Avatar aura droit à quatre suites, en 2018, 2020, 2022 et 2023. C’est James Cameron lui-même qui a annoncé l’information lors du panel 20th Century Fox à la CinemaCon.

En 2009, le réalisateur de Terminator et Abyss bousculait les lignes en proposant un film en vraie 3D, relançant au passage la mode du relief, dans un univers original. Aujourd’hui, il propose de se plonger totalement dans Pandora pour en découvrir toutes les facettes.

Pas question de “Marvelisation” de la franchise donc mais l’envie d’un créateur de développer au sens le plus large l’univers mis en place. Ne pensez pas à Kevin Feige, pensez plutôt à J.R.R. Tolkien et à son travail sur la Terre du Milieu. Cameron a d’ailleurs déclaré à la CinemaCon :

“Nous avons décidé de nous embarquer dans un vrai et massif processus de cinémma. J’ai travaillé ces dernières années avec une équipe de quatre excellents scénaristes pour créer le monde d’Avatar en allant de l’avant : les personnages, les créatures, l’environnement, les nouvelles cultures (…). Jusqu’à présent, l’art que j’ai vu voir est de l’imagination pure, allant bien au delà du premier film. Ce sera une véritable saga épique.”

Et quand on lui demande pourquoi quatre films plutôt qu’une trilogie comme ça avait été longuement évoqué, il ajoute :

Nous nous sommes retrouvés coincés face aux limites de notre art (…) Notre job en tant que réalisateur est de continuer à faire des films pour le cinéma. Nous continuerons à faire de cette industrie le plus grand spectacle du monde. Mon producteur Jon Landau et moi sommes dévolus à l’expérience cinématographique. Malgré ce que les gens de la Screening Room disent, je pense que les films doivent être proposés au cinéma dès leur première diffusion. Boum. Il y a un point important qui doit être fait. Il y a toujours eu une menace autour de la manière de voir des films que ça soit en vidéo, en DVD ou en straming. Nous répondons à cela en proposant une mise en scène fort. Nous créons des choses pour qu’elles soient énormes au cinéma. Nous voulons rendre ses lettre de noblesse à cette expérience sacrée : rendre le son meilleur, les fauteuils plus confortables – tout ce qu’il faudra pour que les gens aillent au cinéma.”

Un univers foisonnant et riche, développé par l’un des cinéastes les plus visionnaires de notre temps ? Qui pourrait refuser proposition si alléchante ? On suivra ça de très près.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.