Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Critique : Sherlock Holmes

Le Club300 Allociné m’a offert un joli voyage jusqu’à Londres. Au 221b Baker Street, précisément, lieu de résidence du plus grand détective du monde. Et pour quelques heures, de Robert Downey Jr, Jude Law, Mark Strong et le réalisateur Guy Ritchie.
Voici la critique de Sherlock Holmes.

Critique initialement publiée le 12 janvier.
Le film sort en salles ce 3 février.

Sherlock Holmes – Sortie le 3 février 2010
Réalisé par Guy Ritchie
Avec Robert Downey Jr., Jude Law, Mark Strong, Rachel McAdams

Version française Youtube

 

Qu’est ce qu’une bonne adaptation ? Y a-t-il une recette ? Watchmen est un copié collé de la bande dessinée transposée à l’écran mais du coup sans âme. L’âme, Sam Raimi a réussi à la capter avec Spider-Man. Jon Favreau réussit également à s’y retrouver avec Iron Man. Chris Nolan, lui, change Batman pour en faire le témoin passif d’une action.
Faut-il vraiment changer un personnage pour le rendre “contemporain” ?

Guy Ritchie a décidé, avec Simon Kinberg (X-Men 3) et Anthony Peckham (Invictus) au scénario d’adapter largement Conan Doyle. Dès les premières minutes du film, on découvre un Sherlock Holmes différent. Le Sherlock Holmes 2010 version cinéma est cool. Si ça peut paraitre sympathique de le voir nonchalant, peu soigné, blagueur, ce n’est en rien l’Anglais classe décrit par Sir Arthur et même si Robert Downey Jr, parfait en détective cabotinant, s’en donne à coeur joie.
La classe, ici, est incarnée par un Jude Law aussi bon que son partenaire et plus british que jamais.

Une production moderne et adaptée d’un classique doit malheureusement avoir un personnage féminin. La sympathique Irène Adler, apparaissant modestement dans Un Scandale en Bohème, devient donc une sorte de Catwoman avec qui Holmes a une relation ambigue, voleuse émérite travaillant pour un mystérieux employeur (dont les amateurs découvriront l’identité dès sa première obscure apparition).

Ces “ajustements” comme on dit sont les seuls vrais points noirs du film, avec peut-être un méchant -incarné par Mark Strong- malheureusement trop peu présent et donc pas assez méchant.

Au delà de ces considérations, que les non-spécialistes passeront, le film est une grande réussite. Guy Ritchie offre une splendide vision de Londres à la fin du 19e siècle dans une mise en scène qui m’a un peu rappelé Peter Jackson, alternant plans simples et effets de caméras (dont une spectaculaire explosion qui ne manquera pas de vous couper le souffle). Il rappelle aussi Peter Jackson pour le coté “sale” des personnages, costumes et décors très travaillés.

Par ailleurs, le film n’est pas celui vendu par la promotion et les bandes annonces. Ca reste Sherlock Holmes avant tout, et pas un super héros au 19e siècle.

Le film va s’attarder, peut-être un peu trop d’ailleurs et malheureusement pour l’intrigue principale, sur ses personnages et sur le célèbre détective de Baker Street. Le duo Holmes-Watson fonctionne vraiment à merveille, notamment grâce aux deux talentueux acteurs que sont Law et Downey Jr. Une véritable complicité se sent entre eux du début à l’avant. Et si on évite l’histoire évoquant leurs premières rencontres, on sent d’autant plus qu’ils ont déjà vécu ensembles de nombreuses aventures.

Holmes, lui, est comme je le disais cool. Il vit dans une maison désordonnée, n’est jamais vraiment soigné ni vraiment classe même dans ses moments de génie pur. Il préfère utiliser ses talents de déduction pour se moquer gentiment des femmes aussi… Méritait-on de voir vraiment ça à l’écran ?
Outre cet aspect, Sherlock Holmes reste le plus grand détective du monde mettant ses talents de fin limier au service de l’inspecteur Lestrade et pour déjouer une série de meurtres conduisant à un machiavélique projet. Ritchie s’amuse là à habilement mettre en scène chacune des brillantes scènes de déductions, alternant pensées du détective en voix-off et flash backs permettant au spectateur de tout comprendre.

