire aux larmes au rire… Parce que Là-Haut, grâce à quelques très bonnes trouvailles comme les chiens parlants, est sûrement le film d’animation le plus drôle réalisé. Et il a de nombreux moments particulièrement émouvants.
Mais là où la prouesse est encore plus forte, c’est que beaucoup de ces moments tendres, tristes, sont muets. La très jolie scène d’introduction sur la vie de Carl ne contient pratiquement aucun dialogue. Et certaines scènes poignantes sont des silences, chose rare voir inexistante dans le cinéma d’animation. C’est dire à quel point l’ambiance est réussie.

null

Alors Là-Haut a-t-il des défauts ? Sûrement le coté prévisible. Ceux qui ont vu la bande annonce (qui en montre plus qu’il n’y parait) se douteront de quelques éléments de l’histoire. Et même si la fin est très jolie, elle est un peu convenue.

Mais les critiques ont raison d’être si élogieuses. Je serai curieux de savoir ce que Là-Haut aurait donné en compétition officielle et d’avoir l’avis du fameux jury dessus.

Là-Haut a tout du chef d’œuvre. Et il vous emmènera au 7e ciel.

null

null

Mise à jour : Le Club300 Allociné m’a permis de revoir le film une seconde fois, en VO et sans lunettes. Si mon avis ci-dessous a été plus que confirmé, je peux également ajouté que la version française est très bonne. On rit autant qu’en VO. Par contre, le port de lunettes 3D ne semble pas obligatoire. Contrairement à Coraline, ca n’apporte pas grand chose.
Et dans tous les cas, le film mérite clairement la mention “Club300 Approved”.

4 commentaires

  • Olivier jeudi 14 mai 2009 17 h 56 min

    Wall-e aussi était quasiment muet. Ce que je trouve génial, c’est que ces films, qui sont drôles et tendres, ne se moquent de personne, il n’y aucune tuerie, et pourtant ça fait un carton à chaque fois.
    (malheureusement, ou heureusement ?) Pixar est l’une des rares sociétés de production qui structure ses histoires d’une façon qui me rappelle les vieux films, même les bons vieux films américains des années 80.
    J’ai hâte de le voir, et je sais que ça va être un bonheur. c’est pour des films comme ça que je continue à aimer le cinéma.

  • cloneweb jeudi 14 mai 2009 18 h 57 min

    La différence avec Wall.E, c’est qu’ici la scène muette n’est que l’introduction. Ou plutot, c’est énorme de s’attacher au personnage de Carl en voyant sa vie sans une parole.

    Mais moi ce qui m’a sidéré, ce sont les silences. Genre les personnages se regardent ou regardent quelque chose sans rien dire et il y a une vraie émotion. C’est un truc de fou d’y parvenir en animation.

  • Misutsu jeudi 6 août 2009 12 h 24 min

    Niveau réalisation Là-Haut est un sans faute, mais dans le fonds … franchement il n’a pas réveillé mon imagination, il film pourrait s’arrêter au moment ou l’équipée trouve les chutes pour commencer à y déposer leurs ordures. J’attends toujours Toy Story 3 ou un improbable Monstres et Cie 2.

  • Olivier vendredi 11 septembre 2009 16 h 33 min

    Plusieurs semaines après tout le monde, j’ai enfin été voir Up.
    Ce qui m’a le plus marqué, ce sont bien sûr les scènes de la vie du vieux Carl. A vrai dire, j’en ai encore la gorge serrée. Vraiment émouvant. J’ai l’impression de ne pas avoir été ému au cinéma comme ça depuis très longtemps. C’est paradoxal : il m’aura fallu attendre que l’infographie soit à un haut niveau pour retrouver un vrai plaisir de cinoche.

    L’animation, comme d’hab, provoque des sensations de quasi-jubilation.

    En revanche, ce que j’ai moins apprécié, c’est l’intrigue secondaire, avec muntz…trop farfelue, j’ai pas vraiment accroché.

    Quand à “passages nuageux”, le petit court qui précéde, c’est un vrai bijou. Vive Pixar, ils sont déjà au sommet, ils brillent déjà au firmament du cinéma, quoiqu’il arrive ensuite.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.