Le 21 janvier dernier sortait dans les bacs Wolfhound, un film de fantasy se voulant inspiré de Conan le Barbare mais mis en scène et joué par des acteurs d’origine russes. Leurs films sont trop peu souvent exportés pour qu’on n’en parle pas de temps en temps. Voici donc le détail et la bande annonce…

Mise à jour : ajout d’une critique express

Enfant, Wolfhound est témoin de l’assassinat de tous les membres de son clan par Zhadoba, le chef sanguinaire d’une armée de barbares. Réduit à l’esclavage, il devient un redoutable guerrier. Devenu libre, il n’a qu’une obsession : venger la mort de son clan. Il prend sous sa protection Elen, une princesse poursuivie par le même ennemi, et un jeune esclave. Ensemble, ils vont vivre des aventures fantastiques et vont devoir affronter tous les dangers.

Détails du film :

  • Wolfhound est la première superproduction Heroic Fantasy d’origine Slave
  • Une réalisation et une mise en scène digne d’une production US de 50 M$
  • Plus gros succès du cinéma en Russie cette année (Box Office > 20 M$)
  • Une aventure dans un monde de légende combinant une avalanche d’effets spéciaux, des grands moments d’action des éléments traditionnels du folklore russe.

Détails du DVD :

  • Réalisateurs : Nikolai Lebedev
  • Acteurs : Aleksandr Bukharov, Oksana Akinshina, Aleksandr Domogarov
  • Format : Couleur, Dolby, Cinémascope, PAL
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l’Europe. Plus d’informations sur les formats DVD.).
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Sony Pictures Home Entertainment
  • Date de sortie du DVD : 21 janvier 2009

Critique express
Ma dernière tentative de cinéma fantastique russe, c’était le très tordu et indigeste NightWatch. Je lui ai redonné sa chance en visionnant Wolfhound, d’autant que la fantasy est un genre trop rare au cinéma pour s’en priver.
Le film commence assez mal sur une scène complètement pompée sur Conan le Barbare pendant laquelle le héros assiste à la mort de ses parents et enchaine ensuite tous les clichés de la fantasy. Le héros veut se venger et croise rapidement un vieux magicien barbu ainsi qu’une jolie jeune fille. A ce moment, l’histoire tente de prendre de la bouteille. Les scènes d’actions sont bien chorégraphiées, joliment mises en scène et plutôt prenante. Le scénario, d’ailleurs, sort un peu des sentiers battus. Le tout est filmé dans de très jolis décors et pourrait donc offrir un divertissement tout à fait honorable s’il n’était pas ponctué de détails complètement ridicules et qui vous feront rire si vous voyez le film entre potes avec des pizzas : certaines scènes d’actions rappellent le jeu vidéo Zelda, les barbes sont fausses, certains passages sont complètement injustifiés (les pouvoirs magiques du vieillard, une druidesse qui apparait). et on croise pèle-mêle des archers ninja, un faux dragon qui tombe au ralenti ou encore un méchant avec une voix de robot et le casque de Skeletor.
Si le film est à voir, c’est donc avec une bonne grosse dose de second degré…

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.