Malgré des problèmes principalement liés à une volonté de faire un film moderne et tout public en s’éloignant un peu trop du travail de Conan Doyle, Sherlock Holmes est une réussite, un film habilement mené par un réalisateur maitrisant son métier et un casting parfait dont la fin s’ouvre sur une suite probable, qu’on sera impatient de découvrir.

Voir les commentairesFermer

18 Comments

  • par Evan Lupin
    Posté mardi 12 janvier 2010 12 h 44 min 0Likes

    Bon bah tu me rassure un peu. Un peu seulement ^^. La BA m’avait laisser assez sceptique. J’irais donc voir ce film sans m’attendre à un Sherlock Holmes, comme dans les livres.

  • par cloneweb
    Posté mardi 12 janvier 2010 13 h 28 min 0Likes

    La BA vend un gros film d’action rigolo. Ce n’est pas ça. Mais ce n’est pas non plus Conan Doyle.

  • par Morgan
    Posté mardi 12 janvier 2010 13 h 42 min 0Likes

    Déjà dans les ouvrages de Conan Doyle, Sherlock Holmes est élégant mais, négligent !!

    c’est également un drogué (opium)

    Bizarement ce film me tente bien !!!

  • par papymat
    Posté mardi 12 janvier 2010 13 h 53 min 0Likes

    Justement: il chasse un peu le dragon dans ce film l’ami Sherlock ou alors on garde un peu de politiquement correct?

  • par cloneweb
    Posté mardi 12 janvier 2010 15 h 18 min 0Likes

    Pas de drogue, non. Mais certaines expériences tentées peuvent laisser penser que…

  • par nouba
    Posté mardi 12 janvier 2010 23 h 10 min 0Likes

    Scherlock Homes est l’adaptation de la vison de Lionel Wigram (un des producteurs du film) et du dessinateur John Watkiss.
    Les concept arts sont ici:
    http://io9.com/5433604/the-concept-art-that-sold-sherlock-holmes-to-warner-bros/gallery/

  • par Sonny
    Posté vendredi 15 janvier 2010 22 h 30 min 0Likes

    J’avais bien aime “Le mystère de la grande pyramide” (la jeunesse de Sherlock Holmes) produit par Spielberg. L’acteur était un peu falot mais le film sympa. Je trouve l’idée d’un Sherlock en dandy “fashion” plutôt cool !

  • par cloneweb
    Posté samedi 16 janvier 2010 22 h 22 min 0Likes

    La première scène est un clin d’oeil discret.

  • par Sherlockian
    Posté vendredi 22 janvier 2010 19 h 34 min 0Likes

    J’avoue, j’ai eu peur… de m’endormir. Alors, c’était comme ça l’Angleterre victorienne ? Je me faisais de ces idées… Quel bond en avant sur le plan culturel. Maintenant je sais sur qui Starky et Hutch ont copié. J’ai aussi compris la recette pour faire un bon film : over “d’ose” d’effets spéciaux + scénario qui tient sur un timbre poste (recto seulement) + grosses bastons où les baffes résonnent comme des coups de béliers + enhôrme grooosse humour + musique à décoller les tympans + psychologies des personnages aussi poussée que leur humour. Burp. Excusez-moi, j’ai avalé un pop-corn de travers. Moi, je n’avais pas assimilé tout ça. Je pensais que l’histoire était importante, que l’humour c’était fait pour rire, que les effets-spéciaux étaient au service du récit et non l’inverse. Bref, j’avais tout faux. Heureusement que Ritchie a remis les pendules à l’heure. Oups, excusez-moi, je crois que je suis malade. J’ai dû choper une ritchite aigue en avalant de travers la scène de la résurrection…

