Disney a le mérite d’être régulier en terme de diffusion, ou presque, puisque chaque année nous avons droit à un Pixar, un film d’animation et désormais un Star Wars et quelques Marvel Studios.

Il faut aussi compter sur la branche Disneynature qui propose également tous les douze mois environ son documentaire du moment, focalisé sur l’un ou l’autre animal. Le dernier en date, en salles ce mercredi, nous envoie au Sri Lanka…

LA CRITIQUE

Après Grizzli sorti en 2014, Disney continue à sortir des documentaires sous la bannière Disneynature. Le dernier en date, déjà disponible en bluray aux USA et débarquant seulement maintenant dans nos salles s’appelle Au Royaume des Singes.

Raconté par Tina Fey dans sa version originale et Claire Keim en français, le documentaire de … suit une tribu de macaques installes dans les ruines d’un temple au Sri Lanka. Vous voyez la scène des singes dans le Livre de la Jungle et leur décor ? Nous n’en sommes pas très loin.

Comme c’était déjà le cas avec le film Chimpanzés, le documentaire cherche à raconter une histoire plutôt qu’à relater les faits comme ils pourraient se présenter. On nous apprend donc rapidement les bases de l’organisation tribale, avec ces classes sociales, sa structure et ses chefs pour ensuite nous faire suivre une femelle (et plus tard, son fils) à travers leur quotidien dans une jungle faite de prédateurs et dont l’homme de rapproche de plus en plus.

La narration romancée est une qualité comme un défaut. C’est une qualité parce qu’elle permet de s’attacher aux personnages évoqués, d’empathiser mais c’est aussi un défaut parce qu’elle nous éloigne de l’aspect documentaire. Le fonctionnement de la tribu, l’organisation des singes sont des aspects qui ne sont que survolés alors qu’on aurait aimé en savoir d’avantage.
Chimpanzés avait le défaut d’avoir une histoire maladroitement humoristique. Ici, heureusement, on est épargné pour quelque chose de quand même plus sérieux, porté par la douce voix de Claire Keim.

Les images, bien que très montées pour permettre là narration sont évidemment très belles. La proximité d’une ville permet de montrer d’incroyables scènes dans lesquelles les macaques envahissent une cité et vont principalement chaparder dans des magasins. Ça permet au film de s’éloigner de Chimpanzés auquel il aurait pu ressembler, de sortir un peu du cadre du documentaire animalier classique tourné en plein ne nature. Et puis ce sont les meilleurs passages de l’histoire.

Au Royaume des Singes est donc un sympathique documentaire qu’on espère mieux distribué que les précédents du label. Il y a en effet parfois d’incompréhensibles écarts entre sorties françaises et américaines. On évitera de mentionner que certains films de Disneynature sont visibles difficilement, à l’instar de Pollen bien planqué en bonus sur le blu-ray de Félins. On attend maintenant de voir le prochain, consacré à l’un des meilleurs animaux du monde : le panda.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.