Pour son nouveau film avant un probable retour à l’univers de Star Wars, Rian Johnson aligne les stars : Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas, Jamie Lee Curtis, Don Johnson, Michael Shannon ou encore Christopher Plummer et Lakeith Stanfield.

A Couteaux Tirés sort dans les salles ce 27 novembre.

 

LA CRITIQUE

Pour son retour derrière une caméra après avoir réalisé le meilleur Star Wars nouvelle génération, Rian Johnson s’attaque au polar à la Agatha Christie. On est donc plus proche de The Brothers Bloom que de Looper pour un long métrage qui cite ses ainés pour mieux se les approprier. Les amateurs d’enquête à la Cluedo devraient donc y trouver leur compte. Les autres iront pour un casting en feu.

Un auteur de romans policiers célèbres incarné par Christopher Plummer est retrouvé mort dans son mémoire le lendemain de sa fête d’anniversaire. La suite, vous l’imaginez facilement si vous aimez le genre : tous les participants à la sauterie et membres de sa famille pourraient être des coupables potentiels. Et un détective privé, mystérieusement embauché pour couvrir l’affaire, va mener son enquête.

Tout le film repose sur son casting. Daniel Craig est formidable avec son accent américain forcé et sa démarche qui rappelle Columbo et la longue liste d’acteurs incarnant des personnages faisant partie de la famille du défunt s’en donne à cœur joie. On retiendra en particulier Don Johnson dont le retour en force (avec Watchmen) fait plaisir. Mais c’est surtout Ana de Armas, personnage un peu à part de l’intrigue (la seule filmée hors du manoir), qui tire son épingle du jeu. La comédienne est fantastique pour son personnage et on se réjouit de voir le premier rôle que Johnson lui a confié.

Le réalisateur ne cite d’ailleurs pas que Columbo mais aussi Agatha Christine, Conan Doyle et même la série télé Arabesque avec Angela Lansbury. Johnson reconnait donc même ses maitres à travers une sorte d’hommage au genre matinée d’humour noir, où on va découvrir une famille de mauvaises personnes, où tout le monde est fasciné par l’argent (et l’héritage). On comprend donc mieux pourquoi le personnage d’Ana de Armas est traité différent. Difficile d’en dire plus sans rentrer dans le monde impitoyable des spoilers. La projection à laquelle nous avions assisté commençait d’ailleurs par un message de Rian Johnson nous demandant de ne pas dévoiler la fin.

On pouvait s’attendre à ce que le scénariste de Looper nous embrouille dans un intrigue à tiroirs. Le début, où chaque personnage est interrogé séparément pour raconter sa petite histoire tout en croisant les autres protagonistes le laisse penser. Pourtant, au bout d’un temps, Johnson abandonne ce qu’il esquissait pour un récit malheureusement trop linéaire. Vous veniez vous faire torturer les méninges ? Ca n’arrivera pas tant le réalisateur vous prend par la main pour vous raconter ce qu’il veut. Certes, le dénouement est inattendu mais il n’en reste pas moins qu’on s’attendait à une enquête beaucoup plus tordue.

Ne boudons pas pour autant notre plaisir, surtout quand on aime le genre. A Couteaux Tirés est finalement très classique mais bien supérieur à d’autres productions récentes comme l’Orient Express de Branagh. Ce n’est déjà pas si mal.

A Couteaux Tirés, de Rian Johnson – Sortie le 27 novembre 2019

2 commentaires

  • koko86 vendredi 22 novembre 2019 10 h 12 min

    “[…]après avoir réalisé le meilleur Star Wars nouvelle génération, Rian Johnson[…]”

    Geez, c’est du trolling là :D
    On a compris que tu avais aimé The Last Jedi Marc, on peut passer à autre chose ?

  • Marc vendredi 22 novembre 2019 11 h 57 min

    J’aime bien insister :D

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.