  • par gdy
    Posté lundi 25 janvier 2010 19 h 19 min 0Likes

    Ben moi je l’ai vu et j ai beaucoup aimé et heu…Sherlockian je ne comprend pas trop ton parallele avec Starsky et Hutch… Les effets speciaux… honnetement y en a pas non plus des tas (sauf peut etre à la fin et encore – sans bien entendu compter l image de la ville), les bastons..ben moi je trouve ca plutot pas mal (on est qd meme tres loin d un Vidoc ou d un Transporteur), l humour… ben le tandem Downey et Law marche tres bien,le son..J ai trouvé la musique mortelle et bien collante au film, scenario bidon heu… j avoue ne pas connaitre les livres mais bon… ca se tient je trouve, puis soyons honnetes on savait tres bien que ca n allait pas etre un film d auteur mais un film pop corn donc forcement si tu avales les pop corn de travers il faut eviter ce genre de films (que je classe tout de meme en haut de l echelle de cette catégorie)
    Puis la ressurection qui te reste en travers de la gorge..J ai beau ne pas connaitre les bouquins je pense sincerement que certaines enquetes peuvent froler avec le surnaturel…sauf que forcement les explications ca colle mieux par ecrit et l imagination…
    Et juste a titre informatif quel est le dernier film melant tout ce que tu peux reprocher à Scherlock Holmes mais qui t a plu?

  • par Misutsu
    Posté mercredi 3 février 2010 14 h 08 min 0Likes

    Quel mauvais film …
    J’ai l’impression d’avoir vu un mauvais épisodes des Experts. Et cette manie de repasser 2 fois la même scène pour montrer que Holmes sait mettre en pratique les plans qu’il échafaude dans sa tête, ça gave.
    Purée, c’est bourré d’action, et pourtant je me suis ennuyé ! Pourquoi ? Parce-que le scénar est bidon !
    Chapeau bas à Jude Law qui rappelle qu’il est bien meilleur acteur que Downey, mais dans la vie c’est Downey le drogué, il avait donc plus le profil pour jouer Holmes.

    En tous cas c’était très beau. Merci les infographistes.

  • par Dark-movie
    Posté mercredi 3 février 2010 14 h 47 min 0Likes

    Ce film est génial ! C’est tout. Rythme linéaire, action inintérompu, acteurs convainquants, effets bien sympa, humour bien placé… Je pensais que la durée du film serait trop longue, mais je n’ai pourtant pas vu passer la 1ère heure et je ne me suis pas ennuyé une seule fois. Ok, le scéna casse pas des briques et tourne un peu en rond… Mais les explications, les expériences, les déductions de Sherlock sont magnifiques !
    Tout y est, ambiance, couleurs, musiques… Moi j’adore ! Un film qui change bien les idées !

  • par gdy
    Posté mercredi 3 février 2010 18 h 00 min 0Likes

    mmhhh Jude Law bien meilleur acteur que Robert Downey Jr ? a voir… son role dans Tueurs nés est assez bluffant…

  • par Lou
    Posté vendredi 5 février 2010 8 h 22 min 0Likes

    Aïe! un film extrêmement décevant.
    Sherlock holmes parti enquêter à la recherche de ….l’intrigue!
    Il ne suffit pas d’enchaîner des plans-séquences de combats (Guy Ritchie s’est fait plaisir…ça sent l’homme suant dans les vestiaires jusque dans la salle de cinéma…ni de filmer des figurants en haillons crasseux pour dire…ça c’est l’Angleterre victorienne…)
    L’histoire est la 5ème roue de la berline, et je préfère regarder l’excellente série rediffusée sur 13ème rue depuis mercredi justement “les mystères de sherlock holmes” qui nous raconte avec originalité la vie de Conan Doyle, le vrai créateur.
    Sherlock Holmes de G.Ritchie traîne en longueur (scénario beaucoup trop linéaire)et on s’ennuie ferme. Seul point positif selon moi, la touche d’humour plutôt bien dosée qui rattrape un peu l’ensemble. Mais Law et Downey ont un lourd fardeau à porter s’ils font de la promo…

  • par kaori
    Posté mardi 9 février 2010 14 h 24 min 0Likes

    Arf vous etes dur! j’ai trouvé les décors magnifiques.
    Il est vrai que les combats sont mis plus en avant que l’intrigue.
    J’ai beaucoup apprécié ce film.

