Ce soir Arte conclut sa rétrospective Miyazaki avec le premier film du Studio Ghibli, comme Guillaume vous l’expliquera. Un dernier évènement à ne pas rater tant il a servi de source d’inspirations diverses à de nombreux cinéastes (rien que les robots…).
Bref, dernier film, dernier billet de la série signé Guillaume. A 20h35 ce soir retrouvez le Château dans le Ciel.
Et tous les billets précédents sont accessibles .

Le Château dans le ciel
Réalisé par Hayao Miyazaki
Titre original : Tenku no shiro Rapyuta
Retenue prisonnière par des pirates dans un dirigeable, la jeune Sheeta saute dans le vide en tentant de leur échapper. Elle est sauvée in extremis par Pazu, un jeune pilote d’avion travaillant dans une cité minière. Les pirates leur donnent la chasse.
Au terme d’une course-poursuite effrénée, Sheeta se confie à Pazu, lui avouant qu’elle est la descendante des souverains de Laputa, la cité mythique située dans les airs. Elle est par conséquent la seule détentrice du secret de Laputa que le chef des armées, le cruel Muska, cherche à percer.


Le chateau dans le ciel Bande annonce
envoyé par PlacedeCinema. – Les dernières bandes annonces en ligne.

Alors, attention public, nous nous trouvons là face au premier film des studios Ghibli, tout fraîchement créés en 1986, forts du succès de Nausicäa. Eh bien, tiens-toi bien, car ce film-ci… n’a pas marché.

Ce ne fut pas un échec retentissant (ce qui aurait signé la mort immédiate du studio) mais il fit moins bien que son prédécesseur et que ses successeurs.

Et pourtant… comment ne pas être emballé par cette aventure steampunk (everybody loves steampunk) foisonnante et pleine de rebondissements ? Certes, il y a sûrement trop de choses dans ce film : de l’action, du suspens, de la poésie, du mystère, des références littéraires (Gulliver), un peu d’humour et certaines séquences semblent trop démonstratrices (« oui, on est nouveaux sur le marché mais on sait faire bouger des dessins, la preuve ! ») mais l’ensemble reste cohérent, efficace et annonciateur de changements dans le monde de l’animation.

Et la revanche du film, c’est que son petit succès en salle l’a fait accéder par la suite au statut de film culte.

Voilà donc une façon originale de clore ce cycle Miyazaki à moins qu’elle ne vous donne envie d’en voir davantage…

– Guillaume

Quelques liens pour prolonger l’aventure :
– La page dédiée sur le site d’Arte : http://www.arte.tv/fr/mouvement-de-cinema/Retrospective-Miyazaki/3056248.html
– Studio Ghibli, un blog au nom du mythique studio : http://www.studioghibli.fr/
– Buta Connection, le site de référence : http://www.buta-connection.net



1 commentaire

  • shishibukai samedi 24 avril 2010 1 h 22 min

    sublime

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.