Annecy 2017 : Dans Un Recoin de ce Monde, Big Fish & Begonia

Annecy, c’est parti. Nous sommes pour la semaine au Festival International du Film d’Animation. Au programme, des critiques, des interviews, des previews de films encore en production et plein d’autres choses encore.

On commence avec deux longs métrages présentés en compétition (et pour lesquels nous pouvons donc voter dans le cadre du Prix du Public), un Japonais et un Chinois : Dans Un Recoin de Ce Monde et Big Fish & Begonia.

 

Dans un Recoin de ce Monde
Réalisé par Sunao Katabuchi – Sortie le 13 septembre 2017

Basé sur un manga de Fuiyo Kong oublié en 2008, Dans Un Recoin de ce Monde a ouvert le festival en fanfare, en étant le premier film de la compétition à être projeté dans une salle comble. Et il a mis toute la salle au sol.

Réalisé par Sunao Katabuchi (Mai Mai Miracle sorti en 2010 en DVD), le long métrage raconte le quotidien d’une jeune Japonaise pendant la Seconde Guerre Mondiale. Sa famille vient du sud d’Hiroshima. A dix huit ans, elle décide d’épouser un jeune homme qu’elle n’a croisé qu’une fois et part vivre dans sa belle famille.

On y découvre son quotidien, fait de traditions, de cuisine et de tâches ménagères. On découvre aussi une jeune fille drôle, tête en l’air, et qui aime dessiner. Tout cela pourrait ressembler à un journal intime presque sans intérêt si ce n’est que les scènes sont extrêmement mignonnes. Mais la Guerre finit par la rattraper, par nous rattraper, spectateurs qui avaient un temps oubliés la réalité historique dans laquelle se déroule le film. On passe donc rapidement de la manière de ne pas faire brûler le riz aux bombardements. Et on passe du rire à un torrent de larmes tant le réalisateur a réussi à rendre son personnage attachant, au point qu’on n’ait pas du temps envie de la voir se retrouver face aux horreurs de la guerre (dont la fameuse bombe atomique).

Marqué par de sublimes décors peints, un chara design simple et efficace et une animation ponctuée de belles trouvailles, Dans Un Recoin de ce Monde est un grand film d’animation qui trouvera sa place dans votre filmothèque pas très loin du Tombeau des Lucioles.

 

Big Fish and Begonia
Réalisé par Xuan Liang

La Chine est le pays à l’honneur cette année au Festival d’Annecy et Big Fish & Begonia devait être un fier représentant de ce que le pays peut proposer en matière d’animation.

A titre personnel, le film était une attente particulière parce que l’animation est gérée par le studio Mir, remarqué pour avoir travaillé sur les incroyables scènes d’action de la série Legend of Korra.

Le film raconte l’histoire d’une jeune fille vivant dans un monde fantastique sous le nôtre, connecté via l’océan. Lors d’une cérémonie se déroulant dans le monde des humains et alors qu’elle a la forme d’un poisson, elle tue un jeune homme qui voulait la libérer d’un filet. Elle va alors voir une sorte de divinité et échange la moitié de sa vie contre celle du jeune homme. Mais dans son monde à elle, lui a désormais l’apparence d’un poisson qu’elle va devoir aider à grandir et protéger.

Le studio Mir et l’équipe de réalisation chinoise font un travail remarquable sur le visuel de l’ensemble. Le film lorgne vers Ghibli et le Voyage de Chihiro, avec une animation et des effets particulièrement réussis. Le problème vient de l’écriture. Quelques ellipses mal foutues plombent une histoire pas toujours compréhensible où on a manifestement voulu trop en faire. Une longue scène d’action aux trois quarts du récit représente l’envie d’un réalisateur de nous en mettre plein les yeux alors qu’il aurait dû se focaliser sur ses personnages. On en ressort frustrés parce qu’il aurait suffit de pas grand chose pour remettre de l’ordre dans cette histoire confuse et livrer un film plus réussi.



Laissez un commentaire :

  © CloneWeb - 2002-
RSS Actus | RSS Commentaires | RSS Forum | Netvibes | Wikio | iGoogle | MyYahoo
Reproduction, même partielle, interdite sans l'accord de l'auteur
Les différents produits cités ou utilisés sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
Site propulsé par Wordpress - Design du thème : CloneWeb - Logo et plein de trucs biens par Ol-Design
48 requêtes. 0,667 secondes.