  • par Maxime
    Posté samedi 13 février 2010 15 h 19 min 0Likes

    Cloneweb, je te conseil de relire le début de la seconde aventure du grand détective, “Le signe des 4”, je cite :
    “Sherlock Holmes prit la bouteille au coin de la cheminée, puis sortit la seringue hypodermique de son étui de cuir (…) Un instant son regard pensif s’arrêta sur le réseau veineux de l’avant bras criblé d’innombrables traces de piqûres.”
    Cocaïne et morphine, il en subit d’ailleurs les reproches de Watson sur la seconde page du même ouvrage, les noms des drogues étant clairement cités, et d’après le détective, utilisés car “stimulantes pour la clarification de son esprit” lors de ses longues periodes d’ennui entre deux enquêtes. Cet aspect du personnage est assez bien évoqué dans le film malgré un coté grotesque (Sherlock holmes qui rampe ^^) … Malgré un scénario un peu faible, des scènes d’action peu ragoutantes, en tant que lecteur des livres de Conan Doyle, j’ai été assez enthousiasmé par la relation Waston/Holmes, certes un peu déformé pour plaire au grand publique … Et, finalement, si ces scènes d’action s’éloignent des livres, elles ont le mérite de mettre en avant de manière assez ludique la terrible intelligence du personnage, avec ces ralentits d’anticipation … La scène face à l’homme à la lanterne en est l’exemple, dans la pur lignée du cours d’observation donné à Watson dans les livres (tourne la tête//surdité partiel d’une oreille) … Alors certes, un Sherlock Holmes moderne, un peu trop fonceur et sûr de lui (n’oublions pas non plus l’ego du personnages de Conan Doyle), mais de nombreux aspects conservés (le mépris envers Scotland Yard) et parfois bien mieux mis en scène que dans certains autre films, trop centrés, eux, sur le mystère plutôt que sur ce personnage fascinant … Négligé, drogué, asocial et mysanthrope, terriblement intelligent, ces aspects sont présents dans le film, avec un Watson d’une classe remarquable … On en regrette d’ailleurs le manque de classe de Downey Jr. et l’oublie de la modération du personnage de la part des scénaristes, sans doute forçants le trait pour simplifier la lecture de la psychologie de ce personnage complexe … Triste, légèrement, mais un bon moment, avec toujours cette jouissance face à la déduction et au génie du personnage …
    On remarquera d’ailleurs une ressemblance avec Dr House, tant au niveaux des mimiques que du ton et de l’humour … Dr House étant clairement inspiré de Sherlock Holmes …

  • par cloneweb
    Posté samedi 13 février 2010 20 h 04 min 0Likes

    Oui, et dans le film, il prend clairement de la drogue pendant la scène du pentacle. Je m’en suis aperçu à ma 2e vision du film.
    Mais je continue à penser que le personnage manque de classe quand même.

  • par l'Holmésienne
    Posté mercredi 24 février 2010 18 h 03 min 0Likes

    Ce film est à couper le souffle.. Je n’en revient pas qu’un producteur puisse faire d’une histoire aussi compliquée que celle la une réalité au cinéma.
    Tout est parfait, Robert Downey Jr. est époustouflant, Jude Law est remarquable dans ce personnage, l’histoire ne passe pas à coté du canon Holmésien, et surtout les décors, les costumes et les effets spéciaux
    Je commence déjà à avoir mal aux mains.
    Pour tout vous dire, je l’ai vu 6 fois ce film et je ne m’en lasserai certainement pas (ou plus, ça dépend du contexte)
    Pour faire court, j’adore et j’adhère […] bla bla.
    Ah oui, certains pense que ces personnages ne sont que fictifs, plusieures preuves sont à l’appui pour prouver le contraire.
    Le monde perdu a réellement existé.

Laisser un commentaire