Debout 7h, c’est le moment où on déteste son réveil le plus au monde, surtout quand on sait que j’ai eu l’occasion de dormir moins de quatre heures et je le sens. Mais pas le temps de me plaindre je suis déjà en route, avec un café pour tenir la route, à la présentation de Zombieland. Des zombies à 8h30 du matin, je peux vous dire que cela ne m’enchante pas vraiment et surtout j’enchaîne avec deux autres films juste après, Salomon Kane et Accidents Happen. Après une courte pause j’ai clôturé ma journée avec Doghouse et une balade avec les zombies de la zombiewalk, défilé de fans déguisés en zombie, le tout dans une ambiance bonne enfant.

Bienvenue à Zombieland réalisé par Ruben Fleisher, relate l’histoire de quatre survivants qui finissent par unir leurs forces dans un monde infesté de zombies. Sur une idée de road trip sanglant où les protagonistes cherchent, comme toujours, un endroit où il n’y aurait pas de zombies. Cette comédie horrifique commence avec un générique très puissant pleins de ralentis bien faits et hilarants. Jesse Eisenberg qui joue un des protagonistes ainsi que le narrateur, excelle dans son rôle de garçon coincé, qui la première fois qu’il approche une fille, celle-ci se transforme en zombie. Des zombies très bien faits, des gags énormes mais qui font rire, un scénario qui tient la route et un cameo surprise qui va plaire au fan de science fiction, vont faire de ce film un carton.
Réalisé par Ruben Fleisher avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Abigail Breslin – Sortie le 25 novembre


Zombieland

Solomon Kane de Michael J. Bassett compte les aventures d’un guerrier sanguinaire et corrompu, qui ayant échappé de justesse à un envoyé du diable décide de revenir sur le droit chemin pour sauver son âme. Mais malheureusement pour lui, de retour en Angleterre, les circonstances font que Kane va devoir renoncer à sa vie de paix pour sauver une jeune fille. Ce film épique laissera un goût amer dans la bouche des vrais fans du genre. Une histoire qui tire en longueur, avec des dialogues qui n’en finissent pas et James Purefoy (que normalement j’aime beaucoup) qui ne joue qu’une pale copie d’Aragorn, font que même les très bons effets visuels n’arrivent pas à sauver le film. Et surtout je ne vois pas comment ce film, sans tête d’affiche, va réussir à attirer les foules si il n’arrive déjà pas à plaire au gros admirateurs du genre.
Réalisé par Michael J. Bassett, avec James Purefoy, Max Von Sidow – Sortie le 23 décembre 2009


Solomon Kane

 

Accidents Happen fait par Andrew Lancaster narre l’histoire de la famille Conway où, Billy, le garçon de 15 ans est un aimant à accident. Il se lie d’amitié avec un sale gosse du cartier avec qui il va causer, sans le vouloir, un accident qui va remettre sur le tapis toute l’histoire de sa famille. Cette comédie noire grinçante avec une musique particulièrement bien choisie, est un petit bijou émotionnel. Le jeune acteur Harrison Gilbertson illumine le film par sa présence. Il amène une vérité touchante à cette histoire, en jouant ses scènes avec un naturel bluffant. Quant à Genna Davis qui incarne la mère de Billy, avec son charisme et sa façon de jouer la mère débordée par les événements, elle en est la cerise sur le gâteau. Vraiment un film qui vaut le détour, il vous fera rire et même peut être pleurer mais surtout l’adorer.
Réalisé par Andrew Lancaster, avec Geena Davis, Joel Tobeck, Harry Cook – Pas de date de sortie


Accidents Happen

 

Doghouse dirigé par Jake West suit une bande de copains d’enfance (qui on tous accidentellement au même moment des problèmes avec leurs douces moitiés) qui décident de partir en week-end dans un petit village perdu au milieu de l’Angleterre, malheureusement pour eux la gente féminine s’est mystérieusement transformée en zombie. Jake West, en voulant refaire un nouveau Shaun of the Dead, rate assez lamentablement. Son humour tient la route pendant une demie heure, par la suite, ça devient juste ennuyant et grotesque. On a vraiment l’impression que West est frustré avec les femmes et que c’est sa façon de se venger, mais l’horreur c’est que nous, spectateurs, nous devons subir le résultat. Si vous tenez vraiment à voir une comédie horrifique, mieux vaut aller voir les zombies bien réalisés de Zombieland, plutôt qu’un produit mal fini à l’humour douteux et pas recherché.
Réalisé par Jake West, avec Danny Dyer, Stephen Graham, Noel Clarke – Pas de date de sortie


Doghouse

– Sophie

1 commentaire

  • Val’ lundi 12 octobre 2009 10 h 15 min

    Zombieland : Je veux absolument le voir ! :D
    Salomon Kane : A mon avis ça va faire un bide, un peu comme Eragon…
    Accidents Happen : J’aime bien Gena Davis mais non merci !
    Doghouse : Bon bah tant pis ^^

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.