J’ai eu le droit de voir quelques héros de mon enfance sur grand écran cette année, et je n’avais pas trop à m’en plaindre jusque là. Soldats d’élites, robots géants se transformant en camions, tout y était ou presque (messieurs les producteurs, il vous reste à adapter Musclor et Goldorak maintenant).
Le dernier en date est un petit robot enfant aux bottes rouges créé par Osamu Tezuka pour la première fois en 1952 : Astro Boy.

Le film sort aujourd’hui dans les salles. Que vous soyez fan de l’œuvre originale ou que vous découvriez maintenant la franchise, venez donner votre avis dans les commentaires.

Petit rappel. Astro Boy, ou Astro Le Petit Robot, pour les trentenaires est apparu en 1952 en manga grâce au Maitre Osamu Tezuka. Il a ensuite bénéficié d’une série d’animation en noir et blanc en 1963 puis d’un remake colorisé en 1984 au Japon (et diffusée sur TF1 à partir de 1986), remake devenu complétement culte et donc vous vous souvenez surement du générique. Une troisième série, un peu plus moderne mais toujours aussi fidèle a été diffusée en 2002-2003 notamment sur France3.

Le passage sur grand écran, en 3D, et par les studios Imagi responsables du très honorables TMNT Les Tortues Ninja était donc attendu.

Le film commence bien, par un générique un peu dynamique et montre une animation soignée. Le design des personnages, adouci pour faire moins “animation japonaise” est moins choquant que sur les photos. Le travail est plutôt réussi, pas encore à la hauteur d’un Pixar mais suffisant quand même.

On découvre alors que les scénaristes ont fait quelques changements : Metro City est une ville volante au dessus d’une Surface polluée de déchets et de carcasse de robots plus habitée que par des marginaux. C’est aussi une ville dirigée par une sorte de méchant un peu bancal, voulant se faire réélire et pour lequel travaille le Professeur Tenma et son collègue le Professeur Elefun. On passe même sur le nom du savant au gros nez. Après tout, il porte différents pseudonymes selon les séries et les versions.

L’origine d’Astro est plutôt respectée. Toby, le fils du Professeur Tenma décède dans des conditions tragiques (ici, une explosion qui servira à l’histoire et pas un accident de voiture) et son père construit un robot à l’image du fils, robot équipé des “meilleurs systèmes de défenses”. La scène de construction d’Astro est réussie, un petit frisson me parcourt le dos.

On n’est pas si mal finalement…

Ou pas. Là, l’histoire s’éloigne de manière flagrante du travail d’Osamu Tezuka renvoyant Astro à cette fameuse surface polluée. Et tout est gâché. On passe en quelques secondes de l’adaptation plus ou moins correcte d’une série d’animation culte à un film pour enfants entre 5 et 8 ans, complètement formaté.
Et on a droit à tous les thèmes habituels : l’acceptation de soi, le coté héros qui sommeille en chacun, la différence, l’écologie à la Wall-E, même un slogan piqué à Buzz l’Eclair.
A aucun moment, la barre ne sera redressée, s’enfonçant même dans les incohérences. Certes, les petits robots mignons et la ribambelle d’enfants entourant Astro plairont aux plus petits mais les amateurs du manga d’origine seront floués.
Et même la scène d’action finale ne relèvera pas le niveau, au plus bas. Finalement, seul le dernier plan me fera esquisser un petit sourire.

Astro Boy est un échec, un joli gâchis scénaristique, qui plaira sans doute à vos plus jeunes enfants mais sans plus. Et il prouve plusieurs choses : qu’Imagi a diablement besoin d’engager des scénaristes (et on espère que la présence de Paul Dini aux commandes de La Bataille des Planètes sauve les meubles) et que l’animation japonaise doit rester japonaise.

Sortie le 9 décembre.

9 commentaires

  • FredP mercredi 18 novembre 2009 17 h 15 min

    Moi qui trouvait le trailer plutôt sympa, du coup je suis moins enthousiaste d’un coup.

  • Trackback: Tweets that mention CloneWeb – L'actualité des héros » Détails » Critique : Astro Boy -- Topsy.com
  • Karo mercredi 18 novembre 2009 19 h 46 min

    Je n’avais déjà pas envie d’y aller, maintenant c’est certain! j’attendrais de le voir à partir de mon canapé :)

  • Misutsu jeudi 19 novembre 2009 11 h 41 min

    Mmmhh décevant, et en même temps je ne suis pas toujours d’accord avec vos critiques. Je vais aller le voir malgré tout.

  • papymat vendredi 20 novembre 2009 11 h 10 min

    Pas forcément inattendu que le sujet général d’Astro, relativement enfantin d’après mes souvenirs, ait été grossi pour les besoins d’un long métrage…vraisemblablement trop grossi d’après ta critique clone?
    La meilleure nouvelle de ce post est en revanche sans aucun conteste de savoir que Paul Dini participe au scenario de la bataille des planètes!

  • cloneweb vendredi 20 novembre 2009 11 h 50 min

    Oui, il y a quand même des choses très adultes dans la série d’origine (notamment le coté fou du père de Toby, créateur d’Astro, qui disparait mystérieusement).

    Y a un point que j’ai oublié d’évoquer aussi, c’est le manque de baston. A l’origine, Astro se bat car il est armé. Dans le film, tout est fait pour éviter ça à part assez discrètement à la fin. Surement pour ne pas choquer la jeune génération.

  • Broack Dincht vendredi 20 novembre 2009 21 h 10 min

    j’avais bien aimé TMNT (je suis assez fans de ces 4 tortues d’ailleurs)
    Je ne suis pas trop fan d’Astroboy; et vu la critique, je pense y aller encore moins que je ne le prévoyais avant

  • Alex lundi 23 novembre 2009 10 h 15 min

    TMNT avait des passages très sympa, le design des tortues étaient très soignés comparés aux humains, un peu dommage ce contraste d’ailleurs
    j’irais probablement le voir mais c’est mon coté fanboy de kristen bell

  • Frank mardi 16 février 2010 15 h 43 min

    Je suis entièrement en désaccord. Je suis un fan de Tezuka et le dessin animé Astro Boy et les mangas et j’ai aimé ce film. Elle a été magnifiquement animé et l’écriture était excellent. Ce film m’a fait rire et même pleurer un peu. Il a été beaucoup mieux que je l’attendais et je ne me sentais pas frustré du tout. Je vais probablement le revoir.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.