Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Claude Piéplu est décédé

La voix des Shadoks s’est éteinte à jamais. Claude Piéplu, est mort hier à l’âge de 83 ans. En 175 rôles au théâtre et près de 40 films, il était devenu l‘un maître de la dérision en demi-teinte.

Né le 3 mai 1923 à Paris, fils de cuisinier, Claude Piéplu travaille à l’âge de 15 ans comme grouillot dans une banque. Parallèlement, il suit les cours de théâtre de Maurice Escande. En 1944, il est engagé aux Mathurins où il joue “Federico” avec Gérard Philippe et Maria Casarès. Par deux fois, il échoue au concours du Conservatoire.

Sa carrière démarre réellement en 1956 avec un engagement de longue durée dans la compagnie de Jacques Fabbri. La même année, Claude Piéplu fait sa première apparition au cinéma dans “Adorables démons” de Maurice Cloche, qui lui ouvre la voie d’une multitude de comédies plus ou moins réussies. Il s’illustre notamment dans “La bourse ou la vie” de Jean-Pierre Mocky en 1965, “La meilleure façon de marcher” de Claude Miller en 1975, ou encore “Noces rouges” de Claude Chabrol en 1972 et “Le charme discret de la bourgeoisie” de Luis Bunuel, ses rares rôles tragiques.

En 1968, il prête sa voix au programme télévisé “Les Shadoks”, qui lui permet d’asseoir définitivement sa notoriété. Acteur de théâtre assoiffé de nouveauté, il décide en 1975 d’abandonner les auteurs classiques pour ne jouer exclusivement que des créations contemporaines. Ancien militant pacifiste, Claude Piéplu avait rallié l’organisation “L’appel des cent”, prônant le désarmement nucléaire

Source : RTL.be

Voir les commentairesFermer

Laisser un commentaire